Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Yes Men refont le monde .....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Yes Men refont le monde .....   Sam 25 Oct - 19:48



Les Yes Men refont le monde .....



« Yes-man » est une expression anglophone équivalente au français « béni-oui-oui ». Les Yes Men font partie des fondateurs du collectif activiste et artistique RTMark qui s'est fait connaître, en 1993, pour avoir échangé les boites vocales de 300 poupées Barbie et G.I. Joe avant de les remettre en magasin.....



En 1996, ils ont réussi à faire ajouter au jeu de simulation SimCopter (écoulé à 80 000 exemplaires) des hommes s'embrassant, au nez et à la barbe de la société créatrice Maxis.
Sous le nom de Yes Men, ils se sont fait remarquer avec le site gwbush.com, qui était une version légèrement modifiée du site de George W. Bush Jr, alors candidat à la présidence. Ce dernier avait commenté l'affaire en affirmant qu'il fallait limiter la liberté d'expression sur Internet. Continuant dans le registre de l'imposture, ils utilisent l'ancien nom de l'OMC et créent le site gatt.org, suffisamment proche du site officiel pour leur valoir des propositions d'interventions à des conférences.

http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Yes_Men

Ici ils font une proposition de recyclage de McDo pour les pays en développement .... en VO désolé...


____________________________________



Fondateur de la Barbie Liberation Organization, Mike Bonnano intervertissait les voix des poupées Barbie et G.I. Joe avant de les remettre en rayon. Programmeur de jeux vidéo, Andy Bichlbaum introduisait des mâles en maillot de bain qui s’embrassent en plein champ de bataille... Rapprochez-les, ce sont les Yes Men. Activistes de haut vol, ces deux artistes s’ingénient à piéger à leur propre jeu les organisations toutes-puissantes de notre monde globalisé.

Entre 2000 et 2003, au cours de leurs pérégrinations, ils se font accompagner par la caméra de Chris Smith (réalisateur auparavant de American Movie entre autres). Le but, loin de faire interférer la caméra avec leurs actions, est simplement de rendre compte. Documentaire, The Yes Men en est un au sens où il rapporte des faits authentiques, par opposition à « fiction ». Mais au contraire des derniers opus de Michael Moore (dont on sent la filiation de manière éclatante), nous ne sommes pas en présence d’un cinéma discursif, démonstratif dans sa forme même (inserts de divers documents, interviews, voix-off, etc). Transparente et simple, la réalisation laisse tout le champ émotionnel libre pour les actions de ses héros.

Car ce qui captive, c’est avant tout la manière d’agir de ces deux militants anti-libéraux. Au commencement, un quiproquo : ils avaient parodié le site internet de l’Organisation Mondiale du Commerce grâce à un graphisme similaire et un nom de domaine très proche. Navigation hypertextuelle aidant, et malgré des propos volontairement outranciers, ils reçurent bientôt, en tant que représentants de l’OMC, des invitations pour de très sérieuses conférences... Concepteurs de la « correction d’identité », les Yes Men incarnent alors les représentants des multinationales ou des politiques pour les montrer sous leur véritable jour.

C’est ainsi qu’un certain Granwyth Hulatberi (alias Andy Bichlbaum), lors d’un débat sur CNBC, affirme que la démocratie serait plus saine si elle fonctionnait sur un modèle privé, et propose donc de mettre aux enchères les votes des citoyens. Un expert de la filière textile, Hank Hardy Unruh (devinez qui ?), suggère aux patrons de grandes entreprises de porter le costume du manager du futur : une combinaison dorée affublée d’un énorme phallus arborant un écran d’où ils pourraient surveiller leurs employés... Aussi incroyable que cela paraisse, personne ne remarque la farce. Et le spectateur jubile.

source ,,, http://www.critikat.com/The-Yes-Men.html
__________________________

The Yes Men Are Revolting

c'est le titre de leur nouveau film " Les 'Yes Men' se révolte".

c'est aussi un jeu de mots car "The Yes Men Are Revolting" peut etre aussi traduite comme "Les 'Yes Men' sont dégoûtant "



UN FILM ET UN LAUNCHPAD

Les "yes Men" Dégoûtent est une aventure drôle, emballée de l'action. Avec l'environnement sur le bord d'effondrement, nous posons une question urgente : quand les forces d'entreprise ont acheté et ont vendu la démocratie, comment pouvons-nous effectuer le changement réel ? Notre réponse : font impliquer chaque téléspectateur dans la lutte.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Yes Men refont le monde .....   Lun 27 Oct - 19:52



Les "Yes Men" convaincre les 'Homeland Securite' a adopter l’énergie renouvelable a 100%



Revenir en haut Aller en bas
 
Les Yes Men refont le monde .....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Institut du Monde Arabe
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait
» WEBCAM du Monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Agora/Réflexions :: Révolution / Militantisme / Résistance-
Sauter vers: