Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'UE s'apprête à distribuer des visas comme des pochettes surprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1089
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: L'UE s'apprête à distribuer des visas comme des pochettes surprises   Dim 8 Mai - 13:58

Bonjour,
Pour le moment il y au moins deux pays qui posent beaucoup de problèmes aux relations saines inter-communautaires et qui font un peu trop parler d'eux, l'Ukraine et la Turquie, deux pays clairement belliqueux et antidémocratiques qui pourtant bénéficient de tout le soutiens de l'UE. Fort heureusement ses pays ne faisant pas partie de la zone EU leurs ressortissant ont besoin de visa pour circuler librement et travailler en zone UE. Enfin jusqu'à présent car l'UE s'apprêtent à en exempt un et sous certaines conditions pour l'autre. Un non sens totale au vue des multiples contestations envers ses deux pays aux gouvernements sulfureux. Et ce n'est pas tout, ils parlent de donner les mêmes faveur au Kosovo, un pays ou la droite, la corruption et trafics en tout genre se déroule quasi sans contrainte particulière des forces de l'ordre.   - Orné



La Commission européenne accepte sous conditions d’exempter les Turcs de visa

Source : France 24, 04-05-2016

La Commission européenne a donné son feu vert mercredi pour exempter de visa, sous conditions, les Turcs voyageant dans l’espace Schengen. Cette disposition s’inscrit dans le cadre de l’accord entre l’UE et la Turquie sur la crise migratoire.


La Commission européenne a donné mercredi 4 mai son feu vert à une exemption de visa, sous conditions, pour les Turcs voyageant dans l’espace Schengen pour une courte durée. Cette disposition était l’une des conditions sine qua non qu’Ankara avait demandée pour que le pays continue d’appliquer l’accord migratoire signé le 18 mars avec l'Union Européenne (UE)l. En contrepartie, Ankara s’est engagé à lutter contre l’afflux de réfugiés en Europe




Ces derniers temps, la Turquie se montrait impatiente face à cette “promesse” européenne – et menacait de remettre en cause le pacte migratoire. “[Nous sommes] un pays qui tient sa parole, il faut bien entendu que l’Union européenne tienne aussi la sienne”, a averti mercredi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu à Ankara.

Le vert définitif de l’UE à l’exemption de visa dépend également de 72 critères que la Turquie doit remplir – qui vont de garanties sur la sécurité des documents d’identité au respect des droits fondamentaux. Ankara a presque rempli la totalité de ces conditions : il ne lui en reste plus que cinq. Lundi soir, le gouvernement turc a approuvé la suppression des visas pour les ressortissants de l’ensemble des 28 États membres de l’UE, une mesure de réciprocité qui constituait l’une des principales exigences de l’Europe (les ressortissants de quelques pays d’Europe de l’Est devaient jusqu’à présent demander un visa pour se rendre en Turquie).

L’adoption du passeport biométrique est l’une des dernières conditions à satisfaire. Mevlüt Cavusoglu a indiqué mercredi sur la chaîne télévisée NTV que la modification de la législation en la matière serait prochainement effectuée.

En 2015, l’Europe a été ébranlée par un nombre sans précédent de 1,25 million de demandes d’asile, déposées principalement par des Syriens, Irakiens et Afghans fuyant la guerre et l’insécurité. Combiné à la fermeture de la route migratoire des Balkans, l’accord avec Ankara a fait baisser la pression sur l’UE, même si la situation reste inquiétante en Grèce, où sont bloqués des dizaines de milliers de réfugiés.

De nombreuses ONG et associations craignent que Bruxelles ne ferme les yeux sur les restrictions de libertés en Turquie. “Ce n’est pas en tournant le dos à la Turquie, que nous verrons des progrès en ce qui concerne le respect des droits de l’Homme, de la liberté de la presse et de l’État de droit”, s’est défendu le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, dans une interview au quotidien italien La Repubblica.


Les Ukrainiens bientôt exemptés de visa malgré le référendum néerlandais

Source : Euractiv, Georgi Gotev, 22-04-2016

Traduit par: Marion Candau




La Commission européenne a proposé d’exempter de visa les citoyens ukrainiens, malgré le rejet de l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine par les Néerlandais.

Le référendum néerlandais sur l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine ne semble pas perturber les plan de Bruxelles.

Dimitris Avramopoulos, commissaire à la migration a déclaré le 20 avril que l’exécutif tiendrait sa promesse d’exemption de visa pour les séjours de courte durée dans l’UE pour les Ukrainiens détenteurs d’un passeport biométrique.

Une décision ayant pour objectif de faciliter le contact entre les peuples et de renforcer les liens économiques, sociaux et culturels entre l’UE et l’Ukraine.

Pourtant, les électeurs néerlandais avaient rejeté massivement le 6 avril l’accord d’association entre l’Ukraine et l’UE, lors d’un référendum consultatif.

« C’est le résultat des réformes difficiles et profondes entreprises par le gouvernement ukrainien dans le domaine de la justice et des affaires intérieures […]. Je suis très satisfait des progrès réalisés, c’est une avancée importante pour les citoyens ukrainiens, et j’espère que le Parlement européen et le Conseil adopteront notre proposition très bientôt », a déclaré Dimitris Avramopoulos.

Une fois que la proposition sera adoptée par le Parlement européen et le Conseil, les Ukrainiens détenteurs d’un passeport biométrique n’auront plus besoin de visa pour voyager durant de courtes périodes dans l’espace Schengen.

L’exemption de visa s’appliquera dans tous les États membres, sauf l’Irlande et le Royaume-Uni, et les quatre pays associés à l’espace Schengen (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse). L’exemption de visa n’est valable que pour une période de 90 jours, renouvelable après un période de trois mois de carence. L’exemption ne donne pas le droit de travailler dans l’UE.

Les autres conditions d’entrée à l’espace Schengen continueront de s’appliquer, notamment la preuve de moyens financiers suffisants et le motif du voyage.

Exemption pour les Turcs

Dimitris Avramopoulos a profité de l’occasion pour annoncer que si les choses évoluaient dans le bon sens, la Commission proposerait une exemption de visa pour les citoyens turcs le 4 mai.

La crise des réfugiés met l’UE sous pression pour accélérer la libéralisation du régime des visas avec la Turquie. L’Ukraine a indirectement bénéficié de cette situation, puisque nombreux sont les eurodéputés et les États membres qui considèrent qu’il serait politiquement incorrect d’ouvrir les frontières aux Turcs et non aux Ukrainiens.

Au Conseil, où siègent les États membres, la proposition de la Commission sera dans les deux cas votée à la majorité qualifiée. Les dirigeants européens se sont engagés à délivrer une exemption de visa aux Turcs d’ici à juin.




La Commission européenne propose d’exempter de visas les citoyens du Kosovo



C’est une proposition de la Commission européenne : les ressortissants du Kosovo devraient bientôt pouvoir voyager dans l’espace Schengen sans visa. Cette proposition sera soumise au vote du Parlement européen.
[color=#9999cc]

Avec notre correspondant à Rahovec,  Laurent Geslin

C’est dans une ambiance de fête que la population du Kosovo a appris que la Commission européenne avait recommandé la levée des visas pour l’espace Schengen, au terme de négotcations entamées depuis des années.

A Pristina, le Premier ministre Isa Mustafa parle d’un « grand jour ». De son côté, Samuel Žbogar, le représentant spécial de l’Union européenne au Kosovo, a salué cette mesure en déclarant que ceci démontrait que l’UE était à l’écoute des citoyens du Kosovo et de leurs problèmes.

Pour la grande majorité des citoyens du petit pays, y compris ceux de la minorité serbe, la levée des visas signifie la fin de l’isolement. Youssouf, Barbier, dans la petite ville de Rahovec, à l’est du pays, reste cependant prudent : « C’est ce qu’on dit à la télé peut-être, mais je n’y croirais pas tant que je n’aurais pas passé moi-même la frontière et vu ce qu’ils demandent ».

La commissaire européenne Federica Mogherini est à Pristina ce jeudi pour participer dans l’après-midi à la séance solennelle du Parlement kosovar qui doit approuver l’accord de délimitation de la frontière avec le Monténégro, ultime condition posée par l’Union européenne.

Source : RFI, 05-05-2016



Revenir en haut Aller en bas
 
L'UE s'apprête à distribuer des visas comme des pochettes surprises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous apprécions dites le si vous le désirez
» JPMBB ou changement d'écharpe?
» Trader
» Sommes-nous manipuler par la psychiatrie.
» Bilan de vos épreuves DECESF - Résultat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Agora/Réflexions :: Actualités Internationales-
Sauter vers: