Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vegan Attitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Vegan Attitude   Ven 12 Sep - 0:43

Bonjour à tous, flower 
Aujourd'hui je me sens motivée de vous parlez d'une idéologie qui nous tient vraiment à cœur. Une idéologie qui peut vraiment s'imposée comme une vraie alternative de société. Une solution durable réellement efficace, accessible à tous, et qui plus est ludique et agréable à mettre en oeuvre pour tout qui à un minimum de volontés et d'envie... bounce 

nab; Je développe ici un sujet avec pleins de conseil diététiques et de la santé par l'alimentation; Guide comment bien se nourrir


Il est temps les amis, de reprendre notre destin en main, de dire non ! Et d'agir sur le fond et non la forme. Oui c'est intéressant de venir blablater sur un forum, je n'en disconvient pas évidement. Car cela fait tourné l'information, cela permet entre gens de même idées de partager, et aussi d'inspiré des personnes ayant à cœur de changer.  farao 


[/img]


Mais un moment donné, il est important de passé aux actes, de faire quelques chose...Bref bouger son cul ! Et reprendre son pourvoir sur notre mode de consommation est la solution la plus simple qui soit, et combien efficace. A terme et tous ensemble elle s'imposera d'une redoutable efficacité...De plus son impact positive se joue sur plusieurs plans;
-L'écologie,
-L'économie,
-La santé,
-Et le développement durable.

Elle peut aussi secondairement et pour qui le désire jouer un rôle spirituel...Car là aussi, il est temps que l'homme se rende un peu compte à quel point les religions sont invalidantes pour l'avenir de la civilisation, un moment il va vraiment falloir penser humanisme..Pour une paix durable entre les peuples, et développer une vraie liaisons entre les peuples sans les petit problèmes intestine lié au différents cultes que chacun veut défendre bec et oncles...Tous réuni sous la même bannière, voila une solution durable !




Revenons à notre combat sur la consommation en outrance et le consumérisme. Des solutions simple existes, nous devons dans un 1er temps à adapter son régime alimentaire. Je vous rassure aucune obligation à devenir végétarien (même si c'est mieux). Mais apprendre à consommer des produits de base de saison et de proximité. Il faut à tout prix boycotter les produits industriels ! Ainsi que tout se qui vient d'autre continents car l'emprunte écologique est bien trop élever et favorise cette économie mondialiste insensée et destructrice...




Je pourrai pour vous plus tard dresser des listes aide mémoire et pratique Wink

Cette philosophie de consommation ne s'applique pas qu'à la nourriture, vous pouvez l'appliqué également aux produits d'entretient, corporel, ou ménager, en choisissant des produits nationale ou UE. Et bien sûr écologique, et n'ayant pas été le fruit de test sur les animaux (VOIR ICI)




Ensuite ce principe peut également s'adapter aux vétements, produits ménager, décoration, etc...Ou se sera le bon sens qui sera rois  king  Ou il sera toujours important de mettre les principes de base de responsabilité en priorité. Cela n'empêche en rien de vivre de façon agréable, sans restriction, sans fanatisme inutile. On peux resté dans l'harmonie la beauté tout en ne participant plus à cette mascarade de la consommation en outrance, de cette économie mondialiste...




Il suffit de se reprendre réellement en main, penser aux autres, à la terre, mais également à sois, il n'y a rien d’égoïste à ça. vivre en bonne santé dans un environnement harmonieux, est un gage d'épanouissement et un exemple pour tous. Qui serons sans doute influencer à suivre cet exemple, au lieu de suivre bêtement se que la télé, les médias, et l'industrie du divertissement essayent de nous transformer en abrutit totalement conditionner, en mauvaise santé et ne pensant plus par eux même. C'est pour cette raison que dans cette philosophie de vie, vous devez impérativement vous débarrasser de votre télé, du moins des programmes télévisé et tout se qu'il s'en suit... farao 




Voila ;)en introduction je pense avoir abordé tout les points important. Pour terminer, je vous post l'article d'un amis végan Very Happy

Vegan Attitude



Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que :

- Si la politique était interdite, tout comme ce ParleMent, nous pourrions enfin nous tourner vers un monde plus sain !

- Un Monde géré par le peuple et pour le peuple !


La perversité de ce monde est entièrement due aux mouvements politiques et leurs déviances ; Sectes maçonniques, Services Clubs, … et au résultat, ils bossent tous pour cette même
« Oligarchie du Chaos Mondial » !

Si le monde s’autogérait à la manière de « conseils des sages » (1), le monde irait non pas vers la productivité et le capitalisme, mais vers une harmonie globale.

Ce qui manque à ce monde, c’est non pas une, mais « La » Réconciliation de l’Homme avec son environnement GLOBAL.

De ce fait, si aujourd’hui nous devions créer quelque chose, ce serait justement une sorte de Label du Citoyen du Monde ; La « Vegan Attitude ».

Mais pour cela, l’Homme devrait aborder de Nouvelles Attitudes (et Aptitudes) du Comportement envers son Environnement Global (2).




Car il faut bien comprendre qu’aujourd’hui sur cette planète, que la perversité est à son paroxysme et ce, dans tous les domaines !

C’est un fait incontestable, si l’Homme ne se rachète pas une ligne de conduite et si il ne se comporte pas en « Citoyen du Monde », c’est la vie de la Planète qui est en danger.

L’Équilibre est rompu…




Au milieu d’un monde à la dérive, nous sommes seuls.

Nous sommes tragiquement seuls.

Nous n’avons rien à voir avec toutes les formules commodes qui permettent toujours d’entrer dans une des chapelles bien étiquetées de l’échiquier politique.

Nous naviguons sur une mer inconnue et personne ne peut comprendre vers quels continents nous cinglons.

Nous ne sommes à l’aise nulle part. Mais si chaque parti nous est étranger, chaque initié reste notre frère. Un véritable membre de la communauté refuse toutes les formations de l’heure mais il accepte tous les hommes de courage.

Et c’est pourquoi nous sommes joyeusement seuls.

C’est justement parce que nous refusons toutes les compromissions et toutes les manœuvres que nous serons le plus pur métal de l’alliage de demain !




Allons enfants de l’oligarchie
le temps d’y croire est terminé.

Pour nous la réelle démocratie
L’union sans drapeau est arrivée.

Aux âmes citoyens, créons notre univers
Marchons, marchons.

Qu’une liberté solidaire
Accompagne nos chemins !




Oui je sais, en lisant ce qui suit, vous allez dire qu’avoir la « Vegan Attitude », c’est une sacrée prétention.

Pourtant elle est le quotidien de nombreuses personnes qui travaillent pour le bien être de l’humanité et qui ont signées la Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme (3) .

C’est juste un choix de vie, à vous de choisir !




Les Principes de la « Vegan Attitude » :

1. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est être est l’esclave de sa parole et ne point faillir à son honneur.

2. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est soutenir la dignité de l’Homme et de la Femme et se rappeler que tous sont nés égaux en dignité et en droits.

3. – Avoir la « Vegan Attitude » est un exemple pour la jeunesse.

4. – La « Vegan Attitude » ne saurait jamais agir de façon outrageante ni tuer ou être cruel envers aucun homme ni animal.

5. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est respecter et défendre les droits de tous les hommes et femmes à avoir et pratiquer des croyances religieuses qu’il ne partage pas ; tant que ces dernières ne portent ni atteinte à ses libertés et croyances, ni a la Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme (3).

6. – La « Vegan Attitude » ne prend pas part à de mauvaises querelles mais en toutes circonstances soutient les droits légitimes de tout homme et de toute femme.

7. – La « Vegan Attitude » doit être honorable en toutes choses et discerner le bien du mal.

8. – La conduite d’un « Vegan Attitude » doit être modeste, il ne doit pas rechercher les honneurs pour lui-même.

9. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est chercher à protéger les opprimés et ne jamais faillir à la charité, la fidélité et la vérité.

10. – La « Vegan Attitude », ne dit du mal de personne. Une langue médisante apporte honte et opprobre.

11. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est consacrer sa vie à ce que les peuples du monde puissent vivre ensemble dans la plus grande paix et la plus grande tolérance.

12. -Avoir la « Vegan Attitude », c’est consommer malin en n’achetant pas les produits qui ne respectent pas notre « Charte ».

13. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est le respect de son corps. Pour cela, rien de néfaste ne lui sera fait ; Une alimentation saine, Vegan et Bio sera respectée…



* * *



(1) Le « Conseils des sages » (très prochainement).

(2) Global : qui sous entend l’environnement et le « soi ».

(3) La «Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme ».


___________________________________


Dernière édition par akasha le Dim 24 Juil - 18:21, édité 2 fois (Raison : éditer pour images)
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 10:48

NOTE AKASHA/Bonjour;  flower  Savez-vous se qu'est le spécisme ?  Non ? Hey bien je vais vous l'enseigner ;)La vie c'est la vie, qu'elle nous incombe ou pas...Tout se qui vis est régit par les mêmes lois cosmiques. Seule les lois écrite par les hommes sont injustes, celles  qui émanent directement de la source, sont juste et implacable, et incontournable. C'est-à-dire que les animaux ont exactement les mêmes droits que nous. Et sont soumit aux mêmes lois cosmiques que nous. Se qu'il signifie, faites leurs du mal et causalité parlant vous en subirez les mêmes conséquences que si vous auriez fait du mal à un humains ! Beaucoup en sont arrivé à banaliser la vie sans mêmes s'en rendre compte...Ceux-là sont presque irrécupérable..Les autres (et c'est surtout à eux que je m'adresse) une petite prise de conscience suivis d'une réflexion profonde devrait remettre les choses dans le bon sens... cheers 

Qu'est-ce que le spécisme ?

David Olivier

L'article reproduit ici est une version légèrement modifiée d'un texte publié en avril 1991 dans la revue Informations et Réflexions Libertaires, dans la rubrique « Antispécisme » que nous y tenions.





Bien que nécessaire, l'argumentation rationnelle au sujet du spécisme a quelque chose de frustrant. Car nos adversaires, eux, ne s'embarrassent guère de chercher des arguments qui tiennent debout ; et ils s'occupent peu d'examiner les nôtres. Pour eux, le spécisme se passe de justifications rationnelles. Il m'est arrivé récemment de presque supplier, de dire (à une anarchiste, d'ailleurs) : « Mais dis-moi, pourquoi, donne-moi un seul argument, pourquoi forcément tu considères que la souffrance des poules en batterie est un sujet secondaire... » Sa seule réponse : « Pour moi, c'est comme ça. » (texto). Pourquoi ? Parce que. Le caractère évident du spécisme, le fait que l'immense majorité des humains font partie des oppresseurs, est l'obstacle principal auquel se confronte l'antispéciste.


Il s'agit encore une fois d'être du côté de ceux qui sont méprisés et opprimés - en sachant que le mépris rejaillit sur celui qui les défend. Il fut un temps où le Blanc défenseur de « nègres » pouvait être traité comme un « nègre ». Il est relativement facile aujourd'hui d'être antiraciste ou antisexiste en France, au moins en opinion ; cela n'a pas toujours été le cas. Aujourd'hui, au moins dans les milieux de gauche, c'est l'antiracisme et l'antisexisme qui sont devenus des évidences, presque des lieux communs se passant d'arguments. La nouvelle droite a eu la partie belle, face à un antiracisme qui, à « Pourquoi ? », répondait « Parce que. », d'apparaître par contraste comme des gens qui pensent.

Pourtant, à un niveau mondial, et au cours de l'histoire, c'est bien le racisme, et non l'antiracisme, qui, tout comme le spécisme et le sexisme, est, et a toujours été, la pensée dominante. Les oppressions et massacres interethniques sont monnaie courante dans l'histoire passée et présente de tous les humains. Si beaucoup de peuples aujourd'hui peuvent paraître faire partie du camp antiraciste, c'est d'abord parce qu'ils s'opposent eux-mêmes au racisme dominant, celui de la culture occidentale, qui gomme leurs différences, et leur culture, pour ce qu'elle a de meilleur, et aussi de pire. Nous savons très bien que la culture kanake est, dans l'ensemble, sexiste, mais, chut !, il ne faut pas le dire. Il faut « respecter leur culture comme elle est ». Est-ce respecter des gens que de ne rien leur dire ?

Nous avons, face à l'immense prévalence du racisme, du sexisme et du spécisme, non pas à nous contenter de nous scandaliser et de nous référer à des « évidences », mais à réfléchir et à argumenter ; sans craindre d'être du côté des « nègres », des « gonzesses », ou des chiens.






Un peu de vocabulaire

Spécisme : le spécisme (ou espécisme) est à l'espèce ce que le racisme est à la race, et ce que le sexisme est au sexe : une discrimination basée sur l'espèce, presque toujours en faveur des membres de l'espèce humaine (Homo sapiens).

Animaux : le langage n'est pas neutre, et notre langue courante appelle « animaux » tous les animaux sauf les humains, mettant ainsi une barrière entre des êtres aussi proches qu'un humain et un gorille, et mettant dans le même sac un gorille et une huître. Conformément à l'usage scientifique, amplement justifié, j'appellerai « animaux » tous les animaux, humains ou non, et « animaux non humains » ceux qui n'ont pas l'honneur d'être « bien nés ».

Ma position

Je soutiens qu'il ne peut y avoir aucune raison - hormis le désir égoïste de préserver les privilèges du groupe exploiteur - de refuser d'étendre le principe fondamental d'égalité de considération des intérêts aux membres des autres espèces.
Peter Singer, Animal Liberation, 19751
Faut-il être antispéciste ? Eh bien, faut-il être antiraciste ? C'est évident que oui ? Ce n'est pas évident pour tout le monde ; et il ne semble pas que tous les antiracistes soient antiracistes pour les mêmes raisons. Ma position est que l'antiracisme n'est justifié ni parce que (presque) tous que les humains sont également intelligents, ou ont un langage articulé, ou sont sociaux, etc. ; l'antiracisme et l'antispécisme sont justifiés parce qu'un être sensible opprimé souffre et que la souffrance et le bonheur de tout être sensible, c'est-à-dire susceptible de souffrir ou d'être heureux, ont la même importance et doivent par conséquent être pris en compte avec un poids identique.

Je ne suis pas plus « défenseur des animaux » que ceux qui luttaient contre l'esclavage des Noirs n'étaient des « défenseurs des Nègres », comme les appelaient les racistes ; je défends des animaux opprimés, humains ou non, non par lubie, non par vocation, non parce que « j'aime les animaux » comme d'autres « aiment les fleurs » ; je défends les animaux et en particulier les animaux non humains parce que mon intention est de défendre tous les êtres sensibles, quels qu'ils soient ; parce que le seul critère qui justifie de prendre en compte les intérêts d'un être est qu'il ait des intérêts, et parce que, comme je l'expliquerai dans le prochain IRL, le phénomène de la sensibilité se limite vraisemblablement aux animaux, les plantes n'ayant ni sensations ni intérêts. Mon opposition au spécisme est une opposition à une idéologie qui sert à justifier la souffrance ignoble et la mort que la quasi-totalité des humains infligent sciemment, délibérément, quotidiennement, à des milliards d'êtres aussi sensibles qu'eux.

Racisme et spécisme

Les arguments racistes ne sont souvent que de mauvais prétextes ; mais cela ne dispense pas de les examiner. Il ne suffit pas de dénoncer les méchants racistes, qu'à moins de supprimer il faut pouvoir convaincre. Et aussi, dans le cas du spécisme, le rôle de méchants est tenu par presque tous les humains, qui usent des mêmes arguments que les racistes pour justifier la suprématie qu'ils s'octroient à eux-mêmes.

Le racisme et le spécisme sont des idéologies étroitement imbriquées, et leur ressemblance serait évidente à tous si n'était que, justement, les antiracistes sont pour la plupart spécistes et ont donc fortement intérêt à ne pas la percevoir. La volonté qu'ils ont de combattre le racisme sans mettre en danger le spécisme les amène à vouloir à tout prix défendre des positions indéfendables, qu'ils présentent pourtant comme essentielles à l'antiracisme. L'idée d'égalité animale étant pour eux impensable, c'est contre les autres animaux qu'ils veulent fonder l'égalité humaine.

Source et suite et fin de l'article; http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article42


Éthique Animale - Le spécisme



Lien connexe; Arrêtons la barbarie !

Vidéo magiCjack; Le jugement;



Le jugement by magicjackband

___________________________________________


Dernière édition par akasha le Mar 17 Mar - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 10:50

NOTE AKASHA/ Il y a non seulement beaucoup d'idées reçues sur le végétarisme, ainsi que de l'ignorance sur le sujet...D'où l'idée de se sujet, ou je vous proposerais des articles factuels ainsi que mes propres remarques. ici je vous proposes un article complet et vraiment agréable à lire de par sa diversité et témoignages passionnants, bonne lecture  study   cheers 
N'oubliez pas mon sujet spéciale diététique qui s'adresse à tout les régimes alimentaires ; (cliquez ici)


Les réalités sur le végétarisme (que vous n’entendrez jamais sur les merdias tel que Bizness FM…)




Si mon dernier article sur la nutrition m’avait déjà valu quelques ennemis, celui-ci risque bien de me valoir l’ostracisme de la communauté des Hommes.

Il faut dire que les gens n’aiment pas qu’on leur parle de ce qu’il y a dans leur assiette : manger est un plaisir et l’on envisage mal le renoncement à ce « péché de la chair » (surtout quand ladite chair est délicieusement grillée et qu’elle exhale une odeur mi-caramel mi-barbecue). Les anges gardiens de nos foies comme ceux qui prétendent défendre nos âmes prônent l’ascétisme, mais nous vivons dans une contemporanéité qui fait sa part belle à la jouissance et à l’instantanéité. Ni Dieu, ni maître, et pourtant voilà l’état, l’école, la pub et nos médecins qui nous rabattent les oreilles à grandes leçons de « mangez les 5 fruits et légumes par jour ». La bien-pensance agace et je comprends qu’on puisse trouver dans la consommation de bacon une subversivité salvatrice. C’est d’ailleurs ce qui caractérise nos héros de fiction qui, après la bataille se récompensent de ripailles de bêtes fumantes autour d’une table orgiaque… à l’image d’un banquet gaulois à la fin de tout Astérix qui se respecte ou d’un Luffy dans la saga One Piece (qui nous inspire depuis des années).



Mais bon voilà, dans votre bureau avec vue sur les Champs Élysées, vous dominez peut-être les passants qui sont cinq étages plus bas, mais on ne peut pas vraiment dire que vous ayez l’étoffe d’un guerrier. Vous allez même rapidement vous voir renforcé, en guise de bouclier, d’un joli ventre rondouillard à force d’engloutir votre steak frites quotidien. Celui  que vous êtes parti chasser vaillamment, couteau au poing, au self-service de votre cantine. On se croit carnivore, sanguin et viril ; mais la vérité, on se l’accordera, c’est qu’on mange des morceaux de cadavres hachés, surgelés et que les kebabs où déjeunent  nos « swaggeurs fashions de Châtelet les Halles » nationaux n’ont jamais rendu un homme viril. Jamais.

La publicité – croyez-moi, c’est mon métier – s’évertue à cultiver cette image, comme celle qui consiste à vous faire avaler qu’en buvant de la bière et en vous aspergeant de One Million de Paco Rabanne vous deviendrez un homme, un vrai – avec tout l’attirail déployé de nanas, 4×4 et Rolex au poignet. Il suffit d’ailleurs d’ouvrir la moindre brochure de nutrition mainstream financée par l’état (Manger Bouger, ça vous parle forcément) pour voir que les intérêts de l’électorat charcutier sont bien représentés. C’est tout de suite moins transgressif de mal manger, n’est-ce pas ?


La vision de Bâtard Sensible sur le sujet

Mettre de l’ordre dans ses préjugés ne doit pas pour autant vous faire croire qu’on doit tout remettre en cause.

Chez Bâtard Sensible, on adore croquer dans un gros burger de chez Breakfast in America ou se faire une bonne quinzaine de sushi Rue Ste. Anne à Paris. La seule différence, c’est que le soir venu, au lieu de croire qu’un steak surgelé mélangé à des pâtes au beurre constitue un repas décent, on essaie de se concocter quelque chose qui change de l’ordinaire, un mets répondant à cette définition étant une délicieuse tourte aux légumes de Provence.

Comprenez l’idée : vous n’allez PAS mourir de carences affreuses et douloureuses si vous « oubliez » de manger des animaux pendant un jour, une semaine, un mois ou davantage. D’un autre côté, on ne conseille à personne de ramener un tupperware de salade  vinaigrette alors que vos potes chill’ autour d’un barbecue. Posons-nous simplement la question de savoir si, seul chez soi, il est absolument nécessaire d’avoir fait égorger un animal pour vous offrir cet infâme sandwich jambon/pain Harri’s/moutarde (repas quotidien d’un de mes potes, sad story bro’). Je pense que la viande devrait rester ce qu’elle a été pendant des millénaires : une nourriture de sociabilité et de plaisir, une bête qu’ont sacrifie occasionnellement aux dieux pour se délecter de sa chair en charmante compagnie. A vous de vous faire votre opinion en lisant la suite de l’article !

Vous avez compris qu’on n’est pas des relous : pas de destin de la planète sur nos épaules, pas de pleurniche sur les abattoirs, pas de rendez-vous dominical à Naturalia ni même d’oripeaux de la bien-pensance bobo altermondialiste. Les vrais de vrais savent qu’un kalos kagathos doit savoir manger les pissenlits par la racine sans avoir eu besoin de crever pour autant. Et si vous ne me croyez pas, la preuve est dans cette vidéo (joker impossible à contredire, un par article).

De meilleures performances

J’ai longtemps cru, comme vous, que les végétariens étaient des bourgeoises frigides au teint pâle et maladif, des empêcheuses de bouffer en rond dont l’unique préoccupation dans la vie est de brandir des pancartes contre la chasse, la corrida (et pourquoi pas l’épilation, quand on a cet état d’esprit ?). J’en ai vu – et de sacrées chieuses par-dessus le marché – mais la majorité des gens rencontrés dans le milieu irradiaient par tous leurs pores d’une énergie quasi-solaire. Les tables étaient pleines de victuailles, il y avait du vin, des discussions enjouées et plein de jolies filles. Le jour où les militants comprendront que les gens veulent voir du bonheur et pas des « barquettes de viande humaine », leur cause devrait pouvoir avancer à grands pas.

Cette énergie est pourtant la base concrète qui permet de quantifier facilement le potentiel santé d’une alimentation. La digestion est beaucoup plus légère, et on dispose davantage d’énergie non seulement après le repas, mais par petites touches au fil de la journée. Les pilules Juvamine ne trôneront plus sur votre table de chevet l’hiver venu : le concentré de bonnes vitamines se trouve dans votre assiette. Il faut arrêter de croire que vous pouvez être un winner et dîner au McDonald’s, vous enfiler une canette de Red Bull et faire la fête en boîte jusqu’au lever du soleil. Si vous osez faire ça, vous cultivez du vide (patates frites mises à part).

Des sportifs légendaires qui mangeaient de la salade

Connaissez-vous le point commun entre ces personnalités sportives ?


Bien sûr, puisque c’est écrit sur le site. On ne peut pas dire qu’il s’agit de semi-hommes, surtout qu’il y a parmi ces joyeux lurons un sacré paquet de noms de légende, comme celui du coureur Carl Lewis (vainqueur de neuf médailles d’or aux J.O.) ; Surya Bonaly, neuf fois championne en patinage artistique ; James Donaldson, star de la NBA ou encore Ivan Lendl, pièce forte du tennis. La liste est encore longue, mais il paraît qu’il faut savoir faire court.

« Bien sûr, beaucoup de mes coéquipiers me taquinaient pour être végétarien, mais ils ont remarqué que j’étais en bonne santé, ne tombais pas malade, n’avais pas de rhume, de grippe ni de maux de tête, rien. Je jouais match après match, et j’ai joué pendant longtemps. Et encore, aujourd’hui à 50 ans, je travaille tous les jours. Je continue à avoir 5 heures, 6 heures de sommeil, j’ai donc de longues journées tous les jours et je me sens bien chaque seconde du jour. »

- James Donaldson, Star NBA de basketball

Et puis, soyez-fous : dites-vous que même Mike Tyson l’est, alors bon…




Et donc, je pourrai me donner à fond sans avoir de vertige ?

On part du postulat qu’il faut éviter la faiblesse, or c’est tout le contraire : ce régime booste force et endurance.

On a fait cette observation dans plusieurs études, dont une en 1986 où on a fait pédaler des groupes d’hommes en les soumettant à 3 régimes différents. Les full carnivores pédalaient sans s’arrêter 57 minutes alors que les végétariens allaient jusqu’à 167 minutes. De quoi faire réfléchir les amateurs du régime Dukan. Même l’alimentation « équilibrée » offrait de moindres performances avec un temps de pédalage de 114 minutes.

Mais, bon question vélo, ça n’intéresse pas grand monde. Alors si je vous disais qu’il est d’autorité que vous allez carburer au pieu et offrir à vos compagnes des vitamines B12 aux saveurs tutti frutti (c’est suffisamment gros pour justifier une métaphore obscure) ? Bon après, on peut discuter longtemps de ces études, ce qui me gardera d’émettre tout jugement à cet égard (dit-il avec une expression sur le visage fleurant bon l’innocence).


Mais j’ai besoin de prendre de la masse !

Vous comprendrez de la même façon que pour avoir des muscles de bison, pas besoin de vous engloutir 10 œufs « pour choper des protéines ». Vous y gagnerez aussi les avantages suivants :  accumuler du mauvais gras, acidifier votre sang et les autres joyeusetés qu’on imagine quand on gobe des bébés poules en trop grande quantité.

En fait pour prendre de la masse avec des végétaux, vous avez plein d’aliments super protéinés sans que ce soit forcement du tofu ou autres bizarreries qui peuplent les étalages des magasins bio. Ce n’est pas plus difficile que de suivre les conseils nutritionnels de la méthode Lafay ou autres régimes GQ. Je vous laisse pour ça dans les mains expertes de la nutrition sportive.




Robert Cheeke est un de ces nombreux bodybuilders vegan. Vous voulez qu’on aille lui parler de votre virilité et des protéines ?


La santé à court comme à long terme

Je veux bien croire aussi qu’on « live fast, die young », mais à 30 ans, je doute que vous soyez toujours en accord avec cette impétuosité juvénile. Je comprends d’ailleurs que ça n’ait pas l’air super fun « d’épargner son corps pour la retraite » comme de vieux-jeunes, mais dites-vous que ça peut être utile et que vous vous remercierez plus tard.

Qu’est ce qui se trame dans votre petit corps ?

En France, 48% de la population est en surpoids (dont 17% d’obèses).

C’est beaucoup, mais moins qu’aux Etats-Unis, où moins d’un tiers de la population a des proportions saines. Ca mérite qu’on se pose des questions sur les effets d’une telle situation :

- Vous réduisez de moitié vos chances de chopper un diabète de type 2, de l’hypertension ou un cancer, soit  vos chances de crever dans la douleur à prendre des médocs pendant les 10 dernières années de votre – dorénavant misérable – existence.

- Avec un régime sain, vous avez 4% de chances de mourir d’une crise cardiaque subite et précoce alors qu’avec un régime à l’américaine, c’est une chance sur deux (+ de 70% des américains meurent trop tôt à cause de leur alimentation).

- L’excès de lait affaiblit vos os, contrairement à ce que vous font croire les pubs. Vous les alourdissez, rendez le calcium « moins durable » (car trop renouvelé) et rendez donc votre joli matériel beaucoup plus cassant. Ceci explique l’ostéoporose massive qu’on retrouve aux Etats-Unis… et pas en Asie (les populations asiatiques boivent peu de lait car elles le digèrent mal pour des raisons génétiques).

- Vous limitez les risques de mourir d’une intoxication alimentaire, de choper l’E. Coli ou une maladie exotique que font naitre chaque jour les conditions d’élevage (et ne rigolez pasn ça arrive plus souvent qu'on ne le croit).

- Dernière chose, et non des moindres : l’obésité est rare chez les végétariens. Contrairement au régime Dukan, c’est durable, sain et ça vous évite l’haleine de chacal due à la cétose de ce régime fortement déconseillé par notre comité d’experts.

Sérieux, les mecs, à 60 ans, j’aimerais qu’on boive encore des coups ensemble au fond d’un bar stylé ou dans les canapés de nos luxueuses demeures. Pas sur un lit d’hôpital, en cachette, avant que l’infirmière de service passe changer votre couche.




Les expériences de longévité

Vous avez probablement déjà entendu parler du régime d’Okinawa ou du régime Crétois ? Ce sont des régions du monde où l’on vit très longtemps et les centenaires y sont légion. Leur alimentation est simple, goûteuse (Shruikan peut en attester, il est parti au Japon pendant trois semaines cet été), et composée pour sa majeure partie de végétaux. Coïncidence ? Je ne crois pas :

- Okinawa : 7 portions de légumes et de fruits, autant de céréales et deux plats à base de soja (tofu). Poisson 3 fois par semaine.
– Crétois : légumes, fruits et huile d’olive en quantité. Un peu de fromage, de vin et de céréales. Poisson 3 fois par semaine et une petite quantité de volaille (viande blanche, moins nocive que la viande rouge).

Pensons d’ailleurs à nos aïeux d’avant les Trente Glorieuses qui consommaient soupe et ragoûts de légumes avec très peu de viande. Avec moins de pain, de laitage et les progrès de la médecine actuels, ils nous mettraient la nique en longévité. Les mains dans le dos.



http://mutien.com/site_officiel/wp-content/uploads/2012/08/christian-mortensen.jpg

Christian Mortensen doyen de l’humanité (114 ans) était végétarien !

Quand les stars s’y mettent

Ca aussi, vous devez le savoir : quand on est payé plusieurs millions de $ pour un film et qu’on souhaite faire longue carrière, on prend soin de son image. Ça ne trompe pas les célébrités qui, pour leur santé ou par militantisme, adoptent un régime végétarien (ou très végétalisé). D’ailleurs, à en croire cette liste des acteurs végétariens ce sont plutôt les carnivores qui se comptent sur les doigts d’une main amputée.



Mais je vais être carencé en plein de choses, non ?

La question je vous la retourne : est-ce vous êtes prêt à parier qu’un McDonald’s recouvre tous vos besoins en vitamines et autres éléments aux noms exotiques ?

Nous sommes ce que nous mangeons. Nous construisons sans cesse les briques de notre corps grâce à ce que nous ingurgitons : la vache mange de l’herbe, stocke les nutriments qu’elle en retire dans sa viande, puis nous l’enfournons dans nos bouches. A chaque étape, il y a bien sûr pas mal de pertes et vous ingurgitez indirectement tous les pesticides, hormones et médicaments qu’on lui donne.

Cette petite démonstration pour vous dire que tout peut se retrouver à la source : mangez la vie forte et saine qui jaillit du sol n’est-il pas préférable à une énergie morte, appauvrie et dégénérée par des transferts successifs ?

La nature est riche en protéines, en calcium, en fer et en tout ce qui est généralement attaché à la viande et au lait dans notre imaginaire. Le calcium dans les brocolis, le fer dans les lentilles ou les protéines dans les pois chiches rempliront les besoins de votre organisme (ce sont des exemples, il y a plein d’autres sources). Le seul truc qu’on ne retrouve pas sur nos étals maraîchers, c’est la vitamine B12… qui n’est même plus synthétisée par les animaux d’élevage (car produite par la fermentation de l’herbe verte dans l’estomac). On est obligé de leur donner des compléments pour pouvoir continuer à marquer sur les emballages « viande riche en B12 et en fer ». Si vous êtes végétariens stricts (sans oeufs, poisson ou viande occasionnelle), vous n’en avez pas besoin des masses mais vous en trouverez dans la plupart des produits végétaux (jus de fruit ou lait de soja enrichi en B12, etc.).


Les jouissances gustatives nouvelles

Dans les restaurants, on annonce la viande puis l’accompagnement : tartare de boeuf, oignon frit sur son lit d’artichaut et jeunes pousses. Et si au lieu de ça on faisait le plat en fonction du légume ?

Car ce qui est bien quand on ne met plus la viande au cœur du plat, c’est que ça vous force à vous faire jouir le palais par d’autres moyens. Et de ce côté, la découverte et plutôt bonne et on y gagne au change : nouveaux légumes, nouvelles épices, nouveaux mélanges et recherche de la qualité. Croyez-moi, vous ne cesserez d’inventer de nouveaux plats en faisant marcher vos envies « mécaniques ».  On peut commencer doucement en ajoutant plus de légumes à la viande (comme les poêlées thaïlandaises) mais vous allez vite vous rendre compte qu’avec ou sans le bon goût est encore là.




Désolé, j’ai essayé mais ça n’a a aucun goût.

Si on est tous aujourd’hui à ce point traumatisés par les légumes, c’est à cause de la macédoine mayo des cantines scolaires. Non mais sérieusement, le mec qui a inventé ça mériterait son procès de Nuremberg. Il faut totalement fuir cette conception des plats de légumes !  Un régime végétarien ce n’est pas manger des entrées ou des plats classiques la viande en moins, bordel.

Le choix des aliments est ici essentiel. Si vous voulez commencer proprement, filez au marché de votre quartier (à Paris il y en a 2-3 par arrondissement, ouverts tous les jours de 9 à 13h en général) et prenez moi un max de légumes. Pour ceux qui veulent commencer sans mauvaises surprises, il y a des « paniers en libre service » sur les stands bio : 4 kilos de produits bio au choix pour 10 euros seulement (le prix d’un menu de 500 grammes au McDo). Niveau légumes, vous pouvez aussi vous rabattre sur les surgelés (parfait pour les légumes verts) et quelques conserves (pour les légumineuses, mais ce n’est pas le top).

Mettons-nous déjà d’accord sur une chose : la bière et les frites ne sont certes pas top pour la santé, mais elles sont végétariennes. Vous pouvez d’ailleurs totalement adapter la « junk food » en la rendant fraîche et largement plus saine : pizza de légumes, burger au steak de soja, lasagnes, nems, omelettes, raviolis, tortillas au haricot rouge et même des saucisses qui donnent envie. Vous avez ça, tout fait, pour la moitié du prix d’un steak dans les magasins bio.

Et si ça ne vous suffit pas, faites-vous aussi de l’houmous, des falafels, du caviar d’aubergines, des tajines de lentilles et des poêlées de légumes thaï et vous allez revoir votre définition de peine-a-jouir. Tous les plats cités plus haut prennent deux secondes à concocter et se conservent mieux que ce que vous imaginez. Vous avez plein de recettes végétariennes à base de fromage et d’oeuf, mais puisque vous aimez les défis, je vous propose de tester quelques recettes végétariennes. Ce soir, je me suis fais un kiff : voilà ce que je suis en train de manger, un peu technique à faire en apparence (trop pour un débutant). Mais je jouis à chaque bouchée, et finalement, c’est l’essentiel.

Esprit sain dans un corps sain

« Je pense que les transformations et les effets purificateurs d’un régime végétarien sur l’homme sont très bénéfiques à l’espèce humaine »
– Albert Einstein


Il y a depuis des millénaires des peuples, des hommes et des courants de pensée qui matraquent que pour s’élever, l’humanité doit se purifier le corps et cesser de faire couler le sang. Il ne faut pas forcément être mystique pour imaginer que la chair dans nos entrailles ne véhicule pas un credo d’amour et de paix.

« Le peu de végétariens par philosophie ont fait plus pour l’humanité que tous les philosophes modernes »

- Friedrich Nietzsche





Preuve s’il en faut une qu’on peut manger des plantes et avoir le cerveau qui carbure.


En moins glorieux, on peut ajouter à cette liste Hitler et un certain nombre de membres de sa garde rapprochée. Inspiré par les théories de régénération (et Wagner en prime), il y a dans son Mein Kampf quelques passages sur le droit des animaux, l’élévation de l’esprit et la santé du corps. Lui-même, bien qu’amateur de saucisses et de pigeon, passera à un régime végétarien à cause de ses problèmes d’estomac et de flatulences. C’est qu’il était nerveux, le petit bonhomme.


« Tu ne tueras point » : la religion et les végétariens

On sait que l’hindouisme et le bouddhisme font très directement référence à la nécessité de ne pas manger de chair, mais sait-on seulement que nos monothéismes aussi sont friands de conseils nutritionnels ?

Dans l’Ancien Testament, il est dit que Dieu a donné aux premiers hommes les semences de la terre et des arbres pour se nourrir. D’Adam jusqu’à Noé, l’homme était alors végétarien (cueilleur) puis tomba dans le péché et se mit à offrir des animaux en sacrifice.

Pourtant, Dieu dit :

« Je suis dégoûté des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux. Le sang des taureaux, des brebis et des boucs Me répugne… Quand vous tendrez vos mains, Je détournerai les yeux. Vous avez beau multiplier les prières, Moi, Je n’écoute pas, car vos mains sont pleines de sang. » (Isaïe 1:11-15).

Le Nouveau comme l’Ancien Testament regorgent tant et si bien de ces appels qu’un grand nombre de communautés juives et chrétiennes se construisent autour du refus du sacrifice. L’Islam n’est pas en reste, puisqu’à la diète alimentaire très sobre du prophète toute sa vie durant (composée essentiellement de dattes, la viande séchée étant présente en très petites quantités), il faut ajouter une tradition soufie qui recommande plus directement le végétarisme.

« A l’époque, le rasûl (prophète) d’Allah dit à son cousin « Ali, ô Ali, tu ne devrais pas manger de viande. Si tu manges la viande durant quarante jours, ses qualités seront en toi. Ses actions viendront en toi. Leur sang viendra en toi. Leurs qualités et leurs actions viendront en toi. A cause de cela, tes qualités humaines changeront, tes qualités de compassion changeront, l’essence de ton corps changera. Ô Ali, tu ne devrais pas manger de viande ni de chair. Tu dois réduire cela. Ne manges pas cela. »
– citation de Muhammad Raheem Bawa Muhaiyaddeen

« L’homme vint avant la hache et le feu, il ne pouvait donc pas être omnivore » – Thomas Henry Huxley

Il faut corriger une vérité assez tenace dans nos esprits : nous ne sommes pas carnivores. Même si vous mangez un steak cru tous les midis, vous l’accompagnez d’aliments qui ne plairaient pas au lion auquel vous aimez vous comparer (vin, chocolat, pain). Triste destin de ces derniers qui ne trouvent aux fruits, pâtes et bonbons aucun goût (ils n’ont pas le goût du sucré). D’ailleurs, je ne sais pas si vous vous êtes regardé, mais on ne peut pas dire que vous faites très très peur comme prédateur. La vérité c’est que notre anatomie est plus proche des frugivores (type chimpanzé) que de la hyène (qui mange des morceaux de cadavres comme nous) et je vais vous le prouver avec une minute Darwin :

- L’humain n’a ni dents ni griffes permettant la chasse. Ce n’est pas avec nos deux canines (que nous partageons avec les gorilles) et nos ongles manucurés qu’on va courir après la gazelle.
– L’intestin des carnivores est très court, et ce, pour éviter que la viande ne s’y décompose trop en libérant ses toxines (urates, acide lactique, corps gras saturés, purine, albumine). Or il se trouve que le nôtre est très long et laisse tout ce petit monde se répandre dans le sang. Je vous rassure, foie et rein rentrent alors en action, mais c’est une fatigue dont ils se passeraient avec toutes les cochonneries qu’on avale et le stress dans lequel on vit, vous ne croyez pas ?
– Impossible de digérer les os : notre acidité gastrique est 20 fois moins élevée que nos amis de la savane.

Mais ne séchez pas vos larmes, ce n’est pas si triste que ça :




On peut manger des feuilles et en avoir entre les jambes.


L’éthique et l’écologie

Ouvrez les robinets quand vous vous brossez les dents, oubliez d’éteindre la lumière dans les couloirs et arrêtez de donner de l’argent pour nourrir les petits africains. N’en ayez plus rien à foutre de la bien-pensance du 13h sur TF1 parce qu’avec votre nouveau mode de vie, c’est 3 planètes comme la nôtre qu’on pourrait nourrir.

On ne peut en effet pas faire l’impasse sur l’argument n°1 et imparable du régime végétarien : c’est bon pour la nature, sa faune comme sa flore. Sans tomber dans l’écologisme forcené, faisons un petit tour d’horizon des effets de l’industrie de la viande sur la planète.



Condition animale.

Si le lion mange de la gazelle et qu’il serait difficile de nier que la mort fait partie de la vie, il ne me semble pas que l’abattage à la chaîne soient une création de mère Nature.




On est loin des vaches de figuration qu’on voit aux vitres des trains !


Je n’aimerais personnellement pas être une vache née dans un élevage, entassée dans mes selles avec des congénères à manger une bouillasse faite de maïs et des restes de ma mère en farine animale. D’ailleurs, pour ce qui est du passage de couteau sous la gorge, ce n’est pas tant une question d’empathie avec l’animal que le fait qu’on soit incapable de passer à l’acte. Si nous devions nous-mêmes tuer notre viande, on serait nombreux à ne plus en manger.

Toujours dans la séquence émotions, on peut regarder le documentaire de référence sur les animaux d’élevage Earthling qui met tout le monde d’accord (version plus courte par la Peta). Votre steak passera de l’objet « viande » à un « morceau d’un veau jouant gaiement avec la queue de sa mère dans une prairie ». Pour les sadiques, il y a une séquence avec un éléphant qui broie la colonne vertébrale de son maître et des chiens gazés puis passés à la broyeuse.

Consommation d’énergie.




A la souffrance animale, il faut ajouter une considération écologique et économique : élever une vache requiert énormément d’énergie. C’est que ça doit manger, cette grosse bête !
– 1 kilogramme de viande de bovin nécessite 14 fois plus d’eau douce que la production d’un kilo d’aliments végétaux.
- Une calorie animale consommable demande 10 fois plus d’énergie fossile que la création d’une calorie végétale. L’élevage nécessite plus d’1/3 des matières premières et des carburants aux États-Unis. Seuls 2% suffiraient pour nourrir ce petit monde en végétaux. On pourrait alors prolonger de 260 ans les réserves de pétrole par rapport aux prévisions.

Pollution.

Outre ces considérations statistiques, on imagine bien les problèmes que ça pose en termes d’espace : l’élevage, c’est aussi des tonnes et des tonnes de maïs et de soja qu’il faut produire. Un bœuf jusqu’à « maturation » demande plus de 5 hectares de végétaux pour se nourrir, l’équivalent de 3 stades de foot (ce qui permet de nourrir une dizaine de végétariens dans la même période). Et quand on manque de place, on fait comme les Brésiliens : on brûle la forêt et donc les poumons de la planète (et hop, des millions de tonnes de CO2 en plus). Et c’est bien le problème, puisque ayant d’énormes besoins pour nourrir les animaux, on fabrique dans le Sud des végétaux bas de gamme pour les exporter dans le Nord sous forme de poudres végétales déshydratées. Autant d’hectares non disponibles pour les locaux afin de se nourrir.

On ne parle même pas des mers acidifiées et étouffées d’algues et de méduses par la pénétration des merdes de porc dans la nappe phréatique ; des pesticides qui souillent les terres pour des centaines d’années ; des antibiotiques qu’on retrouve dans des cycles alimentaires longs (exemple parlant : tétracycline qui défonce vos dents), etc.

Un dernier chiffre et je vous laisse tranquilles : si les Anglais arrêtaient de manger de la viande pendant un jour, c’est comme si nous retirions 5 millions de voitures de la circulation. Un individu qui mange une petite portion de viande tous les jours pendant un an a fait un trajet de plus de 1000 heures en voiture : un tour du monde en 4×4 … a multiplier par toutes les années d’une vie… à multiplier par le nombre d’occidentaux.

Les sources et d’autres exemples sur les 400 raisons d’être végétarien. A couper le souffle.

Conclusion

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous êtes sur la bonne voie. Pour les haters, le derniers paragraphe de cet article a dû finir de les achever et cesser toute lecture de celui-ci pour poster rageusement (ou à demi-rageusement) dans les commentaires. Nous sommes donc restés en bonne compagnie pour cette fin d’article.

Contrairement à ce qui peut être lu en filigrane, je ne demande à personne, moi le premier, d’adhérer idéologiquement à la cause végétarienne. Végétaliser son alimentation sans renoncer totalement à la viande est déjà un grand pas pour vous comme ce qui vous entoure. Quand on met le pied dedans, on a tendance à aller « trop loin » : végétalisme militant (pas de fromage, d’œuf, de miel… et de cuir), antispécisme (droit de l’homme et des animaux égaux), rejet total de la société de consommation et vous finissez sur une île déserte à faire du yoga en sarouel, le séjour payé par votre fuck-friend (true story). Pourquoi pas, après tout, mais je ne pense pas que ce soit à l’ordre du jour vous concernant tous. La société n’est déjà structurellement pas faite pour votre nouveau mode de vie (plus de kebabs que de saladeries), alors pour conserver votre santé mentale et votre capacité à vivre ici bas, sachez faire la part des choses. Si vous commenciez pas ne manger de la viande rouge qu’une fois par semaine ? Vous imposer un ou deux jours sans aucune viande ? C’est le genre de petit défi qui fera votre grande évolution. Les Japonais l’ont bien compris avec leur méthode kaizen.

Dernier conseil d’une extrême importance : n’essayez JAMAIS de convaincre quelqu’un à l’oral. Vous allez l’énerver et, à moins d’avoir le charisme de Steve Jobs, vous allez vous planter comme une merde un jour de pluie. Vous passerez pour monsieur-je-sais-tout et vous ne pourrez pas finir votre argumentation maladroite avant de vous faire molester verbalement. Quand on vous pose la question de votre engagement, soyez évasif : religion, modèle philosophique, plaisir ou régime santé (pourquoi pas les quatre à la fois, tiens ?). N’idéologisez pas trop ce que vous avez dans votre assiette, les femmes comme vos potes vous préfèrent avec un bon coup de fourchette.

Si vous voulez aider un ami, vous pouvez par contre partager l’article. Si on vous a convaincu, on doit bien pouvoir le convaincre lui (ou planter une petite graine de réflexion dans son esprit, sans vouloir donner dans le jeu de mots vaseux).

Une fois le pas sauté, un petit avant-goût quand même de ce que vous allez vivre  :




Enfin, si vous pensez que vous êtes un omnivore, voici la preuve par 16 que tout cela est FAUX, lisez donc cet article > l'homme est herbivore, la preuve par 16 Note Akasha; (ànuancer quand même)


————————-



Source; Chez Mutien


----------------------------


Dernière édition par akasha le Mar 17 Mar - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 10:53

Bonjour  flower 
La pensée unique ne sait plus comment faire pour manipuler les masses et leur faire gober n'importe quoi et promouvoir leur industrie de mort et de souffrance..Prenant le consommateur moyens pour des imbéciles incapable de discernement... No 

Quelle société pourrie !

Il ne savent plus comment faire face à la prise de conscience donc ils misent sur la vague bio, nous proposant une viande bio... Suspect  Abattue HUMAINEMENT  Shocked  On crois rêver...Bin oui c’est vrai que humainement pour vous c’est la souffrance des transports, les nombreuses scènes de violences pour ensuite lui trancher la gorge sans étourdissement sinon c’est pas kascher ou halal !  Shocked 




Je comprends alors mieux pourquoi quand vous dites que vous allez "sauver" un pays vous le rasez et y assassinez la population !  Rolling Eyes 

Voyons donc tout ça en image...


Du Cadavre Bio !!







Démonstration ;







Une petite questions à ces publicistes, annonceurs, "polifrics", éleveurs et autres de ce système décadent ;



Hey bien sérieusement, il serait temps que les gens comprennent que le cadavre dans leur assiette n’est que souffrance, hormones, pesticides, antibiotiques et autres médicaments et ce, sans oublier la violence que subissent ces animaux avant d’arriver chez le boucher… No 

La réalité est qu’il n’y a RIEN de sain à consommer du CADAVRE !!!  Shocked 

Ouvrez les yeux et ÉVEILLEZ VOUS !



Rhooo…  Je vous entends déjà dire > Mais pourquoi devenir Vegan ?  Very Happy 



les illustrations sont issue de illustration style bd
[center]

___________________________________[/center
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 10:55

Bonjour péair  flower 
Hey oui le végétarisme est certainement le régime d'avenir, car il ne répond pas seulement à un choix personnels pour X raison, mais aussi au nouvelles exigences de notre planète dû aux nombreux abus et destructions qu'elle à subie par notre mode de vie... farao 

MEkein tu dis ;


Citation :
(..)La culture Vegan est bien plus large que l'alimentation d'ailleurs, c'est une véritable philosophie de vie.(...)


Exactement ! Et c'est bien le cœur même du sujet.  I love you 
Le but est de démontré qu'il s'agit ici d'une évolution naturel de l'espèce humaine qui répond à divers critères, hygiène de vie, responsabilité envers la planète, élévation spirituelle entre autres.... cheers 

Il est vrai que beaucoup de personnes ont un phénomène de rejet envers la culture vegan..Car cela les renvois devant leur propre responsabilités et faiblesses, et beaucoup n'aime pas ça !! Donc ils préfèrent se moquer et tourner en dérision... Rolling Eyes 

Puis cela demande un minimum d'effort d'implications, et de savoir, on ne s'improvise pas vegan en deux coups de cuillère à pot  lol! 

les carences sont effectivement légion, et celle de la B12 en est une classique, c'est déjà le cas chez ceux qui suivent un régime mixte, donc... pale 

D'o; l'importance de se sujet qui a pour but de donner dans la mesure du possible une bonne information et des conseilles qui je l'espère, le plus juste possible...C'est pour cela que je suis contente que Black supervise, ainsi que mon autre sujet sur la diététique (qui celui-là s'adresse à tout type de régimes), car c'est connaissance et compétences en la matière nous sont très utile.

Bien, chez les vegan, beaucoup cultivent leur légume personnellement, se qui est bien entendu un très bon avantage pour multiple raison. (cf économique, passion, meilleurs source de nutriment, flexibilité dans la manière de les exploiter,...)Je vous propose ce petit article sympa et explicatif pour les personnes désireuses de peut être se lancer Wink



15 fruits et légumes qui reviennent chaque année une fois que vous les avez plantés

Faire pousser des légumes avec des graines, c’est bien, mais les faire pousser à base de restes de cuisine, c’est génial. Cela peut prendre un peu de votre temps, mais c’est vraiment agréable de manger des légumes cultivés chez soi. Aller à l’épicerie du coin est plus facile, mais si vous essayez de les faire pousser vous-même, cela représente beaucoup de bénéfices.

Revaloriser vos oignons et vos carottes vous fera économiser de l’argent, et vous pouvez le faire partout dans votre maison. Assurez-vous d’utiliser des restes frais, et souvenez-vous de faire attention à votre future plante, afin qu’elle ait assez d’eau et de lumière. Si vous vous montrez un petit peu patient, vous allez adorer ça !




1. Les oignons verts (de printemps)

Vous pouvez faire repousser vos oignons en en laissant un petit morceau attaché aux racines et en le plaçant dans un petit verre avec un peu d’eau, le tout dans une pièce ayant accès à la lumière du jour.

2. L’ail

Lorsque l’ail commence à germer, vous pouvez le placer dans un verre avec de l’eau, et faire pousser vos propres pousses d’ail. Ces pousses ont une saveur douce et peuvent s’ajouter à des salades, des pâtes ainsi qu’à d’autres plats.

3. Le chou chinois (Bok Choy)

Le chou chinois peut être cultivé en plaçant la racine dans un peu d’eau et dans une pièce lumineuse. Une ou deux semaines plus tard, vous pouvez le transplanter dans un pot avec de la terre et faire pousser un nouveau chou.

4. Les carottes

Mettez les fanes de carotte dans un plat avec un peu d’eau. Conservez ce plat dans une pièce bien éclairée. Vous pouvez utiliser les fanes de carottes dans des salades.

5. Le basilic

Mettez des feuilles de basilic avec une tige de 7 à 10 cm dans un verre d’eau et placez-le en plein soleil. Lorsque les racines mesurent environ 5 cm, transplantez-les dans des pots avec de la terre, et deux à trois semaines plus tard, une nouvelle plante de basilic complète aura vu le jour.

6. Le céleri

Découpez la base du céleri et placez-la dans un bol ou un plat profond rempli d’eau chaude, le tout placé à la lumière du jour. Les feuilles vont commencer à s’épaissir et à grandir au milieu de la base, il est alors temps de transplanter le céleri dans un pot rempli de terre.

7. La laitue romaine

Placez des souches de laitue romaine dans un point d’eau de 3 à 5 cm de profondeur. Rajoutez de l’eau périodiquement pour garder le niveau d’eau à cette hauteur. Après quelques jours, les racines et les nouvelles feuilles apparaissent, vous pouvez alors transplanter tout ça dans la terre.

8. La coriandre

Les tiges de coriandre vont croître lorsqu’elles sont placées dans un verre d’eau. Une fois que les racines sont assez longues, placez-les dans un pot à l’intérieur d’une pièce ensoleillée. Vous disposerez d’une plante complète en quelques mois.

9. L’avocat

Une fois enraciné en toute sécurité, il peut supporter des températures allant de – 5°C à 3°C avec un minimum de dégâts. Si vous achetez un arbre, vous pouvez espérer obtenir votre premier fruit 3 à 4 ans après la plantation de l’arbre. Si vous cultivez à partir d’une graine, il faut attendre entre 5 et 13 ans pour qu’il soit assez mature et commence à donner des fruits.

10. L’artichaut

L’artichaut peut être cultivé dans presque chaque état des États-Unis, à l’exception des États du sud comme la Floride et le Texas, où les étés sont parfois trop chauds.

11. Les asperges

L’asperge est une plante vivace, ce qui signifie qu’elle revient chaque année. La première année, elle ne donnera rien, mais il faudra veiller à laisser des pousses sur la plante afin qu’elle puisse fleurir dans l’optique de la récolte de l’année suivante. Les plantes d’asperges vont grandir dans votre jardin pendant maximum 30 ans.

12. Les citrons

Si la vie vous offre des citrons, donnez vie à un citronnier ! Les citronniers poussent bien dans des climats tropicaux et subtropicaux, ce qui rend leur culture possible même dans les régions côtières plus fraîches. Pour de meilleurs résultats, plantez l’arbre au printemps. Placez le citronnier dans un endroit ensoleillé.

13. Les oignons

Plantez les bulbes à l’automne, et le printemps venu, si tout a été fait convenablement, vous aurez une réserve à vie d’oignons.

14. Les fraises

Les fraises reviendront chaque année en espaçant les excroissances chaque année. Tout le monde aime les fraises ! N’est-ce pas génial de ne pas devoir les replanter chaque année ? Quel bonheur !

15. La patate douce

Plantez des patates douces espacées entre elles de 30 à 45 cm, et laissez environ 90 cm entre chaque rangée, de telle sorte que les vignes aient assez de place pour s’épanouir.

Et voilà ! Nous espérons que vous aurez appris quelque chose de nouveau, et que vous serez de plus en plus autonome. N’oubliez pas de partager cet article avec vos connaissances afin de les aider à devenir autonomes !

Source et traduction; NaturalCuresNotMedicine par Fabio Coelho de Ficientis


____________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 10:56

Bonjour les gens  flower 
Voici un article qui a pour but de contrebalancer la désinformation que propose systématiquement les merdias sur le bio... Rolling Eyes Ce qu'i est somme toute "logique" quand on vois à qui appartiennent les merdias; https://www.facebook.com/photo.php?fbid=218321471598530&set=a.216036245160386.43681.215933751837302&type=3&theater Qui est à mettre en relation avec ce schémas (voir en bas de page)*. Il est vraiment plus que temps de se réveiller, de se rendre compte à quel point on est manipuler à tout les niveaux, et apprendre à penser par sois même !
Se sont les grandes multinationales agroalimentaires qui ont la mainmise  sur toute les ressources mondiale. Il est donc logique qu'aves la complicité des merdias qu'ils vont dénigrer tout se qu'ils leur feront de l'ombre... No 
Alors que de vraies alternatives existent, qui non seulement peut garantir de la nourriture de qualité sans pesticides et engrais chimiques...Mais également des milliers d'emploies !! Mais une fois de plus c'est en totale désaccords avec cette politique ultralibéralisme et de profit... What a Face  Donc une telle alternative de vie sera décriée et mise en pièce avec parfois même le concourt d'internautes.... pale 

Pourtant l'avenir de l'agriculture est là, c'est une évidence ; voyez : Bienvenue dans l’agriculture de demain, libérée des pesticides et du pétrole, et créatrice de dizaines de milliers d’emplois

Pour compléter, voici un article remettant un peu les choses à sa place concernant le bio, bonne lecture !  study 


#SANTé Manger bio réduit votre exposition aux pesticides de 90%

Depuis quelque temps, il est de bon ton dans les médias de remettre en question l’agriculture biologique. Par exemple, le 22 février 2013, le Figaro Magazine avait proposé un dossier peu convaincant intitulé « La vérité sur le bio » qui prétendait que le bio n’était pas meilleur pour la santé.




Plus intéressante, la critique proposée par Arte sur le bio business montre que tout n’est pas merveilleux dans le monde de l’agriculture biologique et qu’il est temps que les pouvoirs publics se penchent sur la question. Mais avant de vous en dire plus sur le sujet, j’aimerais rappeler l’essentiel : manger bio est bon pour la santé, notamment parce que cela réduit votre exposition aux pesticides.

.
Ce fait est connu depuis un moment : une étude de 2006 de l’Université de Washington (citée par David Servan-Schreiber dans son excellent livre Anticancer, p.155) a été menée auprès de 23 enfants à qui l’on a proposé d’adopter une alimentation biologique. Au bout de quelques jours, toute trace de pesticides avait disparu de leurs urines. Ces traces sont rapidement réapparues au niveau initial lorsqu’ils sont repassés à une alimentation classique.
.
Cette hypothèse est régulièrement confirmée par des études un peu partout dans le monde, la plus récente étant sur le point d’être publiée dans la revue Environmental Research : des chercheurs australiens ont montré que le niveau de pesticides dans les urines d’une population d’enfants, très exposée, pouvait chuter en une semaine de près de 90 %. Face à ces études, la réaction a longtemps été la même : les pesticides n’étaient pas dangereux pour la santé.
.
Désormais, c’est officiel : on sait que cette affirmation est fausse. Chez les agriculteurs, qui sont en contact direct avec les pesticides chimiques épandus dans les champs, les dégâts sont évidents. Le 13 juin dernier, l’INSERM a publié les résultats d’une expertise collective, menée par ses équipes, qui a passé en revue la littérature scientifique internationale de ces 30 dernières années sur les pesticides. Selon les chercheurs, le lien entre certaines maladies (différents cancers, maladie de Parkinson, problèmes hormonaux) et l’exposition aux pesticides est établi.
.
Sur le terrain, il y a longtemps que les agriculteurs en sont convaincus. Leur situation dramatique a été présentée dans un documentaire de France 2 au titre évocateur : « La mort est dans le pré »**. Pendant des années, de nombreux agriculteurs ont utilisé les substances chimiques sans se protéger. Yannick Chenet et Frédérick Ferrand, viticulteurs tous les deux, en sont morts. Leurs familles ont traduit en justice Monsanto, un des géants de l’agro-industrie qui fabrique notamment des herbicides, et ont gagné leur procès .
.
Cette décision historique est encourageante. Mais le monde agricole est-il prêt à changer de méthodes ? Les agriculteurs aujourd’hui parlent d’agriculture raisonnée et ont appris à se protéger lorsqu’ils déversent des produits toxiques dans leurs champs. Est-ce cela le changement ? Lorsque ont lieu les épandages de pesticides, de grands nuages de fumée chimique se forment. Les habitants en zone rurale, notamment dans les pays de vignoble, y sont directement exposés. Qui s’en soucie ?
.
En Bourgogne, comme l’a rappelé Emmanuel Giboulot lors de son procès, les épandages ont lieu au mois de juillet, à une époque où les enfants qui sont en vacances aiment à jouer dans les champs et se promener dans la campagne. Est-ce éthique pour des viticulteurs de verser des produits chimiques qui ont, par ailleurs, tué ou rendu malades certains de leurs collègues ?
.
Côté consommateurs, on nous dit souvent qu’il suffit de laver les fruits et légumes pour faire disparaître les traces de pesticides. C’est mieux, c’est vrai. Mais lorsqu’un produit chimique est déversé, il tombe dans la terre dont la plante se nourrit. En toute logique, on le retrouve dans la plante, sa fleur et le fruit qu’elle porte. On pourra laver le fruit corrompu vingt fois, cela n’enlèvera pas les pesticides qu’il contient, surtout lorsque cela fait 40 ou 50 ans que la terre en question reçoit des pesticides !
.
On vous dira que même si l’on retrouve des pesticides dans nos produits frais, ce n’est pas grave parce que « notre seuil de tolérance n’est pas atteint ». D’abord, cette affirmation n’est pas justifiée. Par exemple, une enquête menée par la revue de l’UFC Que choisir à partir des analyses d’échantillons de 92 bouteilles de vin français, montre des taux de pesticides jusqu’à 3 500 fois supérieurs à la potabilité de l’eau et la présence de produits interdits dans 20 % des vins.
.
Ensuite, on ne sait pas mesurer aujourd’hui l’effet cumulé des pesticides. On préfère regarder les taux, produit par produit. Mais c’est se voiler la face. Même s’il est plus difficile à évaluer, il faudra bien, à un moment donné, prendre en compte l’effet global des pesticides dans les produits alimentaires que nous mangeons tous les jours, trois fois par jour.
.
L’enquête menée par la revue de l’UFC Que choisir n’épargne pas les vins bios qui contiennent eux aussi des traces de résidus de pesticides bien qu’en quantité plus faible que les autres vins. Et cela ne peut pas être une surprise. En France, l’agriculture biologique représente 5 % de l’agriculture totale (en nombre d’exploitation) [11]. Les terrains bios sont donc largement minoritaires et entourés de terrains non bios. Et le vent qui porte les pesticides ne s’arrête pas aux clôtures.
.
Par ailleurs, il existe aussi des fraudes au label bio. En Chine, il est possible d’acheter le label. En Europe, la traçabilité des produits n’est pas toujours assurée, y compris dans le domaine des plantes médicinales où les méthodes d’agriculture biologiques devraient être obligatoires.
.
Enfin, le label lui-même pose problème : il impose une méthode mais pas une qualité de produit. En achetant des produits labellisés AB, on sait qu’ils ont été produits selon des règles spécifiques mais il ne s’agit pas d’une garantie anti-pesticide absolue que les consommateurs, vu le prix qu’ils payent, devraient pouvoir exiger. Il n’y a pas mille remèdes à cette situation, nous devrions :

-Créer des régions ou départements sanctuaires de l’agriculture biologique, comme le Maine-et-Loire, par exemple, où la culture de plantes médicinales est importante.
-Effectuer des contrôles des productions : s’assurer avant leur emballage qu’ils ne contiennent ni pesticides, ni OGM. Cela représente un coût, certes, mais réparti sur une tonne de production, celui-ci resterait marginal.
-Favoriser le développement de l’agriculture biologique : plus il y aura de terres agricoles bio, moins la question des pesticides dans le bio se posera.

Et vous, quelles sont vos idées pour améliorer l’agriculture biologique ?

Source , Eclaireur

---------------------------

Voici le schémas* ;




Et pour rappel, les méfaits de l'agriculture en outrance sur leur employeurs et la santé :



* * * * * *


Dernière édition par akasha le Mar 17 Mar - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 10:58

Bonjour les amis  sunny 
quand on choisi un régime vegan, si il y a bien un aliment incontournable c'est le fruit à coque Wink Il a pour tout le monde des vertus non négligeable, et qui devient presque indispensable dans le cadre d'un régime sans viande. En effet, il contient un bon pourcentage de protéine et qui plus est avec un beau profile d'acide aminé une belle chaîne relativement complète. Le fruit à coque contient aussi des bonne graisses de type oméga 3 indispensable à tout régime sérieux pour ces vertus anti-inflammatoire régénératrice pour les tissus et idéalement pour les cellule du cerveau. et aussi antioxydant, ainsi qu'une bonne quantité de vitamine B12 et B6... Very Happy  et active le métabolisme (cf bonne assimilation des nutriments et de l'utilisation des graisses en énergie). Et quelle-est selon moi la reine des fruits à coque ?  queen  j'ai nommé la noix et c'est pas un fruit à la noix  lol! 


Voyons plus en détail son action bénéfique sur le cerveau.

Pourquoi les noix sont le meilleur aliment du cerveau

La noix est le fruit du noyer (Juglans) qui pousse dans les régions tempérées du monde. Apprenez-en un peu plus sur ses vertus et découvrez une recette personnelle en fin d'article pour dégustation.






NaturalNews) La pharmacie du quartier fait une promotion sur des médicaments pour stimuler la mémoire et améliorer l’humeur. La publicité  dit que "si le café est une drogue socialement acceptable, alors pourquoi pas ceux-ci ?" Nous voici à l’âge de la gratification instantanée remorquant un grand débat sur l’éthique de la vente et de la consommation de médicaments pour tout et n’importe quoi.

La solution facile, nous le savons bien, n’est jamais la meilleure. Un résultat instantané pour n’importe quoi est sujet à caution face à la sagesse des anciens, surtout pour le corps, l’esprit et l’âme.

C'est là que les noix entrent en scène

Les noix sont de la même forme qu'un cerveau humain. Quoi de neuf ici ? Considérées comme le meilleur super-aliment, les noix servent maintenant de médicament du cerveau pour de nombreuses raisons, la moindre étant qu'elles sont bourrées d’acides gras Oméga 3, acide gras essentiel qui permet au cerveau de fonctionner normalement.
La recherche dit qu’une faible absorption d’Oméga 3 peut se traduire par de la dépression et une dégénérescence cognitive. Manger régulièrement une poignée de noix peut aider dans une grande mesure à garder un bon moral et entretenir les cellules grises du cerveau. De plus, les noix sont connues pour multiplier le taux de mélatonine par trois, promesse d’une absence d’insomnie. Alors si vous en avez marre de compter les moutons le soir et choisissez de dormir, pensez à grignoter quelques noix comme en-cas avant de vous coucher.

On considère aussi la noix comme une sorte de potion pour le cœur – elle diminue le cholestérol (il faut éviter de le faire, mais c'est une autre histoire) et améliore la bonne marche du cœur. Cette noix est une centrale de nutriments – manganèse, cuivre, fer, calcium, phosphore – ce qu’il faut pour un corps heureux en bonne santé. Les noix contiennent plus d’antioxydants, d'acide folique et de vitamine E que toutes les autres variétés de noix (noisettes, noix de Pécan, de Cajou, cacahouètes…), et surtout la noix noire (variété qui pousse aux US, Juglians nigra, NdT) qui a le taux le plus élevé d’un aminoacide appelé arginine qui est essentiel pour la division cellulaire et la synthèse des protéines.

Si vous avez du mal à gagner la bataille des rondeurs alors tournez-vous vers cette noix pour recevoir de l’aide. Les noix sont remplies de protéines maigres et saines, d’acides gras polyinsaturés, et sont remplies de polyphénols (antioxydants végétaux, NdT). Les noix sont faciles à incorporer dans le régime alimentaire quotidien. Si manger quelques grammes de noix n’est pas votre truc, vous pouvez en ajouter cependant dans vos salades, dans les pâtes, le riz ou découvrir de nouvelles et saines manières de les manger.

Il est raisonnable de supposer qu’un régime sain est une médecine pour le corps et l’esprit – votre billet pour un paradis de santé qui, toutes choses considérées, se retrouve entre vos mains.

Le terme alicament est en fait une référence à une chose réelle – à un garde-manger bien garni qui contient des aliments sains bien entendu, en réponse à beaucoup de maux, et pas seulement pour le rhume banal. Alors si vous n’aimez pas vraiment grignoter, il vaudrait mieux le devenir pour faire un pied de nez aux corporations médicales.

(source)


* * * * *


Dernière édition par akasha le Mar 17 Mar - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 10:59

Bonjour les gens  flower  il existe tant et tant d'alternative à cette société consumériste...Il faut juste le vouloir et s'éduquer un peu..Et vouloir changer, le reste suivra, j'en suis convaincue !  A mettre en exergue avec cet article ; Bienvenu dans l'agriculture de demain... Bonne lecture  study 

Quand la permaculture crée des jardins-forêts comestibles…

Et si, en dehors des forêts traditionnelles, il restait de la place pour d’autres, où les questions de gestion se poseraient bien différemment : des espaces qui pourraient s’appeler des “forêts comestibles” ?





Qu’est-ce qu’un jardin-forêt ? Un mélange d’arbres, arbustes, arbrisseaux, plantes grimpantes, légumes annuels, bi-annuels et vivaces, de champignons cultivés, qui produisent fruits, légumes, plantes aromatiques et médicinales, bois de chauffage etc.


C’est l’art d’imiter le développement forestier avec des plantes comestibles pour retourner au jardin d’Eden et arrêter de gagner son pain à la sueur de son front ! Mais attention, la nature en perpétuel mouvement n’assure pas qu’en copiant son modèle, celui-ci reste stable sur une longue durée…

Sans respecter les règles d’équilibre phytosociologiques, il est impossible de créer de systèmes pérennes. Il existe différents types d’interaction :

   -morphologique (la maison) : espacement, morphologie aérienne et racinaire ;

   -chimique (la pharmacie) : plantes aromatiques et piquantes (sauge, absinthe, oignons vivaces, etc.) ;

   -alimentaire (le supermarché) : plantes productrices d’azote, de potasse, de minéraux rares ;

   -sociologique (vie de groupe) : animaux auxiliaires, pollinisation, prédation, parasitoïdes, parasites, etc.


La biodiversité est indispensable aux plantes et à la production de fruits. Champignons, oiseaux, insectes sont à la fois des partenaires d’alimentation (fiente et excréments, mycorhize des champignons permettant l’absorption de l’eau et des minéraux), mais aussi de santé (antibiotiques, nettoyeurs de parasites).

Lire le suite sur le lien source ; Reporterre


* * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 11:02

NOTE AKASHA/
Bien ! Il va devenir de plus en plus incongru de manger de la viande, question d'une évolution naturelle et de s'adapter aux nouvelles conditions de vie dû en partie à nos excès et conséquences que la planète a subit....Les enjeux nouveaux va nous emmener tout naturellement vers une nouvelle manière d'appréhender la nourriture. Avec de nouveaux régimes à la clé qui nous permettra une meilleur santé et un plus grand respect de la planète. Ainsi que des nouvelles techniques de cultures et de nouveaux métiers et emploies.Bref que du positif !  bounce 
Mais que va m'apporter un tel régime me demandera le profane ? Mais des tas lui répondrais-je... cheers  C'est simple, je vous mets à disposition une liste de 400 raisons qui se veux non exhaustive Wink Si si j'te jure ! loll
Consultons-là ensemble ;  study 


400 raisons d'être végétarien pour sauver des vies et la planète...

Introduction :

"Nul besoin de se priver : il s'agit seulement de mieux comprendre comment manger de la façon la plus saine, la plus agréable, la plus nourrissante d'une part, et la plus économique, la plus généreuse, la moins polluante d"autre part. [...] La vie dans son ensemble en bénéficierait : vous, le genre humain, les animaux, les forêts, les rivières, le sol, les océans, et l'atmosphère terrestre." John Robbins, auteur américain spécialiste de nutrition et d’environnement.



Il y a 60 ans, un petit nombre de scientifiques déclaraient que le tabac était mauvais pour la santé et la cause de nombreuses maladies. A cette époque les médecins conseillaient la cigarette à leurs patients stressés, et les médias n’avaient aucune idée de ses dangers.


Il y a 20 ans, des scientifiques, chercheurs et instituts de recherches parlaient d’une menace qui pesait sur la Terre révélant que des gaz émis par les activités humaines étaient en train de réchauffer la planète et pourraient avoir de graves conséquences. Quiconque les entendait ne prenait pas vraiment au sérieux l’urgence de la situation...


Aujourd’hui, des scientifiques et organisations internationales déclarent la consommation de viande comme la principale menace à la survie de la planète....


Si on arrête de consommer des produits d’origine animale,
• on réduit la destruction des forêts tropicales de 70 %
• on sauve 923 millions de vies qui crient famine

• on résout une grande partie du réchauffement climatique,
• on évite certaines guerres
• on sauve la planète de la plupart catastrophes naturelles

• on évite la naissance et la propagation d’épidémies
• on résout les problèmes de pénuries d’eau

• on met fin à la pollution des nappes phréatiques, des rivières et des océans

• on met fin à l’extinction de milliers d’espèces animales sauvages

• on met fin à l’acidification des océans qui tue le corail et la vie marine...


Etonnant hein ? Jamais entendu parlé ? Une solution miracle ?


Pourtant des centaines de milliers de gens dans le monde, de scientifiques et d’organisations internationales se battent pour que cette info soit connue rapidement... ...avant qu’il ne soit trop tard.



"Je pense que les transformations et les effets purificateurs d'un régime végétarien sur l'homme sont très bénéfiques à l'espèce humaine. Par conséquent, en choisissant le végétarisme, on sera à la fois heureux et paisible." Albert Einstein (1879-1955), physicien allemand, Prix Nobel en 1922, père de la Théorie de la Relativité


Voici un article paru récemment dans le Nouvel Obs.


VEG1

" Frères humains, devenez végétariens ! " Il suffirait de renoncer à la viande pour soulager la pénurie de céréales tout en préservant l'environnement et notre santé. "L'élite intellectuelle dans les pays développés trouve parfaitement normal de s'inquiéter de la surpopulation dans le monde, mais elle oublie toujours un fait. La vraie surpopulation, c'est celle du bétail."
L'auteur de ces phrases n'est pas un vachophobe excentrique ou un végétarien fanatique mais l'économiste américain Jeremy Rifkin, auteur, entre deux essais sur le travail ou les nouvelles technologies, du passionnant "Beyond Beef", un essai sur l'impact dévastateur de l'industrie de l'élevage.


Surpopulation ? Avec 1,4 milliard de vaches, notre planète croule en effet sous le bétail : le poids cumulé de tous ces ruminants est supérieur à celui de toute la population humaine avec ses 6 milliards d'habitants ! Et c'est de pire en pire. La production de viande a été multipliée par cinq depuis les années 1950, pour passer à 265 millions de tonnes, et devrait encore doubler pendant les 20 années à venir. De quoi affoler les experts en alimentation, qui se demandent bien comment la terre pourra nourrir les 3 milliards d'humains supplémentaires de ces prochaines décennies.


La concurrence entre les animaux d'élevage et les hommes s'annonce très rude.
• 80% de l'alimentation animale proviennent de cultures qui conviendraient également à la consommation humaine : maïs, soja.
• A l'ère de l'élevage industriel, nos bêtes accaparent à elles toutes seules 60% de la production mondiale de céréales, soit 670 millions de tonnes ! Un volume qui suffirait amplement à nourrir les 923 millions d'êtres humains souffrant de malnutrition. En fait, d'un point de vue malthusien, la viande n'est pas «rentable».
• On estime qu'un végétarien consomme en moyenne 180 kilos de céréales par an alors qu'un consommateur de viande en gaspille 930 kilos par an.
Pour comparer le rendement de diverses spécialités agricoles, les agronomes calculent un taux de conversion alimentaire qui correspond au rapport entre le nombre de protéines consommées et produites.
• Pour obtenir 1 calorie de poulet, il faut ainsi environ 4 calories de nourriture végétale. Idem pour le porc ou les oeufs. Pour le lait, on grimpe à 8. Et pour le boeuf, à 17, voire bien plus ! En comparaison, la pomme de terre est bien moins gourmande, son taux de conversion n'étant que de 0,46. Et encore, on ne compte pas les besoins en eau :
• Pour produire 100 grammes de boeuf, il faut 25 000 litres d'eau.
Glouton, notre cheptel est aussi expansionniste.
• Au total, l'élevage et la production des aliments pour le bétail squattent 78% des terres agricoles mondiales, soit 30% de toute la surface du globe, trois fois plus qu'en 1960.
«Sur un hectare de terrain, un agriculteur peut nourrir une trentaine de personnes s'il le consacre à la culture de légumes ou de fruits. S'il produit des oeufs ou de la viande, le ratio passe à cinq personnes. Et à beaucoup, beaucoup, moins, s'il ne s'agit que de viande rouge», dit ainsi Bruno Parmentier, auteur de «Nourrir l'humanité» et directeur de l'Ecole supérieure d'Agriculture d'Angers.


Des périls verts à quatre pattes :
• Le plus insensé ? C'est que toute cette bidoche est en priorité destinée à 0,1% de la population de la planète, l'infime petite minorité des riches de ce monde. Notre consommation de viande est passée de 30 kilos par personne et par an en 1919 à plus de 100 kilos aujourd'hui. C'est trois fois plus que la quantité préconisée par les organismes de santé.
Non seulement notre régime carnivore affame la planète, mais il nous tue aussi par la recrudescence des maladies de "biens nourris" : accidents cardiovasculaires, diabète, obésité...

• Et pour ne rien arranger, il contribue au réchauffement climatique. Selon un rapport publié en 2006 par la FAO de l’ONU, l'élevage est responsable de 18% des émissions des gaz à effet de serre. Soit plus que le secteur des transports ! Avec leurs flatulences chargées de méthane [72 fois plus puissant que le CO2 sur 20 ans], leurs tonnes de fumier gorgé de gaz hilarant, le fameux NO2 également des plus nocifs [300 fois plus puissant que le CO2], sans compter les émissions d'ammoniac synonymes de pluies acides et leurs déjections qui polluent les nappes phréatiques, nos charmants bovins sont des périls verts à quatre pattes.
• L'extension de leurs pâturages fait des ravages. En Amérique centrale, 20% des zones sylvestres ont déjà été ratiboisées. Et c'est encore pire au Brésil, où 38% de l'Amazonie ont été sacrifiés pour les bovins. Une déforestation qui s'accélère avec les immenses plantations de soja destinées à nourrir nos vaches, toujours elles. Mon royaume pour une entrecôte.
Doan Bui, Le Nouvel Observateur

Voila ! Vous pensez bien je ne vasi pas vous éditer les 400 raisons ici...Veillez donc consulter l'article en entier de la source ; http://www.vegplanete.com/

Pour compléter et rendre mon article plus atractif et ludique, je vous ajoute un reportage sur le thème doit-on vraiment manger de la viande ? ;




C'est à vous de décider, et de peser le pour et le contre, de conscientiser...ou pas, vous être libre !

----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 16 Sep - 11:03

Bonjour les gens  :rev: 
Bien ! Aujourd'hui j'aurais aimer vous parlez plus longuement sur le soja. Super aliment véritable base du régime végan, il est hélas aussi sujet à bien des problèmes depuis l’avènement des OGM. Sujet à caution, il devient de plus en plus difficile de s'y retrouver, je vais donc de mon mieux vous y aider.





La production de soja


Pour commencer il faut bien être contient que plus de la moitiés de la production de soja est sous OGM... Shocked Le soja est originaire des régions chaudes du sud-est de l'Asie, mais 45% des surfaces cultivées se trouvent aux États-Unis et 55% de la production mondiale provient de ce pays. Avec plus  de 75 millions de tonnes de soja en 2000, les États-Unis sont le plus gros producteur. Et plus de 25 millions de tonnes ont été exportées.Sinon ensuite on retrouve le Brésil et l'Argentine, ils assurent à eux trois, la plus grande partie des exportations de soja. L'Inde et la Chine ne sont pas en reste non plus.

Beaucoup trop de soja OGM

On constate que plus de la moitié du soja cultivé aujourd'hui est génétiquement modifié... No On parle de plus de (36,7 millions d'hectares contre 35,3 millions d'hectares de soja non-transgénique en 2002). La culture du soja transgénique, largement adoptée en Argentine, se développe à présent au Brésil sous la houlette des multinationales... Elle pourrait réduire la demande de pesticides grâce à l'utilisation de variétés moins soumises aux maladies, mais la résistance de ces variétés aux herbicides peut au contraire encourager leur épandage massif sur les cultures : un gène modifié permet la tolérance à un herbicide, le glyphosate. Merci Monsanto !!  What a Face 

On pourrais néanmoins se rassurer car les européens sont les principaux clients pour le soja non transgénique facturé environ 10% plus cher. Mais cela n'est pas un gage totale de sûreté pour autant... No 

Pour plus de détailles ; Quand les OGM font pschitt : le bilan poussif de 15 ans de cultures aux USA

Et concernant encore Monsanto ; Le pesticide Roundup responsable de l'augmentation de l'intolérance au gluten ?

IMPORTANT : Évitez le soja issus des cultures venant des Etats-Unis et d'Argentine, contenant des OGM !!
Privilégiez les petits producteurs et vérifiez bien.



-----------------------------------


Ceci étant dit, et il fallait le dire. Venons en aux bénéfices nutritifs du soja.

Les isoflavones du soja

Le soja tire ces grands bénéfice nutritifs principalement de ces isoflavones. on n'en retiendra les deux principaux, que sont :

-Génistéine : Qui est un polyphénol antioxydante ayant des effets bénéfique contre certains cancers ou  l'athérosclérose. Et a aussi des vertus anti-inflammatoire.

-Daidzéine : Est un flavonoïde qui a aussi des propriétés antioxydantes. Et agit sur les récepteurs œstrogéniques. elle jour aussi un rôle positif sur la digestion et le bon fonctionnement métabolique.

-glycéitine (7, 4'-dihydroxy-6-methoxyisoflavone) et son glucoside la glycytine (qui renferme en plus une molécule de glucose). Qui renferme aussi des Triglycéride, qui est un lipide saint qui participe au bon fonctionnement du métabolisme au niveau des lipides justement. Et participe au bon taux du bon cholestérol et abaisse le mauvais.

Important à savoir : Le vrais soja, aussi appeler soja jaune qui est Glycine max, à ne pas confondre avec les germes de haricots mungo (Phaseolus aureus) abusivement vendus sous le nom de "germes de soja".

Dans le soja, la génistéine et la génistine prédominent, cela représente 50% du total des isoflavones. Viennent ensuite la daidzéine et la daidzine (40%). La glycéitine et la glycytine ne sont présentes qu’en petite quantité environs 10%.

En réalité, il y a 12 isomères d’isoflavones dans le soja. car en plus des 6 déjà cités, chacun des glucosides peut avoir un sous groupe acétyle ou malonyle attaché à l’un des carbones.

Teneurs du soja en isoflavones
(voyez le tableau)




Dans les graines de soja et ses dérivés non fermentés, les isoflavones se rencontrent surtout sous la forme des glucosides estérifiés par l’acide acétique ainsi que l’acide malonique.

Nous retrouvons dans les aliments fermentés comme le tempeh ou le miso, des isoflavones surtout sous la  forme de génistéine et la daidzéine.

Dès lors, les isoflavones sont stables à la chaleur.

Chez les végan's, le soja est aussi et surtout consommé pour sa haute tenneur en protéine. Et ainsi palier à son déficit dû à la non consommation de viande, poisson, volailles et oeufs. Qui sont bien sûr dans un régime omnivore sa principale source.

La protéine de soja peut-elle remplacer idéalement celle de la viande?

la qualité d'une source de protéine, se mesure par sa valeur biologique. Qui plus sa valeur est haute, et plus sa chaîne de acides aminés est complète. pour vous situer, la valeur biologique de l'oeuf est de 100%.

Voici un tableau détaillé, non exhaustif :




Dans les céréales, non exhaustif :




Légumes et soja :





Qu'en déduire ? Il est évident en comparatif, que le soja seule ne peut remplir à lui seule le déficit protéinique dû au retraits de viandes et autres sources non végan de l’alimentation. Personnellement pour palier à se manquement, je préconise les lentilles (présente dans le tableau si haut), ou les fruits à coques qui pour moi est un aliment incontournable pour bien des vertus...Je ferai d'ailleurs prochainement un article sur eux. Smile  

Il existe aussi du soja sous forme de poudre en complément alimentaire pour les sportifs. Que l'on a sous forme d'isolat de protéines ou concentrat. Qui on une valeur biologique de 100% comme pour l’œuf. Je la conseille volontiers à tout sportifs désirant suivre un entrainement intensif. Car dans un tel cas de figure, l'apport en protéine est bien plus conséquent. Et il n'est pas toujours évident de la couvrir par la seul nourriture solide. Qui devient plus importante et peut donc causer lourdeur d'estomac et fatigue. La digestion de protéine en poudre est bien plus rapide, surtout l'isolat qui se digère presque instantanément. Elle sera donc idéale juste après l'entrainement car interrompra le catabolisme musculaire et renflouera le déficit du nitrogène de celui-si. le concentrat sera lui préconiser avant le sommeil pour couvrir les besoin en protéine avant la nuit, ou avant une longue période sans manger. Les besoin en protéines chez un sportif, est de environs 2gr par kilo du poids du corps, exemple un sportif de 80kg aura besoin de 160gr de protéines journellement. Une femme un peu moins comptez 1.6gr.



Je termine par quelques conseils et liens pratiques :

Est-ce que le lait de soja est bon pour les enfants ? Personnellement je ne le conseil pas, il contient des substances non adapter à leurs croissances, et gène la digestion, et provoque de la diarrhée. Il jour par exemple un rôle négatif sur le taux d’œstrogènes qui perturbe dès lors la croissance de l'enfant.

Il semblerait que le soja jouerait un rôle négatif chez les personne qui souffrent  d'hypothyroïdie. En effet le soja inhibe l'absorption des hormones données en remplacement et nécessite une élévation de la dose. Mais il n'y a pas nécessaire de supprimer le soja mais simplement effectuer des tests à intervalles réguliers pour adaptée sa consommation.

Liens connexes : Le soja serait bien protecteur dans le cancer du sein

Moins de fractures de la hanche avec un régime riche en végétaux

Les différentes formes de soja

Hervé Berbille : "Une place de choix pour le soja"

Enfin pour terminer, je rappelle que mes articles et conseils, ne peuvent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel. ils n'ont pour but qu'un caractère instructif. merci de votre compréhension.


* * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Lun 20 Oct - 16:15

NOTE AKASHA/ Bonsoir les gens  I love you 
Après vous avoir parlé des bienfaits et des dangers du soja OGM. je voudrais aborder avec-vous un phénomène que peu imagine, et j'en faisais partie... Shocked  Jamis je me serai imaginé à quel point porter de la laine que j'adore en plus, puisse mettre les animaux dans une telle position de souffrance.... No  Vous pensez bien que dorénavant je ne porterai plus de laine véritable, je vais me renseigner sur le Cachemire par-contre, peut-être est-ce différent, on verra Wink Je vous tiens au courant monsieur dames  flower  Aussi que j'y pense, il doit bien exister des coopérations qui produit de la laine ou vêtements à base de laine respectant l'animale. Sinon ils préconisent le chanvre ou l'ortie et le synthétique. En attendant voyez se reportage édifiant sur comment cela se passe dans les grosses chaînes de production  Rolling Eyes 


Vous n’achèterez plus de laine après avoir vu cette vidéo



La célèbre actrice Emily Deschanel est vegan (elle ne consomme aucun produit d’origine animale, que ce soit pour se nourrir ou se vêtir), et affiche plus de 400 000 followers sur twitter. Récemment, elle a posté un tweet pour sensibiliser et pour faire prendre conscience de la cruauté de la laine.



Frappés, blessés, tués…

Suite à une enquête de PETA1 , plusieurs vidéos filmées dans des lieux de tonte nous montre la très dure réalité. Plus de 70 tondeurs piétinent le cou et la tête des animaux, certains moutons sont frappés, blessés et recousus sans la moindre anesthésie, on leur pique les yeux pour les affaiblir, et certains sont laissés pour mort… Un scénario digne d’un film d’horreur, un prix très lourd à payer pour de la laine…
Privé de nourriture et d’eau pendant plus de 24h
L’enquête de PETA a également montré que dans l’industrie il est courant de ne pas nourrir ni d’abreuver les moutons afin de les affaiblir pour la tonte et d’éviter qu’ils se rebellent.

« Imagine que quelqu’un t’attaque après que tu aies été privé de tout pendant 24h — tu ne seras pas près pour te battre » explique l’un des tondeurs.

Coton, lin, synthétique, une solution simple pour éviter la maltraitance

Tant qu’il y aura un intérêt financier à maltraiter les animaux, cela ne se passera pas autrement. Une seule solution pour éviter cette torture : ne plus acheter de produits d’origine animale. Pensez donc au coton, au lin, à d’autres matières comme le chanvre ou l’ortie (même si elles sont plus difficiles à trouver, cela vaut le coup de les chercher), ou encore au synthétique.

Les deux vidéos de l’enquête PETA sur la laine nous montrent la maltraitance et la mort de moutons






Source; Vegactu


* * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Lun 20 Oct - 16:17

Bonjour les gens
Être végan implique non seulement de ne plus manger de viande, mais aussi d'être sensible à la souffrance animale, et à tout se qui mets en périles la faune et la flore. Ont se doit de militer pour tout ça   Vous savez cela revient aussi indirectement à notre bien être et à celui de toute l'humanité ! C'est une responsabilisation que toutes personnes devrait à leur niveau entreprendre...C'est les enjeux actuelles qui veut ça, je part du principe que beaucoup de nos prédécesseurs dans l'histoire de l'humanité l'englobait dans leur coutumes et manière de vivre, alors pourquoi pas nous ?  scratch  Je vais vous proposez un reportage et divers liens d'activisme simple, merci à vous  study


"Make The Connection" Maxime Ginolin (version française)



Un clip réalisé par Maxime Girolin, artiste engagé qui a réalisé cette superbe vidéo. N'hésitez pas à la faire tourné via votre réseau sociaux préféré, il est important de sensibiliser le plus de monde possible...Redevenons des humains, que le travaille d'une personne comme Maxime ne reste pas main morte... No  

Se qu'il m'attriste c'est que personne ne parle au nom de la faune et la flore, je veux parler ici de personne affluente qui on une tribune importante, comme le pape, des personnes du show-biz ou du monde politique...Alors que logiquement la terre ne peut continuer à se rythme effrénée de pollution et destruction !

Voici l'adresse d'un bon site qui proposes divers actions et articles intéressant pour sensibilisé les endormis  Wink  Make the Connection

Et un article pour sensibiliser sur le régime vegan de l'excellent monsieur Mutien : Les carnivores et leur moralité...

Et pour terminer, après je vous laisse tranquille promis  lol!  Un reportage qui relate les danger pour la santé avec une consommation excessive de viande :


La viande rend malade

www.the-savoisien.com

Une étude allemande déclare: "Alors qu'il y a quelque années encore on considérait la viande comme en élément essentiel à l'équilibre nutritionnel de l'homme, on sait aujourd'hui qu'il n'en est rien, bien au contraire. Tous les scientifiques sérieux et de bonne fois considèrent désormais que la plus part des maladies dont souffre notre civilisation - cancer, arthrite, ostéoporose, maladie cardio-vasculaire, diabète, etc... résultent en majeur partie de la consommation de la viande.



La viande rend malade par thesavoisien

* * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Lun 20 Oct - 16:19

Bonjour mes p'tits loupz  I love you
Aujourd'hui je vous présentes une mini série bien troussée sur le thème de la sensibilisation au végétarisme
. Le tout réalisé et présenté par des personnes compétentes. Ce qui donne à l'ensemble un caractère des plus factuel et réaliste !!
Hasta la vista baby





Éthique Animale – Élevage industriel






Éthique Animale est une mini-série sur les implications éthiques de notre traitement des animaux. Réalisé par Chuck Pepin et présenté par Carl Saucier-Bouffard, professeur en éthique environnementale et animale au Collège Dawson et chercheur associé au Centre sur l’éthique animale de l’Université Oxford.




Cette troisième capsule se concentre sur les conditions des animaux d’élevages au Québec et au Canada.

















----------------------------

En complément, un reportage absolument gerbant   (âme sensible s'abstenir) Sur la vérité sur les méthodes d’abattages Halal...


VIDÉO CHOC - LA VÉRITÉ SUR LE HALAL - REPORTAGE EXCLUSIF - Aïd el Kébir

Un reportage choc.
Âmes sensibles s'abstenir

LES VÉRITÉS non dites sur le HALAL et le viande égorgée par les musulmans





* * * * * * *




Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Lun 20 Oct - 16:20

Bonjour les gens  cat
Merci pour ton soutiens et l'intérêt que tu portes au sujet Cendrillon  I love you
Les multinationales décidément ne reculent devant rien pour nous vendre leur produits surfaits et surtout mauvais pour la santé !! Il est vraiment plus que temps de s'en rendre compte, de reprendre notre pouvoir, et de préférer une alimentation salutaire, votre corps vous dira merci, ainsi que Gaya Very Happy
Regardez ce reportage vous allez tomber des nues.... No


Chips et grillades : La bataille des géants de l’alimentaire

Pour prolonger l’été et les vacances, les Français profitent au maximum des repas en plein air, généralement accompagnés de chips craquantes et de brochettes grillées. Les gammes de chips se renouvellent sans cesse et les brochettes de bœuf envahissent les rayons.




Comment les fabricants choisissent-ils les parfums? Quel est le juste prix pour une viande de qualité? Les industriels s’intéressent désormais au gaspacho. Que trouve-t-on dans cette soupe fraîche andalouse?

Partie 1:




Partie 2 :



Vu sur FDesouche


* * * * * * *  *
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1147
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Jeu 11 Déc - 6:15

Bonjour,
En ces période de fête, les gens on tendance à "s'empiffrer" de tout et n'importe quoi. Et ne sont pas des plus regardant. Foie gras, truffe et huitre sont des mets prisés par les aficionados des fêtes. En tant de Vegan convaincu cela me dégoûte, et pourtant même les personnes ayant un régime mixte on toute les raisons de l'être tout autant. De plus la démocratisation de ces produits n'a fait qu'empirer le problème. Selon moi, la période de fête ne nous donnes pas des droits sur la nature, que du contraire en ces période on doit penser à se genre de choses, plutôt qu'à des plaisirs égoïstes. Je vous proposes pour y voir plus claire, deux reportages bien ficelé qui ne laisse que peu de place aux doutes.

Orné


Huîtres et truffes de Noël : Ce qu’on nous cache !

Parmi les produits stars du réveillon, les huîtres et les truffes, qui étaient encore considérées comme luxueuses il y a quelques années, sont désormais accessibles à tous.


Alors qu’une maladie décime une partie des parcs à huîtres, de plus en plus d’ostréiculteurs se sont tournés vers des produits d’un nouveau type, qui grossissent deux fois plus vite que les huîtres traditionnelles. Zoom également sur les secrets des industriels pour tirer un maximum d’argent de l’inimitable parfum de la truffe.

Partie 1:



Partie 2:



---------------------------


Foie-gras-enquete

« Le gavage en question - une enquête au pays du foie gras »

Enquête menée - caméra au poing - d'avril à novembre 2004 dans la filière foie gras du Sud-Ouest du couvoir à l'abattoir. (15 minutes, décembre 2004).


Foie-gras-enquete par SickSadDreams

Foie gras : Témoignage d'un canard gavé


Les fêtes de fin d'année approchent, et comme chaque année, environ 6 milliards d'animaux dans le monde vont être tués pour répondre aux petits plaisirs de chacun.
Voici le "témoignage" d'un canard gavé qui nous explique ce que représentent pour lui ces fêtes tant attendues...
Merci de faire passer cette vidéo au plus grand nombre. Il est nécessaire de faire connaître la réalité du gavage.


Foie gras : Témoignage d'un canard gavé par noriko75

Aussi certain vous diront de se rabattre sur les foie gras de canards. Car le procédé étant différant, il n'y a pas de souffrance animale. Ainsi vous verrez que La vérité en est tout autre.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 6 Jan - 16:35

Pr Henri Joyeux : Faut-il devenir végétarien ?

Les conseils avisés du professeur Henri Joyeux concernant l’intérêt de favoriser une alimentation végétale.



_____________________________

Les nouveaux végétariens

Bien qu’encore marginal, le végétarisme gagne très rapidement en popularité. Les secteurs des produits « sans-viande » croissent rapidement de manière conjointe avec le biologique. En gagnant une place de plus en plus importante dans l’économie, il apparait utile de se pencher sur un mode de vie qui semble regrouper tant de gens autour d’un même idéal. Ce régime n’est plus seulement sélectionné pour une question animale mais dans une optique d’alimentation responsable et durable.



Grâce à des fournisseurs plus nombreux, il est désormais plus simple de devenir flexitarien (moins de viande), végétarien ou même végétalien. En effet, les alternatives ne manquant pas pour ceux qui veulent garder un semblant de « viande » dans leur alimentation : saucisse de tofu, steak de blé, escalope de lupins, crevette d’algues, etc.

C’est dans les grandes métropoles que le changement de régime semble être le plus en vogue, les régions agricoles étant plus attachées à la cuisine traditionnelle. Cependant, il ne faut pas négliger l’apport des producteurs locaux et durables. Ces derniers, en plus d’apporter les ressources essentielles pour cuisiner sainement, ont la possibilité de s’opposer à une agriculture de masse en basant leur production sur des valeurs environnementales et écologiques.



Ce reportage signé Arte nous invite à aborder les végétariens sans jugement, sans caricature, sur des arguments fondés. A découvrir.


♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 3 Fév - 3:35

Amis de la nuit, je vous salue monkey
Bon sang j'ai chopé une saloperie de sinusite ! Malgré le propolis, mes compléments en vitamines et sel minéraux, ma gelée royale, ma levure de bière, et un régime alimentaire au poil... pale moi j'le dis c'est la pollution... silent Enfin...N'empêche ma petite liste me fait penser à un autre complément alimentaire pas mal du tout, la spiruline !Qui est un incontournable pour tout Vegan sérieux.. Voyons ça ensemble plus dans le détail


La spiruline, l'aliment le plus riche de la planète!


Présentation


La spiruline est une algue appartenant à la famille des microalgues bleu-vert (cyanobactéries). Cette famille se divise en près de 1500 espèces d'algues, dont seules 36 espèces de spirulines sont comestibles. L'espèce que l'on rencontre le plus fréquemment sur le marché est la Spirulina platensis .

La spiruline est cultivée un partout dans le monde, là où elle peut bénéficier d'un climat favorable, notamment en Chine, à Cuba, au Chili et en Inde. Dans le commerce, on peut la trouver sous différentes formes: poudre déshydratée, en vrac, en gélules ou en comprimés.

Valeurs nutritionnelles

a spiruline est un superaliment , c'est à dire qu'elle contient un grand nombre de nutriments, et ce dans un petit volume. La spiruline est réputée notamment pour fournir des protéines d'excellente qualité. En effet, elle contient entre 50% et 70% de protéines . Ce n'est pas pour rien qu'on la surnomme "l'aliment le plus riche de la planète"!

La spiruline est également une exellente source de fer, avec environ 5mg de fer pour 5g de poudre.
La spiruline a une très forte teneur en caroténoïdes , et plus spécialement en bêta-carotène avec des quantités exceptionnelles d'environ 22 mg pour 5g de poudre! La spiruline contient également des vitamines A, E, D, B1, B2, B3, B6, B7, B8 et K ainsi que des minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, sodium, manganèse, chrome, cuivre, potassium et sélénium.


Mais la liste ne s'arrête pas là ! La spiruline est également très riche en phycocyanine , un colorant alimentaire naturel de couleur bleue, réputé pour ses vertus antioxydants, ainsi qu'en acide gamma-linolénique, un acide gras insaturé qui appartient à la famille des omega-6.

Consommation

Etant donné la richesse nutritive de la spiruline, il est recommandé de la consommer progressivement et de commencer par des petites doses: 1 gramme par jour durant la première semaine (environ une demi cuillère à café). Ensuite, augmenter la dose progressivement au cours des semaines suivantes. La dose recommandée est de 3 à 5 grammes par jour.

Vu sur Lasantédanslassiette

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1147
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Sam 21 Fév - 19:35

Bonsoir,
Nous avons déjà ensemble les problèmes que le lait de vache peut causé comme problème pour les humains. Car il n'est pas adapter pour nous le lait de vache est adapter pour le petit de la vache et ne sert que pour la croissance de celui-si. C'est exactement pareil pour nous, la maman va produire du lait qui sera adapter pour son enfant qui sera primordiale pour sa croissance. D'où l'aberration de lui donner du lait en poudre. Vous savez par-exemple que le lait maternel évolue durant la journée suivant les besoins de bébé ? Et de même suivant les jours en rapport à sa croissance. Ces dernières années, il y eut des tas de campagnes mensongères pour favoriser le lait maternisé (artificielle donc). Ce sont des campagnes au forcing lancée par les grands lobbys comme Nestlé. Quand est-il vraiment : Lait Maternisé: l’histoire d’une Escroquerie Et Ouverture d'esprit ou inversion des valeurs. il est bien entendu pas nécessaire d'être Vegan pour tenir compte de ces recommandations. Mais dites-vous bien que pour un adulte le lait est aussi néfaste. Non seulement pour les raison biologique et physiologique, mais aussi de par sa surexploitation qui engendre des changements radicaux dangereux pour la santé. L’attrait principal du lait est sa teneur en calcium, le calcium est important pour la santé des os et du bon fonctionnement des organes. Il n'est pas toujours évident de trouver des sources intéressantes de calcium hors des produits laitiers. Et pourtant de bonne sources existant dans la nature, je vous présentes une liste, bonne lecture :
Orné.


Ces 10 aliments qui contiennent plus de calcium que le lait

Alors que le lobby du lait ne cesse volontairement d’amalgamer le lait et le calcium, Vegactu a dressé la liste des 10 aliments qui contiennent plus de calcium que le lait, et surtout qui n’exploitent pas les animaux.

Pour information, dans 100 grammes de lait on trouve 125mg de calcium, mais dans ces dix aliments ci-dessous il y en a bien plus ! Toutes les données proviennent de la base de données de nutrition de l’USDA (Département de l’Agriculture des Etats-Unis).

Chou Kale

150mg pour 100g



Amarante

159mg pour 100g



Ail

181mg pour 100g




Mélasse

205mg pour 100g




Amandes

264mg pour 100g





Soja

277mg pour 100g




Tofu

350mg pour 100g




Ortie

481mg pour 100g




Graines de chia

631 mg pour 100g




Sésame

975mg pour 100g




Source : Vegactu

_____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 24 Fév - 5:10

Amis de la nuit, je vous salues drunken
Merci chounet, c'est très intéressant ton article..Il est vrai que de trouver de bonne sources de calcium pose parfois problème..A noter que chez la femme à partir de 45 ans, souffre souvent de déficits en calcium. Un autre problème rencontré surtout chez les vegan, est la carence en protéine, il est souvent un problème par manque de connaissance de palier aux sources de protéines qui plus évident dans un régime omnivore. Le principale soucis réside dans le fait que bien souvent on a affaire à des protéines incomplète (c'est-à-dire une chaîne d'acide aminé incomplète). C'est pour cette raison qu'il faut varier les sources de protéines. De plus les vegan on souvent tendance à négliger les protéines, c'est une erreur. Voici pour vous aider à bien constituer votre régime, les meilleurs sources protéiques pour les vegan's. study Akasha
.


Végétariens: les 9 meilleures sources de protéines


Vous êtes végétarien et souhaitez consommer suffisamment de protéines? Afin d'éviter les carences alimentaires, voici les meilleures (et parfois surprenantes!) sources de protéines dans le cadre d'un régime sans viande.



Les meilleures sources de protéines dans le cadre d'un régime végétarien

Dans le cadre d’un régime végétarien, une alimentation qui ne répond pas à l’ensemble de vos besoins nutritionnels peut engendrer des carences en protéines, mais aussi en vitamines D et B12, en calcium, en oméga-3, en zinc et en fer notamment.


Pour pallier le manque à gagner et retrouver les meilleures sources de protéines plus spécifiquement, le Guide alimentaire canadien souligne que les végétariens peuvent en outre consommer des produits laitiers et boissons de soya. Les substituts de viande, mais aussi certains fruits et légumes peuvent s’avérer des alternatives fort intéressantes pour combler les besoins quotidiens en acides aminés.

Augmentez votre apport en protéines en intégrant les aliments suivants dans votre assiette:





Tomates séchées
Les tomates séchées constituent une impressionnante source de protéines.
En plus d'être une bonne source de fibres, cet aliment est également riche en potassium et en magnésium, en plus de fournir du fer, du phosphore, du cuivre et de la vitamine K, notamment.

Ajoutons que la tomate séchée contient aussi du lycopène, un antioxydant qui contribuerait à la santé des os et à la prévention du cancer de la prostate.

Avec son goût intense, à la fois légèrement sucré et acidulé, cet aliment est particulièrement savoureux dans les sandwichs, dans les pains, en guide d'amuse-gueule ou encore dans un pesto.

Valeur nutritive (100g de tomates séchées):

-160 calories
-7,5g de protéines
-1g de lipides
-29g de glucides
-12g de fibres



Quinoa
Remplacez le riz par le quinoa, une céréale de grain entier riche en protéines
Vous aurez là un substitut savoureux qui fait durer la sensation de satiété plus longtemps. Une tasse de quinoa cuit fournit environ 4 mg de fer, plus que toutes les céréales non enrichies. Le quinoa procure également de la lysine, un acide aminé qui ne retrouve pas dans le maïs, le blé et autres céréales.

Mieux encore, grâce à son goût subtil, le quinoa est incroyablement polyvalent. Il peut être ajouté à votre soupe préférée, au chili végétarien, ou encore à une salade fraîche à base de fruits et de légumes.

Valeur nutritive (100g de quinoa):

-370 calories
-14g de protéines
-6g de lipides
-64g de glucides
-7g de fibres



Noix
Les noix constituent une excellente source de protéines, de fibres et de vitamines
Échangez une poignée de croustilles contre le croquant des noix nature pour donner à votre corps un coup de pouce de protéines. Ajoutez les noix à vos salades pour une entrée délicieuse et nutritive. N'hésitez pas à accompagner les amandes de fruits frais pour une collation complète, vous fournissant à la fois protéines, lipides et glucides.

Pour profiter de tous ses bienfaits santé, privilégiez les noix entières et optez pour les variétés non salées. Cela dit, il est préférable d'en consommer en quantité modérée, les noix étant riches en calories.

Valeur nutritive (100g d'amandes):

-634 calories
-20g de protéines
-54g de lipides
-17g de glucides
-12,5g de fibres



Lentilles
Parfaites dans les soupes ou en mets d'accompagnement, les lentilles constituent un moyen économique d'ajouter saveur et protéines à votre alimentation.
Les lentilles constituent également une source intéressante de vitamine B et de fibres, en plus d'être une source de divers minéraux (potassium, fer et magnésium notamment).

Vous pouvez acheter les lentilles séchées et les faire tremper toute la nuit durant avant de les apprêter dans vos plats préférés. Si le temps vous manque, n'hésitez pas à vous procurer les lentilles en conserve. Il ne vous suffira qu'à bien les rincer avant la cuisson.

Valeur nutritive (100g de lentilles):

-88 calories
-8,5g de protéines
-0,5g de lipide
-12,5g de glucides
-4,3g de fibres



Fromages
Choisissez votre fromage préféré et mettez-en quelques tranches dans un sandwich, ou mangez-le en collation avec des craquelins de grains entiers et une portion de fruit. Riche en protéines et en calcium, le fromage est essentiel aux végétariens. Cela dit, certaines variétés sont riches en gras, en cholestérol et en sodium.
Ceci étant, si on le compare à d'autres variétés de fromage, le fromage cottage est très peu calorique avec 90 calories pour une portion d’une demi-tasse, mais il demeure très riche en protéines.
Le matin, vous pouvez donc troquer le beurre, la margarine ou un fromage à la crème pour du fromage cottage sur vos rôties de grains entiers. Ajoutez un peu de compote de fruits sur vos tartines pour un déjeuner à la fois délicieux, complet et nutritif!

Valeur nutritive (100g de fromage cottage):

-88 calories
-12g de protéines
-1,3g de lipides
-6,4g de glucides
-0g de fibres



Tofu (soya)


Certaines variétés de tofu fournissent autant de protéines que le lait
Le tofu est préparé à base de soya, l’un des végétaux les plus nourrissants et les plus polyvalents. À volume égal, le soya renferme d'ailleurs plus de protéines et de fer que le bœuf et plus de calcium que le lait. Il aurait également des bénéfiques sur les maladies cardiaques et sur certains cancers.

En plus d'être une excellente source de protéines, le tofu est riche en zinc et en fer. Il est aussi fort polyvalent et peut s'avérer un excellent dessert en version soyeuse, avec du sirop d'érable par exemple. Il peut aussi remplacer avantageusement la viande dans les chilis et sautés végétariens... le cholestérol en moins!

Valeur nutritive (100g de tofu):

-125 calories
-11,5g de protéines
-7,4g de lipides
-1,6g de glucides
-0,5g de fibres



Beurre d'arachide

À l'instar des noix, le beurre d'arachide est un excellent moyen de fournir à votre corps les protéines dont il a besoin
En raison de sa forte teneur en gras, il est toutefois préférable d'en consommer avec modération.

Des chercheurs de l’université de Purdue, en Indiana, ont étudié divers aliments à grignoter, dont le beurre d'arachide. Ils ont découvert qu’une collation à base d’arachides ou de beurre d’arachide permettait de calmer la faim davantage que plusieurs autres grignotines.

De plus, l'arachide est riche en zinc, en manganèse, en phosphore, en vitamine B3 et en phosphore, notamment. Si vous le pouvez, optez pour un beurre d'arachide qui contient un minimum d'ingrédients et d'agents de conservation. Surveillez également de près la quantité de sucres ajoutés dans certaines versions dites allégées.

Valeur nutritive (100g de beurre d'arachide):

-588 calories
-25g de protéines
-50g de lipides
-20g de glucides
-6g de fibres



Brocoli

Ajouté à votre salade du midi ou en accompagnement aux repas des soirs de semaine, le brocoli, aux feuilles vert foncé, regorge de protéines
Il est sans doute le légume que les enfants en bas âge aiment le moins, mais il est pourtant délicieux... lorsque bien apprêté! Évitez de trop le cuire, sans quoi il développe un goût amer et une texture désagréable en bouche.

En plus d'être riche en protéines, le brocoli est une excellente source de vitamine C, de vitamine B9, de vitamine K. Ce légume contient également de la vitamine E, du potassium, du calcium, du phosphore et du magnésium. On retrouve enfin dans le brocoli du fer, zinc, cuivre et manganèse, notamment.

Valeur nutritive (100g de brocoli):

-35 calories
-2,5g de protéines
-0,4g de lipides
-7,2g de glucides
-2,4g de fibres

En savoir plus sur http://selection.readersdigest.ca/cuisine/nutrition/vegetariens-les-9-meilleures-sources-de-proteines#ImHULuCS9UqTTva2.99


♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 3 Mar - 12:03

Bonjour les amis I love you
Il y a tellement de bonnes raisons de devenir Vegan, qu'il n'y a plus qu'à faire le 1er pas..L'une d'elles et qui devrait plaire à beaucoup d'entre-nous est que cela permet de garder ou retrouver la ligne. En effet la plupart des gens attachent de l'importance à son apparence avant même la bonne santé et la forme que cela procure...Ce n'est pas bien grave une raison en vaut bien une autre quand il s'agit d'une action positive et bénéfique ! Le reste suivra plus tard, l'important dans un 1er temps, étant qu'ils y aient de plus en plus de personnes qui se lance dans le nouveau monde et un nouveau style de vie, ce que nous préconisons ici même. Même des sportifs de haut niveaux se lance dans le régime Vegan, et avec des résultats positifs.Cela peut aussi être utile pour les personnes qui arrêtent de fumer, car comme vous le savez cela engendre une importante prise de poids. Pour mon cas personnel, ayant arrêter le sport de haut niveau, cela m'a empêcher une trop grande prise de poids, car dans se cas, le métabolisme ralenti, ce qui entraîne une prise de poids. C'est un phénomène que beaucoup d'ancien sportif de haut niveau connaissent bien... Razz Pour mon cas, cela a limiter grandement. Je n'aurais prit que 6 kg, et en reprenant un peu de sport en salle, j'en ai déjà perdu deux ! Sport et régime Vegan est une bonne solution pour une santé, une forme physique et une belle apparence, pensez-y ! bounce
Akasha pour Le Nouveau Monde 2015.


Le régime végétalien est le meilleur régime alimentaire pour perdre du poids



Image Akasha : La pyramide alimentaire végétalienne

Selon de nouvelles recherches de l’Université de Caroline du Sud1 , le régime végétalien est le meilleur régime alimentaire pour perdre du poids.

7,5% de poids perdu pour les végétaliens contre 3,1% pour les omnivores




Image Akasha : Un beau petit panier de saison, de quoi motiver et susciter l'envie des plus retissant !

Dirigé par la Arnold School of Public Health sur une période de six mois, les volontaires ont suivi un régime alimentaire sans restriction calorique, régime qui était pour certains omnivore classique (incluant viande et poisson), pour d’autres flexitarien (incluant de temps en temps des produits carnés), pesco-végétarien, végétarien ou végétalien.

En plus d’avoir appris à cuisiner végétalien et sainement, les participants ayant suivi un régime à base de plantes ont perdu une moyenne 7,5% de leur poids contre 6,3% pour les végétariens, 3,1 kilos pour les omnivores classiques ou 3,2 kilos pour les flexitariens ou les pesco-végétariens.

Une plus grande perte de gras et de gras saturés

La perte de poids n’a pas été le seul résultat positif pour les participants du groupe végétalien. Ils ont également montré une plus grande diminution de leur graisse et de leur niveau en gras saturés dans leurs analyses.


La principale auteure de l’étude, Gabrielle Turner-McGrievy, a été surpris de la similarité des résultats entre les régimes flexitariens, pesco-végétariens et omnivores :

Personnellement, j’ai été surprise que le groupe de pesco-végétariens ne s’en sorte pas mieux en perte de poids. En fin de compte, leur perte de poids n’était pas différente de celle des flexitariens ou des omnivores.

Le régime végétalien est aussi meilleur pour la santé

Aux Etats-Unis, la plus grande Association de Diététique Américaine l’ADA et ses 72000 médecins membres ont approuvé les régimes végétarien et végétalien que vous soyez un enfant, une femme enceinte, un sportif ou une personne âgée2 . Le régime végétarien fait même mieux que les médicaments dans les cas d’hypertension3 . Une autre étude réalisée sur 92000 personnes a même prouvé que les végétaliens vivaient entre 9 ans de plus pour les hommes et 6 ans de plus pour les femmes4 .

Précisions : (voir lien source)

Source : VegActu

--------------------------------

Et une délicieuse recette pour les gourmands sans risque de prendre du poids !

Mousse au chocolat végane, très aérée avec des blancs montés en neige !



On est sûrement en train d’assister à une véritable révolution de la cuisine végétale grâce à la découverte étonnante de Révolution Végétale.

Comment aurait-on pu croire qu’un simple jus d’une boite de pois chiche devienne aussi aéré qu’un blanc en neige une fois fouetté ? Plus étonnant encore, cela fonctionne avec la plupart des jus de trempage (cœur de palmier, asperge…). Pour les plus récalcitrants, non votre recette n’aura pas le goût de pois chiche, ne vous en faites pas.

Comment monter un blanc en neige ?


La recette

est ultra simple, il vous suffit de récupérer le jus d’une boite de pois chiche, de le fouetter (si possible au mixeur électrique), puis de rajouter 10 grammes de sucre (pour raffermir l’ensemble) au mélange tout en continuant de fouetter. La mousse va alors prendre une texture très aérée mais très stable, comme un blanc d’œuf monté en neige : tout simplement hallucinant !



Des blancs en neige à base de jus d’une boite de pois chiche

Recette de la mousse au chocolat végétale

Pour 40 cl de mousse, soit deux portions gourmandes.

Ingrédients :

-90 grammes de jus de pois chiche
-10 grammes de sucre
-60 grammes de chocolat noir
-30 grammes de lait de soja
Étapes :

-Récupérer le jus d’une boite de pois chiche
-Le battre en neige au mixeur électrique de préférence
-Ajouter le sucre et continuer de fouetter
-Faire fondre le chocolat avec le lait végétal, bien mélanger jusqu’à l’obtention d’un liquide homogène
-Laisser un peu tiédir le mélange chocolaté pour l’ajouter toujours liquide mais pas chaud au mélange
-Incorporer délicatement le chocolat fondu au blanc en neige végétal
-Mettre au frigo au minimum une heure et dégustez


Bon appétit !


Vous pouvez aussi voir une vidéo montrant la préparation d’une mousse et d’un blanc en neige à base de pois chiche dans le Défi FUDA (Forces Unies pour les Droits des Animaux) :



Source : VegActu

*-*-*-*-*-*-*-*

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Lun 9 Mar - 5:01

Bonsoir mes frères & sœurs
Manger de la viande devient de plus en plus un crime pour l'humanité..Car la surconsommation fait que l'animal ne peut plus être traité dignement, tout comme il devient impossible de fournir un produit de qualité, surtout de la part des grosses chaînes de production. Bref manger de la viande devient irresponsable et est une pratique d'un autre âge qui ne répond plus aux exigences de notre époque ! En consomment de la viande, on se rend complice de pratique ignoble et dégradante pour l'animal !
Spirituellement et écologiquement parlant on se doit de ne plus en consommer...Et bien entendu votre santé ne s'en portera que bien mieux.
Akasha pour le LNM 2015.


Abattoir : «Les bêtes sont encore vivantes au moment où on les tronçonne»

Pour beaucoup d’entre-nous, si la viande est facilement accessible dans le commerce, nous ne nous posons pas la question de savoir quelle est l’origine de cette viande, quel est son parcours, et préférons souvent fermer les yeux sur un scandale de taille: la souffrance des animaux. Bien sur, le scandale avait fait quelques vagues de petite ampleur quand à l’abattage rituel quelle que soit la religion, ais même sans religion justifiant la cruauté, les animaux peuvent être confrontés au pire. Accrochez-vous, nous allons visiter le pire de notre alimentation: la viande!




[Anne De Loisy a enquêté sur la viande, et plus particulièrement sur les abattoirs, si ce qu’il se passe dans les murs de ceux-ci était connu, le nombre de consommateurs s’effondrerait, impensable dans une société basée sur le profit, le silence est donc de mise, largement aidé par l’ignorance plus ou moins volontaire…

Manger de la viande : un risque ou un plaisir ? Une enquête approfondie sur un sujet encore largement tabou…


Depuis la crise de la vache folle, notre pays se targue d’avoir l’une des meilleures viandes au monde et d’être à la pointe de la sécurité alimentaire. Le message des industriels de la viande se veut clair et rassurant : « La viande est tracée et contrôlée de la fourche à la fourchette. » Les Français peuvent savourer en paix. Cela tombe bien, nous consommons en moyenne 84 kilos de viande par personne et
par an. L’envers du décor est beaucoup moins idyllique. Depuis quelques années, plusieurs rapports des inspecteurs vétérinaires européens, du ministère de l’Agriculture ou encore de la Cour des comptes tirent la sonnette d’alarme. Abattoirs non conformes, carcasses contaminées, prédominance de l’abattage halal et casher pour des raisons économiques, diminution du nombre d’inspections vétérinaires, absence de sanctions. Conséquences ? Des tromperies à répétition, des intoxications alimentaires et des maladies qui peuvent affecter gravement jeunes enfants et personnes âgées.
Bon appétit ! dresse un bilan sans concession et vous donne les clés pour mieux
choisir votre alimentation.

Source: Pressedelacite.com

Anne De Loisy fut il y a peu l’invité du journl de TV Libertés



Et c’est durant une interview disponible sur le journal Libération version abonnés qu’elle explique en détails l’horreur à laquelle elle a dû faire face, cette horreur dont les mangeurs de viandes (dont je faisait partie jusqu’à présent) sont complices:


Je ne me rendais pas compte à quel point l’industrialisation de la viande était en marche. A tous les niveaux. Les élevages de 40 000 volailles, de milliers de cochons, de centaines de bovins… On est loin des images de vaches dans les prés qu’on vend au consommateur. Mais le plus impressionnant, c’est l’industrialisation de l’abattage. Faire passer un animal de vie à trépas, c’est forcément un peu gore. Mais l’industrialisation de cette étape-là est extrêmement violente : les bêtes sont abattues à une telle cadence qu’elles sont encore vivantes au moment où on les tronçonne. En plus, ce sont des conditions extrêmement compliquées pour les ouvriers des abattoirs, qui travaillent dans le froid, le sang, les odeurs…

Source: Libération.fr

Enfin, si malgré tout vous continuez à vouloir de la viande sans en connaître le parcours réel, 13 arguments vous sont proposés dans cette revue de presse du site France Inter:



Merci à Isis pour l’info.

====================================

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1147
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Ven 13 Mar - 7:55

Bonjour,
Voici l'une des raisons pour laquelle on est devenu Vega, le traitement infligé aux animaux d'élevage pour l'industrie de l'alimentation. le pire c'est que ce n'est pas un cas isolé, mais bien une constante, et c'est de même pour d'autres élevage, comme pour le bœuf, le poulet ou les vaches pour le lait, et je ne vous rappellerai même pas les oies pour le foie gras.
Orné.


« Tout le monde doit voir ce que j’ai filmé »

L’association de défense des droits des animaux, L214, révèle une vidéo pour le moins interpelante. Un homme employé dans un couvoir en Bretagne y exprime son ras le bol, son désarroi et son humanité, en filmant son quotidien au travail.


Sur les images, des centaines de milliers de poussins, des êtres vivants, sont consciemment exterminés car jugés indésirables pour la production industrielle. Des poussins mâles ne répondant au besoin en poules pondeuses, ou des poussins malformés, meurent sans la moindre compassion, déchiquetés dans des broyeuses ou étouffés à la main dans des sacs poubelles.

Lanceurs d’alertes, journalistes d’investigations et associations se battent pour montrer au monde des faits que les médias main-stream évitent d’afficher. Si certains s’occupent du sort de l’Homme, d’autres se penchent sur celui des animaux. Parmi-eux, L214, une association qui œuvre pour faire ouvrir les yeux du grand public sur les abominations perpétrées par l’Homme envers le règne animal. Qu’est-ce qui relie ces combats ? Un même critique de l’industrialisation froide et de l’assujettissement du vivant à une simple valeur marchande.

Parmi ces animaux que les Hommes mutilent, torturent et massacrent à la chaîne, une partie d’entre eux ne seront même pas mangé. Ils meurent « pour rien » parce qu’ils ne naissent pas avec le bon sexe, ou ne sont pas de la bonne taille. Ils gênent le bon fonctionnement de la méga-machine.

Y-a-t-il des mots assez forts pour décrire ce que l’on voit dans cette vidéo ? Sommet de l’horreur ? Où normalité du monde moderne ? Quelle alternative adopter ? Pourrait-on faire interdire la pratique ?




L214 rend publique une vidéo issue d’un couvoir de Bretagne et montrant des poussins étouffés dans des sacs-poubelle, jetés vivants dans un broyeur ou laissés à leur sort dans les bennes à ordures. C'est ce que révèlent ces images filmées l'été 2014 par un employé de l'entreprise, témoin de ces pratiques. Signez la pétition sur http://www.un-animal-pas-un-dechet.com

_______________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1147
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mer 15 Avr - 8:07

Bonjour,
Nul besoin d'être musulman pour ne pas manger de cochon. Eh puis on vis une époque où il devient de plus en plus aberrant et irresponsable de manger de la viande. Je dirai plus précisément des êtres vivants.
Orné


Mangerez-vous du cochon ou du porc après voir vu cette vidéo ?

La société Végane de Suisse (Vegane Gesellschaft Schweiz ou VGS) vient de traduire son court-métrage sur la condition animale Tiere-Essen (Manger les animaux en français).

Le film est commenté par Andreas Hänni, un champion de hockey suisse. Il s’ouvre sur l’histoire de Mimi et Lilly, deux jeunes truies qui reconnaissent leur reflet dans le miroir, sont capables d’apprendre des jeux, rêvent, adorent les gratouilles au ventre, et réagissent quand on les appelle par leurs noms. Comme tous les cochons.

La vie misérable des poules de batterie, mais aussi des poissons d’élevage, sont ensuite décrites dans ce court-métrage.


Un vétérinaire a vérifié l’exactitude de tout le contenu de la vidéo.


Vous pouvez lire l'article de Veggieromandie consacré au film dans lequel vous trouverez toutes les informations utiles en français.

N’hésitez pas à partager cette vidéo, émouvante et poignante. Entre les prises de contact, le tournage et les demandes de permissions, il aura fallu 9 mois pour réaliser ce projet.




Source : Vegactu

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 19 Avr - 3:56

Bonsoir les noctambules
Quand on dévient Vegan, la dificulté 1er est de se constituer un régime équilibré et aussi attractif..C'est super important, car le plaisir de manger doit subsister. Devenir Vegan ne doit pas être synonyme de privation, et de renoncer aux plaisir gustatifs pour autant...C'est tout un nouveau monde qui s'ouvrent à vous, de nouvelles habitudes alimentaires ne s'appréhende pas du jour au lendemain, tout s'apprend ! Vous allez découvrir de nouveaux aliments, des aromates que vous utilisiez peu ou pas du temps de votre régime omnivore..Ne vous en faites pas, ils existent vraiment des tas de bonne choses et de recettes sympas[/ dans un régime Vegan, car c'est souvent une excuse beaucoup trop rébarbative de dire que le régime Vegan c'est pas très fun pour les papille... Suspect Et pour vous le démontrer, mes prochain postes seront dédié aux recettes et aliments délicieux pour Vegan !
Bonne découverte aKAShA  

YUBA ou Peau de Tofu



Le Yuba est encore très peu connu en France. Alors que le Tofu est du lait de soja caillé, le Yuba est la pellicule qui se forme au dessus du lait de soja lorsqu'on le fait bouillir. Le Yuba est très consommé en Inde et au Japon, où il est obtenu industriellement ce qui permet d'en trouver frais à consommer. Faute de trouver du Yuba frais, on trouve du Yuba sec dans les magasins Asiatiques. Le Yuba est un aliment très protéiné qui est idéal pour les végétaLiens, surtout s'ils n'aiment pas trop comme ma famille le goût du Tofu.  Le Yuba frais se consomme tel que en le trempant dans de la sauce au soja.


Le yuba sec que j'ai trouvé sous 3 formes : 1) en forme de noeuds, vendus par sachets de 300 g de 1,35€ à 1,60€ selon les magasins. Ce qui signifie que l'on peut cuisiner plein de repas avec un sachet, si l'on compte 4 noeuds de yuba par personne.   2) Un yuba sec est sous forme de grandes feuilles qui sont idéales pour enrober les rôtis vegans, ou pour faire le faux-canard des Moines Bouddhistes. 3) Sous forme des batonnets au même prix.                                                    

Je les achète à l'hypermarché Asiatique Paris Store, de Saint-Jean-de-Védas (Hérault). Un site internet en vend, Asiatic Shop mais le prix passe au double, ajouté aux frais de port. Malgré ce prix élevé, ça sera toujours plus intéressant que d'autres simili carnés, ça vaudrait d'en commander par 5 ou 10, le produit se garde très très longtemps.  




C'est dire toutes les qualités que l'on peut attribuer au Yuba : peu couteux et excellent, s'adaptant à des tas de préparations.

C'est l'un produit que je préfère cuisiner.

-Batonnets de Yuba (ou Peau de Soja) sautés aux oignons
-Noeuds de Yuba et haricots Verts
-Noeuds de Yuba marinés dans la Crème de Coco En savoir plus sur http://www.jardinvegan.com/pages/yuba-ou-peau-de-tofu/noeuds-de-yuba-marines-dans-la-creme-de-coco.html#ZdXGuJQruEPWrYIf.99
-Rouleaux de Yuba aux Légumes

Source : Jardin-Vegan.com



_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3389
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 3 Mai - 18:14

Bonsoir mes frères & sœurs :♥️:
Je vais vous proposez une large synthèse en plusieurs parties en guise de piqûre de rappel, et de rappeler à tous et surtout les indécis, et ceux qui on envie de faire le pas, mais qu'ils leurs manquent encore un chouias de volontés pour faire la grande expérience du régime végane, le seul l'unique régime digne de se nom et qui est en parfait accord avec notre condition divine et choix spirituel, celui qui nous rend nos vrais pouvoir, nous rend beau, heureux, digne, et léger comme l'air, j'en frissonne rien qu'à y penser, et m'émeut d'avoir fait se choix !! Mais ce qui m'émeut aussi et là de façon moins positive...C'est que beaucoup trop d'animaux souffrent encore de l’imbécillité humaine et ce manque de volontés... :; piouf:: Enfin je vais me calmée^^ voici donc la 1er partie, bonne lecture les amis ! study


LA SOLUTION VÉGANE : Pourquoi est-il urgent de supprimer les produits animaux de son alimentation ?



La nourriture animale est néfaste pour la santé


Inadaptée pour le corps humain, d’un point de vue anatomique et physiologique. De part sa constitution, l’humain n’est pas omnivore/carnivore contrairement à la croyance populaire mais tendrait plutôt à être herbivore/frugivore. D’où un très grand nombre de maladies liées directement à cette alimentation. (Ex : Maladies cardiaques ; diabètes ; ostéoporose ; hypertension artérielle ; obésité ; certains cancers…). De plus on retrouve une quantité élevée d’antibiotiques dans nos assiettes que les animaux ont absorbés, afin de prévenir les risques de développement et de transmission de diverses pathologies (que la promiscuité des élevages favorise).

Voilà 2 schémas qui démontrent assez explicitement que notre corps n’est pas optimisé à manger de la viande :



Outre le fait donc que l’on ai un corps inadapté à ce régime. Il y a un autre facteur de dangerosité :


Une utilisation massive d’antibiotiques dans le milieu de l’élevage industriel !

Sans trop se mouiller on peut dire que dans ce milieu, Les antibiotiques : c’est automatique !

D’après l’OMS, au moins 50 % des antibiotiques produits dans le monde sont destinés aux animaux.

“L’élevage des animaux, principalement l’élevage intensif est responsable de cette utilisation massive d’antibiotiques. La promiscuité et les conditions d’élevage surexposent les animaux aux différentes pathologies. Sans antibiotiques et autres médicaments, des taux élevés de mortalité et de morbidité (déjà conséquent, de 25 à 30% de moyenne de mortalité pour les lapins, ou encore 16% en ce qui concerne les agneaux…) mèneraient l’élevage intensif à sa perte. Cette utilisation massive d’antibiotiques entraîne inévitablement le développement de bactéries résistantes et conduit à l’inefficacité des traitements sur un nombre croissant de patients dans les hôpitaux.“

Source : http://www.viande.info/fichiers/communication/20110226-antibioresistance-rapport-ANMV.html

Le Dr Jérôme Bernard-Pellet, médecin en nutrition qui a analysé toutes les études scientifiques (environ 3000 références scientifique dans la littérature internationale) sur l’alimentation végétarienne et végétalienne, démontre que ce régime est non seulement approprié pour l’être humain, mais il est même conseillé.

Les études démontrent qu’en moyenne les végétariens vivent plus longtemps que les omnivores et les végétaliens plus longtemps que les végétariens.

Interview du Docteur :


https://medecinevegane.wordpress.com/2012/06/30/revoir-notre-alimentation-dr-jerome-bernard-pellet/

Les nutritionnistes, qui prônent les produits animaux régurgitent simplement ce qu’ils ont appris dans leurs formations (en contrats avec des multinationales de l’industrie agroalimentaire), comme par exemple Danone ou Nestlé… Des formations en conflits d’intérêts !

Il faut savoir qu’il n’existe pas, en tout cas en France, de formation pour avoir un diplôme de nutrition qui soit indépendante de l’industrie agroalimentaire.

Petit débat entre le Dr Jérôme Bernard-Pellet et le nutritionniste le plus connu des médias.






Donc, aucune crainte à avoir niveau carence. Seul bémol, la vitamine B12.

Ce qu’il faut réaliser, en simplifiant, c’est que l’agriculture moderne (chimique), appauvrit les sols et stérilise les bactéries qui y sont présentes. Et que la plupart de nos vitamines sont fabriquées par des bactéries présentes dans le sol, dont la B12, ce qui explique pourquoi les fruits et légumes produits de nos jours en sont quasiment dépourvus, c’est pour cela qu’il faudrait privilégier les produits Bio/locaux. Quant aux animaux d’élevages, ils ont encore de la vitamine B12 que parce qu’ils sont supplémentés. Les animaux d’élevages ne peuvent plus la synthétiser à cause d’une alimentation devenue complètement inadaptée.

En fin de compte les omnivores prennent sans le savoir des compléments alimentaires.

On écoute beaucoup de choses concernant cette vitamine, du coup j’invite vraiment les lecteurs à se renseigner sur ce sujet et à se faire leur propre opinion.

Pour ceux ayant un taux trop bas, il y a la possibilité de se supplémenter en vitamine B12, via par exemple des ampoules ou des comprimés.


Pour les plus sportifs, aucun soucis non plus, go go go (végan !)

Romain, 31 ans : boulanger, sportif, végan et militant pour les animaux a participé au Grand Raid du Golfe.

http://blog.l214.com/2015/01/20/romain-31-ans-boulanger-sportif-vegan-militant-animaux

Il existe beaucoup d’exemples de sportifs de haut niveau suivant ce mode d’alimentation.






La nourriture animale est néfaste pour le règne animal

Des animaux innocents et doués de sensibilité relayés au rang d’esclave, torturés et massacrés par milliards chaque année en toute impunité, un génocide en somme.

Qu’on le veuille ou non, les animaux ressentent tout comme nous la douleur, la peur ou bien encore le stress.

Même les poissons souffrent:




On devrait par conséquent se poser une question éthique à partir de ce constat :

Qu’est ce qui nous donne le droit de faire subir à certaines espèces d’animaux ces actes odieux ?


Une supériorité quelconque ? Une intelligence plus développée?

Même si cela s’avérait, alors au contraire cela devrait nous donner une responsabilité envers eux.

Le plus fort doit prendre soin du plus faible, simple logique.


On va me dire, le lion mange bien la gazelle. Oui certes, mais lui la différence c’est qu’il est carnivore et qu’il est programmé pour chasser sa nourriture. Rien à voir avec l’espèce humaine qui n’a pour rappel aucun instinct carnivore. Pour preuve, par exemple si l’on voit une carcasse d’un animal sur le bas côté de la route on ne va pas avoir une envie irrésistible de s’arrêter pour ensuite aller se jeter dessus pour dévorer ce qu’il en reste…

Ou alors si on passe une journée dans un zoo, on ne va pas s’arrêter devant chaque enclos en se demandant comment on pourrait manger tel ou tel animal. C’est absurde. Au contraire ils vont nous provoquer plutôt de beaux sentiments. On va être surpris par la beauté d’un tel, par les exploits athlétiques d’un autre, ou bien par … la ressemblance qu’il peut avoir avec nous parfois…





Mais nous, contrairement aux animaux on a le choix, surtout à notre époque, personne ne nous force à acheter tel ou tel produit lorsque l’on fait nos courses. Aujourd’hui on peut trouver de tout et n’importe quoi à n’importe quel moment de l’année.

On est responsable de ce que l’on achète. Chaque achat ou non-achat est comme un vote pour dire à l’industriel de continuer ou de ne pas continuer. S’il n’y avait aucun consommateur pour encourager la production de produits animaux, alors tout s’arrêterait instantanément. Souvent les gens se pensent résignés. C’est comme ça donc…c’est comme ça, on n’y peut rien… FAUX !

Exemple :

Pour la guerre, s’il n’y avait plus personne pour fabriquer les armes, ni plus personne pour aller se faire tuer sur le champ de bataille, alors il n’y aurait simplement PLUS de guerre.

Dès lors ça annihilerait instantanément à la poignée de fous au pouvoir, leurs envies de conquête. Ils ont peut être le pouvoir, mais nous on a la le nombre. Un loup face à des milliers de moutons en somme.

On a tendance à l’oublier mais c’est nous qui avons le pouvoir !



Chaque brique de lait de vache

par exemple entraîne forcément

le viol

(pour qu’elle tombe enceinte et donc produise du lait), forcément

l’arrachage de son petit veau

(qui, si c’est une femelle subira la même vie d’esclave que sa mère, autrement si c’est un mâle il sera cloîtré toute sa vie dans un endroit minuscule et engraissé pendant quelques mois avant d’être emmené à l’abattoir à son tours), du coup on vole aussi le lait du veau qui lui était destiné. Et se retrouvera dans une bouteille qu’une personne humaine boira…

insensée comme méthode.


Exemple de séparation entre un petit et sa maman :




Des laits végétaux, il y en a énormément, lait de soja/amande/riz/avoine et bien d’autres… Il y en aura forcement un qui sera à votre goût.

Autre exemple, derrière chaque œuf, il y a des procédés immondes.


“Quel que soit le mode d’élevage, les œufs éclosent dans d’immenses couvoirs. À l’éclosion, les poussins sont triés : les mâles (qui ne pondent évidemment pas d’œufs) sont éliminés, soit gazés, soit broyés. Les souches de gallinacés utilisées pour les élevages de poules pondeuses sont différentes de celles utilisées pour les poulets de chair (poulets élevés pour leur viande).

Les becs des femelles sont alors épointés généralement au laser. Le bec est un organe très sensible des poules et cette opération est douloureuse. Elle permet ensuite de parquer les poules ensemble par milliers ou à l’étroit dans des cages en limitant un peu le picage et le cannibalisme.

Les poussins sont élevés sans aucun contact avec leur mère, en groupes de quelques milliers d’individus tous du même âge : il n’y a pas de poules ou coqs adultes avec eux.

A partir de 18 semaines, les poulettes sont placées dans les élevages de ponte.

A une écrasante majorité (70%) elles sont enfermées dans des cages.

5% des poules sont élevées en volière sans accès à l’extérieur, 25% sont élevées en volière avec accès au plein air (7% en bio, 5% en label rouge, 13% en plein air).

Après une année passée à pondre, ce qui représente environ 300 œufs pondus par poule, elles sont tuées dans un abattoir. “


Source : L214.

Vidéo d’un employé du couvoir

“Je veux que tout le monde voie ce que j’ai filmé pour que les choses puissent changer.”

Attention images choquantes (mais belle et bien réelle hélas)





Là aussi il existe tout un tas d’alternatives, pour compenser les œufs. (Bananes, maïzena…)

http://antigonexxi.com/2013/06/02/comment-remplacer-les-oeufs/

Bref ce qui faut retenir, c’est que chaque produit animal peut être remplacé par un substitue végétal. Il y a des alternatifs qui contribuent à stopper ces procédés immoraux et qui eux ne feront souffrir et maltraiter personne. Alors autant en profiter.

Pour ceux ayant encore des doutes sur les conditions de vie des animaux en élevage industriel, regardez le documentaire “Terriens” (Earthlings en anglais). Il se peut que vous vous détourniez des images, et ce sera tout à fait normal, puisqu’au fond de vous, vous savez que tout cela n’est pas normal. Quelque chose de normal ne vous fera pas détourner les yeux.

Ensuite allez voir du côté des sites comme L214 qui montrent la réalité de ce qui se passe en faisant régulièrement des enquêtes sur le terrain.

“Si les abattoirs avaient des murs en verre, tout le monde serait végétarien”
Paul McCartney

La nourriture animale est néfaste pour la planète

La pêche intensive vide dangereusement les océans engendrant la disparition de nombreuses espèces, causant par répercussion un déséquilibre dans la biodiversité, et l’élevage industriel quant à lui ruine les sols, contribue à la déforestation, à la pollution (terre ; air ; eau), au gaspillage inconsidéré des ressources en eau…

Concernant la pêche intensive, les experts s’accordent à dire que d’ici 30 à 50ans les océans seront vides.

Chaque année c’est plus d’une 100ène de tonnes de poissons qui sont pêchés.

Et paradoxalement plus les stocks de poissons diminuent, plus les techniques de pêches deviennent extrêmes.

Plus d’info sur ce site : http://www.slowfood.com/slowfish/pagine/fra/pagina.lasso?-id_pg=43

Pour l’élevage industriel, les conséquences sur la planète sont multiples.

“Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le secteur de l’élevage est responsable de 18 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. C’est plus que la totalité des émissions du secteur des transports (12 %) lorsque l’on additionne les rejets des automobiles, des camions, des avions, des trains et des navires. Il serait donc plus efficace que l’humanité se passe de viande plutôt que d’arrêter de se déplacer pour combattre le réchauffement climatique.

Rappelons que tous les gaz à effet de serre ne sont pas égaux quant à leur pourvoir de réchauffement. Par exemple, à quantités d’émissions égales, le méthane réchauffe 23 fois plus l’atmosphère que le CO2 et le protoxyde d’azote 296 fois plus. Alors, quand on sait que l’élevage émet 9 % du CO2 anthropique, 37 % du méthane et 65 % du protoxyde d’azote dus aux activités humaines, on a une meilleure idée des dégâts qu’il génère. Ajoutons à ces chiffres que la volatilisation des déjections animales est responsable de 68 % du total des rejets d’ammoniac. L’ammoniac n’est pas un gaz à effet de serre, mais contribue à la formation des pluies acides par la formation d’acide nitrique et est responsable de l’acidification des eaux et des sols observée depuis quelques années.

Les émissions de gaz à effet serre liées à l’élevage ne sont pas simplement dues au méthane libéré par les pets et les rots des animaux ou le protoxyde d’azote libéré par les excréments. Il faut également comptabiliser les émissions indirectes liées aux cultures pour l’alimentation du bétail : usage et changement d’usage des sols, protoxyde d’azote dû à la fertilisation des cultures et énergie des appareils utilisés. Par changement d’usage des sols, on entend, par exemple, les émissions dues à la déforestation ou au remplacement d’une prairie par des champs cultivés. En effet, quand il n’y a plus assez de prairies naturelles, plutôt que de se limiter, l’Homme préfère en « fabriquer ». Une autre étude publiée, cette fois-ci, par la Commission européenne, estime que l’élevage est responsable de 13 % des émissions de gaz à effet de serre de l’Union. Cette étude comptabilise l’usage des sols dans les pays qui exportent les aliments pour le bétail vers l’Europe. Il ne faut en effet pas oublier qu’en Amazonie et dans le reste de l’Amérique latine, les pâturages sont responsables de 70 % des déboisements, selon les chiffres de la FAO. Le reste de la déforestation est en bonne partie dû au soja OGM qui sert également à nourrir ces animaux. Cette culture se développe au détriment des cultures vivrières et des écosystèmes naturels. “

Source : http://www.natura-sciences.com/agriculture/elevage-changements-climatiques-deforestation.html

“L’élevage et le soja exporté comme aliment du bétail sont la première cause de la déforestation selon Alain Karsenty. Après une enquête de 3 ans publiée en juin 2009, Greenpeace affirme que l’élevage bovin est responsable à 80 % de la destruction de la forêt amazonienne. “

Source : http://www.unjoursansviande.be/deforestation%20et%20rechauffement.html

Concernant l’eau, voici une image qui parle d’elle-même.


[img]http://i1.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2015/04/eau-fonction-aliments-600x450.png?zoom=1.5&resize=600%2C450(/img]

FIN DE LA 1ER PARTIE

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vegan Attitude   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vegan Attitude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DME végétariennes ou même vegan ( questions divers)
» Idée pour les fêtes : calissons végétaliens / Vegan
» Le Rainbow Bowl [vegan]
» L’attitude psychologique face au stress …
» Crèche "Crèche Attitude" du Cours de l'Ile Séguin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Environnement :: Alternatives de Vies-
Sauter vers: