Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 20 ... 34  Suivant
AuteurMessage
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3387
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Dim 14 Sep - 9:26

Rappel du premier message :

TEXTE AKASHA/ BONJOUR LES GENS  cat
Voilà j'ouvre se sujet afin de poursuivre les débats pour qui le désire sur la crise irakienne qui plus est semble de jours en jours, rejoindre le conflit syrien. En tout les cas, c'est la volonté affiché par Obama, inclure les deux conflits en un et de régler les deux en même temps ! Ce qui permet de bien comprendre sa stratégie...Et quelle était l'utilité d'instrumentalisé et armé l'EI...C'est-à-dire prendre le contrôle de toute la péninsule du moyens-orient à leur compte. La suite du programme concerne également les intérêts sioniste (comme je le démontrai dans un de mes post sur PR) et que je vais par ailleurs rééditer ici  Surprised Il est pas toujours aisé de trouver des articles parfaitement impartial et non intéresser sur se sujet épineux..Inutile de vous dire qu'il est proscrit d'en trouver un parmi nos médias atlantistes, à quelques exceptions prêts de bien entendu...Et selon  les cas et faits abordés... Razz  Car en effet, nous pouvons disposer de très bon articles venant des médias du moyens orient, notamment via l'Algérie, mais pouvons-nous être certains que l'impartialité soit au rendez-vous ? ou de journalistes free-lance européens, français pour se qui s'agit de notre cas. Je pense notamment à l'excellent monsieur Meyssan.  Mais encore ici ces sources peuvent être attaquable par ses détracteurs... No  Donc ce n'est toujours pas évident de bien mettre le doigt au bon endroit (sans vouloir faire de vilains jeux de mots...)
Eh bien cependant, pour mon intitulé, je penses avoir mis la main sur un article "modèle" qui nous offres une synthèse intéressante qui pourra faire office de point centrale pour nos débats et suites d'informations futures...Un article rédigé par notre excellent confrère Michel Collon  Very Happy  Bonne lecture !  study



Le flirt des Occidentaux avec les djihadistes tourne mal

Les USA envoient de l'aide humanitaire aux victimes sans défense dans le nord de l'Irak et ils bombardent les terroristes qui veulent mener une épuration religieuse dans le pays. Ce qu'ils omettent de dire, c'est que ces terroristes sont le produit de leur propre politique étrangère dans la région.





« It’s the oil, stupid ! »


Deux ans et demi après que l’armée des Etats-Unis s’est retirée d’Irak, Washington s’en va-t-en guerre à nouveau. Le Pentagone a 400 conseillers sur place et a commencé dès le 8 août à bombarder des positions d’ISIS, rebaptisé EI (Etat islamique). Officiellement [http://www.whitehouse.gov/blog/2014...], il s’agit d’une mission « humanitaire », plus précisément pour « prévenir un possible génocide ».
Tout conflit armé a ses drames humanitaires, et celui-ci ne fait pas exception. Mais Proudhon déjà mettait en garde : « Chaque fois que j’entends le mot “humanité” je sais qu’ils veulent tromper ». Et c’est certainement le cas si quelqu’un entre en guerre.
Le Financial Times a fait remarquer sèchement que les bombardements coïncident avec les premiers signaux indiquant que les combats dans le nord de l’Irak mettent en péril le fonctionnement normal des compagnies pétrolières. Dès le début du mois d’août, des acteurs aussi importants que Efron, Genel Energy, Chevron et ExxonMobil commençaient déjà à évacuer du personnel.

Le journal signalait aussi que ces dernières années ce territoire a exercé une forte attraction sur l’industrie de l’énergie. Le sous-sol recèle une très grande réserve de pétrole qui de plus est très facile à exploiter. Jusqu’à présent la région avait été épargnée par la guerre civile et les carnages tant des autorités que des djihadistes.
Les quartiers généraux de ces géants de l’énergie se trouvent à Arbil, capitale du Kurdistan irakien semi-autonome. Des milliers de citoyens étatsuniens y vivent [http://readersupportednews.org/opin...] et il y a un consulat US. C’est cette ville, la première qui a intéressé l’Etat Islamique, qui menaçait de tomber aux mains des djihadistes. Ce n’est pas pour rien que John Boehner [http://www.speaker.gov/press-releas...], président de la Chambre des représentants des États-Unis, déclarait que « des intérêts nationaux vitaux sont en jeu ».


Bombarder : ni légitime, ni utile



Le calendrier n’est pas très heureux. Juste au moment où yézidis, Kurdes et chrétiens reçoivent une aide humanitaire, Obama envoie des armes aux Israéliens pour qu’ils puissent encore mieux « gérer » les Palestiniens à Gaza. Pas plus que lors des bombardements et des conflits précédents (1), cette fois non plus il n’y a aucun mandat de l’ONU [http://readersupportednews.org/opin...]. Quels arguments allons-nous utiliser quand Poutine va se mettre à bombarder l’armée ukrainienne dans le cadre d’une « mission de paix humanitaire » ?
Si (tout) le but est de stopper l’avancée de l’EI, alors les bombardements actuels ne sont ni suffisants ni même utiles. « Quelques bombes de 250 kg larguées d’un F18 et quelques attaques avec des drones n’arrêteront pas l’EI » selon Ryan Crocker, ancien ambassadeur US en Irak.
Jusqu’à ce jour, les bombardements – plutôt limités – n’ont guère eu d’impact. Depuis le début des bombardements, l’ISIS a perdu quelques villes, mais il a regagné du terrain ailleurs. Le général Mayville [http://www.defense.gov/Transcripts/...], qui coordonne l’opération, a dit à ce sujet : « En aucune manière je ne veux suggérer que nous contrôlons effectivement la menace de l’IS ou que nous avons brisé leur avancée ».

Ces pertes limitées et le fait que l’avancée n’est pas stoppée permettent au groupe terroriste de vendre l’opération militaire US à ses partisans comme une victoire.
En outre l’ingérence ouverte et directe des Etats Unis jette de l’huile sur le feu. L’EI s’en servira comme élément de propagande. Des musulmans dans le monde entier qui hésitent à combattre d’autres musulmans, pourront à présent être convaincus qu’il s’agit d’une lutte contre la suprématie occidentale.
Finalement, conséquence des attaques aériennes, l’EI agira encore plus dans la clandestinité et sera donc encore plus difficile à combattre.


Danse macabre


L’invasion US de l’Irak et l’occupation qui a suivi a brisé la colonne vertébrale des forces aériennes irakiennes. Depuis, Washington n’ autorisé aucune reconstitution. Etant donnée la distance, l’armée syrienne n’est pas en mesure d’arrêter la progression d’ISIS. Seule l’armée de l’air US en a les moyens. Mais elle ne frappe pas réellement. Comparée à de précédentes opérations aériennes, l’opération actuelle se fait en mode mineur.

Comme il est apparu dès juin, l’armée de terre irakienne – dominée par des chiites – n’est pas non plus en mesure de reconquérir les territoires conquis dans le nord du pays. Ceux qui pourraient arrêter l’avancée actuelle de l’EI dans la région – par voie terrestre – et qui pourraient éventuellement le battre, ce sont les combattants kurdes armés, les peschmergas. Ils sont quelque 200.000. Ils sont disciplinés et bien entraînés mais ils ne disposent que d’un arsenal léger et obsolète.
Les Kurdes sollicitent depuis un bon moment des armes lourdes et meilleures, mais Washington et la Turquie ne voient pas leur demande d’un bon œil. Une armée kurde bien équipée serait un pas important vers un état indépendant, mais c’est ce que la Turquie exclut, soutenue en cela par les Etats-Unis.
Le feu vert a maintenant été donné pour une livraison directe d’armement aux Kurdes (2), mais il s’agit d’armes légères.

Récapitulons. D’une part l’EI ne peut pas vraiment percer et certainement pas mettre en danger les intérêts pétroliers. D’autre part, il ne faut pas que les Kurdes deviennent trop forts. L’armée de l’air irakienne (chiite) a donc été délibérément maintenue en état de faiblesse et sur le plan militaire les chiites se sont repliés sur Bagdad et dans le territoire au sud de Bagdad. Les trois groupes de population se maintiennent dans un équilibre des forces macabre. Si un des trois menace de rompre l’équilibre, le Pentagone et la CIA viennent donner un coup de main. Un scénario similaire se joue en Syrie. Assad doit être affaibli, mais il n’est pas question que les djihadistes y prennent la main. C’est une impasse qui convient parfaitement au jeu des Etats-Unis et d’Israël. Les états forts de la région qui ne marchent pas au pas sont démembrés ou, comme dans le cas de l’Iran, assujetti par un embargo draconien.


EI : une création de l’Occident ?



Le groupe terroriste « Etat Islamique » s’emboîte parfaitement dans ce puzzle. Selon Edward Snowden , ex-collaborateur de la National Security Agency (NSA) étatsunienne, il est apparu que les agences du renseignement des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et d’Israël ont collaboré pour créer ISIS. Elles ont créé une organisation terroristes qui est en mesure d’attirer tous les extrémistes (psychopathes) du monde avec l’aide d’une stratégie qu’elles nomment « le nid de guêpes ». Nabil Na’eem, ancien commandant d’al Qaeda, confirme ce récit. Selon lui, presque toutes les sections actuelles d’al-Qaeda travaillent pour la CIA.
Il faut toujours rester prudent avec de telles informations. Comme c’est généralement le cas avec ce genre d’opérations clandestines et de groupes glauques, nous ne connaîtrons la vérité que plus tard et peut-être jamais intégralement. Mais il y a un certain nombre de choses dont nous sommes certains et qui penchent fortement dans ce sens-là :

1. A partir de 2012 les USA, la Turquie et la Jordanie ont créé un camp d’entraînement pour les rebelles syriens à Sawafi, dans le nord de la Jordanie. Des instructeurs français et britanniques [http://www.theguardian.com/world/20...] étaient impliqués. Certains de ces rebelles ont ensuite rallié [http://www.wnd.com/2014/06/official...] ISIS.
2. Selon le sénateur républicain Paul Rand [http://www.nbcnews.com/meet-the-pre...], les Etats-Unis ont naguère « soutenu » ISIS et c’est pour cela que le mouvement terroriste est si fort aujourd’hui. (“They’re emboldened because we’ve been supporting them.”). Il désigne également quelques alliés proches des Etats-Unis : l’Arabie Saoudite, le Qatar et le Koweit. Ces pays ont fourni armes et finances à ISIS.
3. En effet, l’Arabie Saoudite [http://www.independent.co.uk/voices...] joue un rôle-clé, comme jadis avec al-Qaeda. En tant que sous-traitants des USA, ils se chargent des basses besognes. Cet état du Golfe soutient toutes sortes de groupes extrémistes sunnites pour réduire l’influence et la puissance de l’Iran et des chiites dans la région. Une partie de ce soutien militaire et financier est allée ces dernières années à des combattants d’ISIS en Syrie (3). L’ex-candidat à la présidence John McCain [http://cnnpressroom.blogs.cnn.com/2...] ne dissimule pas son enthousiasme pour cette monarchie extrémiste : « Thank God for the Saudis and Prince Bandar ». (4)
4. Mais on ne se contente pas d’éloges. En mai 2013 MacCain s’est fait fièrement photographier avec quelques djihadistes [http://wonkette.com/552931/heres-a-...]. Le problème est que l’un d’eux est un combattant d’ISIS. Et pas le premier venu, il est connu comme le djihadiste cannibale [http://topconservativenews.com/2014...], parce qu’on le voit dans une vidéo en train de manger un cœur humain.


Un flirt tenace



L’idylle entre le Pentagone et des groupements islamistes extrémistes n’est pas une nouveauté. Dès 1979 des moudjahidin étaient recrutés, armés et entraînés pour chasser le gouvernement communiste d’Afghanistan. « Rambo 3 » de Silvester Stallone est une version hollywoodienne de cette collaboration. C’est de ces cercles de moudjahidin que sont issus al-Qaeda et Osama Ben Laden.
Dans les années ’90 les talibans, combattants encore plus violents et extrémistes, devenaient les partenaires préférés de Washington en Afghanistan. Cette collaboration se termina quand il devint évident que les talibans ne pouvaient plus servir les intérêts étatsuniens.

Pendant la guerre civile en Yougoslavie (1992-1995) le Pentagone permit à des dizaines de combattants d’al-Qaeda de s’envoler pour la Bosnie, afin de soutenir les musulmans sur place.
En 1996 l'armée de libération du Kosovo (AK) a été entraînée par des officiers d’al-Qaeda, juste au-delà de la frontière albanaise. Tout en ayant l’aide de militaires britanniques et américains.

Pour faire tomber Kaddhafi en 2011 l’OTAN a collaboré notamment avec lle Groupe islamique combattant en Libye (GIGL), une organisation qui figurait sur la liste des organisations terroristes interdites. Son chef, Abdelhakim Belhadj, est un ancien ponte d’al-Qaeda. Sa milice suivait encore un entraînement US juste avant le début de la rébellion en Libye.

Le GIGL a conclu une alliance avec les rebelles islamistes du Mali. Ces derniers ont réussi, avec l’aide des Touaregs à s'emparer du nord du Mali pendant quelques mois. Grâce aux bombardements de l’OTAN les rebelles islamistes ont pu piller les dépôts d’armes de l’armée libyenne. Ce sont ces mêmes armes que les djihadistes utilisent aujourd’hui au Nigéria, au Tchad, en Irak et au Mali.
Nous avons déjà évoqué l’étroite collaboration entre des organisations extrémistes en Syrie. C’est dans ce « nid de guêpes » qu’est né et se développe fortement l’EI.


La stratégie du chaos



La guerre contre le terrorisme ( war on terror) s’est inversée en son contraire, la propagation du terrorisme (spread of terror). Les opérations ratées en Irak, Afghanistan, Libye et Syrie montrent à l’évidence que les Etats-Unis et l’Occident ne sont désormais plus capables de modeler la région du Moyen-Orient comme elle le souhaiterait elle-même.

Washington et ses alliés risquent de perdre de plus en plus la maîtrise et ils font de plus en plus appel à des sous-traitants de mauvais aloi. Ils raisonnent ainsi : « Si nous ne pouvons pas contrôler nous-mêmes, alors personne d’autre ne le peut ». C’est ce qu’on peut qualifier de stratégie du chaos, ou plus exactement, de chaos de la stratégie. C’est le comble de l’immoralité.

Notes :

(1) Par exemple la guerre contre l’Irak en 1991 et les bombardements à Panama 1989, en Somalie 1993, Bosnie 1995, Soudan 1998, Pakistan 2005-2013 et au Yemen 2009-2013.
(2) Auparavant c’était toujours via l’autorité centrale irakienne.
(3) Ce soutien militaire se fait non par l’intermédiaire de l’autorité centrale mais via toutes sortes d’individus et de réseaux généreux en capitaux [http://www.theatlantic.com/internat...].
(4) Le Prince Bandar est un homme influent en Arabie Saoudite. Il a été ambassadeur aux Etats-Unis et entretenait d’excellentes relations avec la famille Bush.


Traduction du néerlandais : Anne Meert pour InvestigAction.


Source : MichelCollonInfo


* * * * * * *


Dernière édition par Om9n le Mar 26 Juil - 23:58, édité 2 fois (Raison : Changement du titre pour un plus approprié ....)
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3387
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 25 Aoû - 1:46

Nabe n'est qu'un désinformateur, il faudrait être très stupide pour lui donner le moindre crédit....
Je pense vraiment de plus en plus que tu prends Daech pour une sorte de résistance pour la cause musulman, et c'est ce qui brouille ton jugement...
La messe est dite, le sujet comporte assez d'élément pour comprendre que Daech est une entité américaine, qui a terme sera écrasée. Et justement tu le dis toi même leur rôle est de faire éclaté les pays souverains, pour qu'ensuite les frontières soit redessinée.
Le remodelage du proche orient comme je l'ai déjà signalé est un plan de longue halène bien exposé dans le fameux ouvrage de Zbigniew Brzeziński "Le Grand Échiquier". Sans compter que différents généraux l'ont avoué à demi mot que Daech sert les intérêts américains.

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 25 Aoû - 11:14

Je le répète: je ne suis pas en train de prendre position. Je ne dis pas que je ne deviendrais jamais pro-Daech. Je me laisse un temps de réflexion. Après tout, c'est moi qui choisis. Quand même !

cheers cheers cheers


Dernière édition par yous_f le Mar 25 Aoû - 16:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 25 Aoû - 11:15

akasha a écrit:
Nabe n'est qu'un désinformateur

Comment peux-tu affirmer cela, alors que tu ne le lis pas? Sur quoi te bases-tu?
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3387
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 25 Aoû - 11:39

yous_f a écrit:
akasha a écrit:
Nabe n'est qu'un désinformateur

Comment peux-tu affirmer cela, alors que tu ne le lis pas? Sur quoi te bases-tu?

Pas besoin de le lire entièrement pour comprendre pour qui il bosse...Faire l'apologie du  djihad le plus sanglant et brosser les djihadistes dans le sens du poil est faire le jeu des élites...De plus menacer des personnes de façon aussi grotesque montre bien la noirceur de son âme. Sans compter que d'autres ont été cloué au pilori pour moins que ça sans citer de noms...Sans qu'il ait été le moins du monde inquiété, ce qui montre une fois de plus pour qui il boss.  On lui a donné une mission et il s'y tient...Il est à mettre dans même sac qu'un Rudy Reichstadt qui c'est donné pour mission de "dénoncer" les conspirations, enfin non, celles qui lui arrange avec des tas d'amalgame qui n'arrange que lui et prends juste les points qui lui arrange, comme le Nabe d'ailleurs...Comme amis du Reich-Stadt, on trouve qui ? La Fourest (Foufoune) Et le BHL (Béchamel) Tous des missionner désinformateurs et malhonnêtes intellectuels !


Citation :
Je le répète: je ne suis pas en train de prendre position. Je me laisse un temps de réflexion. Après tout, c'est moi qui choisis.

Oui bien sûr, je n'ai pas de soucis avec ça, on discute ici rien de plus, c'est sain de dialoguer, en plus ça se passe bien Smile

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 25 Aoû - 16:47

Tu n'as même pas lu une page de Nabe. C'est triste de te lire raconter n'importe quoi.


akasha a écrit:
Sans qu'il ait été le moins du monde inquiété, ce qui montre une fois de plus pour qui il boss. 

C'est faux. S'il n'est pas inquiété, c'est parce que son pamphlet contient tellement d'éléments qui mettent mal à l'aise, que si le "système" l'incriminait pour un détail de son bouquin, ce serait comme ouvrir une boite de Pandore. La réalité est dégoulinante de merde. Le système ne veut pas se la prendre en pleine gueule!
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3387
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 26 Aoû - 2:38

yous_f a écrit:
Tu n'as même pas lu une page de Nabe. C'est triste de te lire raconter n'importe quoi.


akasha a écrit:
Sans qu'il ait été le moins du monde inquiété, ce qui montre une fois de plus pour qui il boss. 

C'est faux. S'il n'est pas inquiété, c'est parce que son pamphlet contient tellement d'éléments qui mettent mal à l'aise, que si le "système" l'incriminait pour un détail de son bouquin, ce serait comme ouvrir une boite de Pandore. La réalité est dégoulinante de merde. Le système ne veut pas se la prendre en pleine gueule!

Oui certainement..Mais je parle plus au niveau de ces menaces à peine voilée et message de haine envers la fine équipe, qui ont été quand à eux inquiété par la justice pour moins de que ça. Surtout qu'il fait l'apologie du terrorisme..Donc on est dans le deux poids deux mesures... No

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3387
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 26 Aoû - 3:01

Document déclassifié : Les USA misaient sur l’État islamique dès 2012 pour déstabiliser la Syrie.



Defense Intelligence Agency : « Établir une principauté salafiste en Syrie », et faciliter la naissance d’un État islamique « pour isoler le régime syrien »

Analyse d’un document déclassifié de la DIA

Le lundi 18 mai 2015, le groupe conservateur de surveillance du gouvernement, Judicial Watch, a publié une sélection de documents déclassifiés obtenus après procès contre le Département américain de la Défense et le Département d’État américain.

Pendant que les médias grand public se focalisaient sur la gestion par la Maison-Blanche de l’attaque contre le consulat américain à Benghazi, un document circulant à la DIA en 2012 admettait l’existence d’un plan bien plus large (big picture), à savoir qu’un « État islamique » était le bienvenu dans l’est de la Syrie, afin d’influencer les politiques occidentales dans la région.

Voici ce que contient ce document stupéfiant :


« Pour les pays occidentaux, ceux du Golfe, et la Turquie [qui] tous soutiennent l’opposition [syrienne]… la possibilité existe d’établir de façon officielle ou pas une principauté salafiste dans l’est de la Syrie (Hasaka et Der Zor) , et c’est exactement ce que veulent les pouvoirs qui appuient l’opposition, de façon à isoler le régime syrien… »



Le rapport de la DIA, précédemment classifié « SECRET//NOFORN » et daté du 12 août 2012, était bien connu parmi les services de renseignement, dont le Centcom, la CIA, le FBI, la DHA, la NGA, le Département d’État, et bien d’autres encore.




Ce document prouve que dès l’année 2012, le renseignement US prévoyait la montée d’un État islamique en Irak et au Levant (ISIS, ou EIIL en français), mais au lieu de présenter ce groupe terroriste comme un ennemi, ce rapport le définissait comme un atout stratégique pour les USA.

De nombreux analystes et journalistes ont détaillé depuis longtemps le rôle des agences de renseignement occidentales dans la formation et l’entrainement de l’opposition armée en Syrie, mais nous avons là la confirmation venant du plus haut niveau interne des Agences US de la théorie selon laquelle, fondamentalement, les gouvernements occidentaux voient l’EIIL comme leur propre outil pour provoquer un changement de régime en Syrie. C’est ce que montre par A+B ce document.

Les éléments factuels, les vidéos*, ainsi que les récents aveux de hauts responsables impliqués dans cette affaire (comme Robert Ford, l’ancien ambassadeur en Syrie, ICI et ICI) ont apporté la preuve que le soutien matériel par la CIA et le Département d’État des terroristes de l’EIIL sur le champ de bataille syrien remontait au moins à 2012 / 2013 (pour avoir un exemple clair d’élément factuel, voir le rapport britannique Conflict Armamant Research qui retrace l’origine des roquettes antichars Croates récupérées par l’EIIL à travers un programme conjoint CIA/Arabie Saoudite, et se basant sur des numéros de série  identifiés).

Le rapport de la DIA tout juste déclassifié résume en ces points la situation de l’ISI (qui s’appelait EIIL en 2012) et qui allait devenir l’ISIS :

-Al-Qaïda mène l’opposition en Syrie
-L’Occident s’identifie avec l’opposition
-L’établissement d’un État islamique naissant n’est devenu réalité que grâce à l’insurrection syrienne (il n’est pas fait mention du retrait de troupes US depuis l’Irak comme facteur déclenchant pour la montée de l’État islamique, point de discorde entre de nombreux politiciens et commentateurs ; voir la section 4.D ci-dessous)
-L’établissement d’une « principauté salafiste » dans l’Est de la Syrie est « exactement » ce que veulent les pouvoirs étrangers qui soutiennent l’opposition (les pays occidentaux, ceux du Golfe, et la Turquie) de façon à affaiblir le gouvernement d’Assad.
-Il faudrait des « zones de repli » ou « abris »  dans les régions conquises par les rebelles islamiques sur le modèle libyen (ce qui se traduit par les fameuses « No-Fly Zones » comme la première étape de la « guerre humanitaire » ; voir 7.B)
-L’Irak est vu comme une possibilité d’extension chiite (voir 8.C)
-Un État islamique sunnite serait préjudiciable à un « Irak unifié » et pourrait « faciliter le renouvellement d’éléments terroristes provenant de tout le monde arabe, qui se dirigeraient vers l’arène irakienne. » (voir la dernière ligne non censurée dans le document PDF)
Voici quelques extraits des 7 pages du rapport déclassifie de la DIA (les caractères en gras sont de mon fait).

R 050839Z AUG 12

THE GENERAL SITUATION:
A. INTERNALLY, EVENTS ARE TAKING A CLEAR SECTARIAN DIRECTION.
B. THE SALAFIST [sic], THE MUSLIM BROTHERHOOD, AND AQI ARE THE MAJOR FORCES DRIVING THE INSURGENCY IN SYRIA.
C. THE WEST, GULF COUNTRIES, AND TURKEY SUPPORT THE OPPOSITION; WHILE RUSSIA, CHINA AND IRAN SUPPORT THE REGIME.

3. (C) Al QAEDA – IRAQ (AQI):… B. AQI SUPPORTED THE SYRIAN OPPOSITION FROM THE BEGINNING, BOTH IDEOLOGICALLY AND THROUGH THE MEDIA…

4.D. THERE WAS A REGRESSION OF AQI IN THE WESTERN PROVINCES OF IRAQ DURING THE YEARS OF 2009 AND 2010; HOWEVER, AFTER THE RISE OF THE INSURGENCY IN SYRIA, THE RELIGIOUS AND TRIBAL POWERS IN THE REGIONS BEGAN TO SYMPATHIZE WITH THE SECTARIAN UPRISING. THIS (SYMPATHY) APPEARED IN FRIDAY PRAYER SERMONS, WHICH CALLED FOR VOLUNTEERS TO SUPPORT THE SUNNI’S [sic] IN SYRIA.

7. (C) THE FUTURE ASSUMPTIONS OF THE CRISIS:
A. THE REGIME WILL SURVIVE AND HAVE CONTROL OVER SYRIAN TERRITORY.
B. DEVELOPMENT OF THE CURRENT EVENTS INTO PROXY WAR: …OPPOSITION FORCES ARE TRYING TO CONTROL THE EASTERN AREAS (HASAKA AND DER ZOR), ADJACENT TO THE ]WESTERN IRAQI PROVINCES (MOSUL AND ANBAR), IN ADDITION TO NEIGHBORING TURKISH BORDERS. WESTERN COUNTRIES, THE GULF STATES AND TURKEY ARE SUPPORTING THESE EFFORTS. THIS HYPOTHESIS IS MOST LIKELY IN ACCORDANCE WITH THE DATA FROM RECENT EVENTS, WHICH WILL HELP PREPARE SAFE HAVENS UNDER INTERNATIONAL SHELTERING, SIMILAR TO WHAT TRANSPIRED IN LIBYA WHEN BENGHAZI WAS CHOSEN AS THE COMMAND CENTER OF THE TEMPORARY GOVERNMENT.

8.C. IF THE SITUATION UNRAVELS THERE IS THE POSSIBILITY [bOFESTABLISHING A DECLARED OR UNDECLARED SALAFIST PRINCIPALITY IN EASTERN SYRIA][/b] (HASAKA AND DER ZOR), AND THIS IS EXACTLY WHAT THE SUPPORTING POWERS TO THE OPPOSITION WANT, IN ORDER TO ISOLATE THE SYRIAN REGIME, WHICH IS CONSIDERED THE STRATEGIC DEPTH OF THE SHIA EXPANSION (IRAQ AND IRAN)
8.D.1. …ISI COULD ALSO DECLARE AN ISLAMIC STATE THROUGH ITS UNION WITH OTHER TERRORIST ORGANIZATIONS IN IRAQ AND SYRIA, WHICH WILL CREATE GRAVE DANGER IN REGARDS TO UNIFYING IRAQ AND THE PROTECTION OF ITS TERRITORY.


(*)


Source : le 4eme Singe

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 26 Aoû - 14:01

Bernard Cazeneuve nous dit la vérité :

Ce qu'on, peut dire au regard des évènements qui se sont produits en France et en Europe, c'est qu'il y a aujourd'hui une volonté de Daech (l'Etat islamique, NDLR) de frapper la plupart des pays de l'Union européenne.

Bernard Cazeneuve est cohérent, lui, il a parfaitement compris que les pays qui participent aux frappes aériennes contre l'Irak et la Syrie sont les cibles de Daech.
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1147
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 26 Aoû - 18:08

Bonsoir,
Cazeneuve cohérent ? Cohérent envers qui, envers quoi ? Il l'est surtout avec la vague de propagande en court. Car les éléments factuels racontent une tout autre histoire. Mais qui évidemment ne passera pas sur BMFTV. Daech frappera là où les USA et l'OTAN leur dira de le faire. Il a déjà été démontré plus d'une fois que les services secrets infiltrent les cellules terroristes et "sélectionne" les individus les plus aptes à passer à l'action et les envoient là où ils en on besoins. Voici encore d'autres documents factuels et irréfutable qui ne laisse que peu de doute pour qui bosse ISIS.
Orné


New York Times: Les Etats-Unis ont falsifié des rapports de renseignement sur la lutte contre Daesh



Une enquête révèle que des responsables militaires ont biaisé des rapports sur les progrès réels de l’armée américaine contre Daesh. Cette révélation éclaire d’un jour nouveau l’implication des États-Unis en Irak et en Syrie.


Des responsables militaires auraient faussé les évaluations en terme de renseignement à propos de la campagne militaire américaine en Irak contre l’État islamique.

La raison de ces falsifications ? Fournir un compte-rendu plus optimiste quant aux succès rencontrés sur le terrain depuis que les États-Unis ont lancé des frappes aériennes contre l’État islamique en Irak en août 2014, et en Syrie le mois suivant.

En savoir plus: Guerre d'Irak, ces documents que Tony Blair a rêvé de voir détruits

Selon le New York Times qui révèle l’affaire, l’inspecteur général du Pentagone a décidé de lancer une enquête interne après qu’un analyste ait prévenu qu’il disposait de preuves selon lesquelles des responsables hauts placés «retravaillaient» dans un sens favorable les conclusions des rapports.


Dans ses accusations, cet employé civil de la Defense Intelligence Agency (DIA) vise expressément les fonctionnaires du CENTCOM, le commandement central américain.

Détail gênant, ces rapports étaient destinés à être lus par les instances politiques les plus hautes, dont évidemment le président Barack Obama.


En savoir plus: L’ancien chef de la DIA accuse Washington d’avoir fermé les yeux sur la naissance de Daesh

Plus largement, selon le journal de référence américain, cette révélation soulève évidemment la question du sens de l’implication et de l’effort des États-Unis contre Daesh. Elle éclaire également d’un jour nouveau les affirmations antérieures sur les avancées et progrès américain contre le groupe terroriste en Irak. Cette affaire établit également une interrogation sur le «cloisonnement» visiblement toujours prégnant entre les 16 agences que compte le renseignement américain.


Autre question soulevée, comment appréhender les rapports de renseignement rendus dernièrement ? Ainsi, en juillet dernier, le renseignement américain avait établi que si l'intervention de la coalition sous commandement américain avait empêché l'effondrement du gouvernement irakien et abouti à l'annulation de certaines avancées de Daesh, le groupe extrémiste restait cependant une armée bien financée. Surtout, il était toujours en mesure de reconstituer ses rangs avec l'arrivée de djihadistes étrangers. Les services de renseignement avaient également souligné que Daesh s'était étendu à d'autres pays, dont la Libye, l'Égypte et l'Afghanistan.



Plus encore, encore plus récemment, le général John Allen, représentant spécial de la Maison Blanche auprès de la coalition internationale formée contre Daesh, a tenu des propos tranchés sur la question. Lors d'un forum sur la sécurité tenu à Aspen, il a affirmé que Daesh avait été évalué «stratégiquement, opérationnellement, et en gros, tactiquement», avant de conclure «Daesh est en train de perdre».



Quoi qu'il en soit, le Pentagone s'est refusé à tout commentaire sur ces révélations.


Source : http://metatv.org/etats-unis-des-rapports-de-renseignement-sur-la-lutte-contre-daesh-falsifies
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 27 Aoû - 18:39

Tu tires une conclusion qui est fausse à partir d'informations qui sont vraies. Non! Ce que tu nous livres ici ne montre pas que Daech bosse pour les USA, mais seulement que les USA ont sous-estimé Daech.
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1147
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 27 Aoû - 18:51

yous_f a écrit:
Tu tires une conclusion qui est fausse à partir d'informations qui sont vraies. Non! Ce que tu nous livres ici ne montre pas que Daech bosse pour les USA, mais seulement que les USA ont sous-estimé Daech.

Non, c'est tout l'inverse, c'est toi qui interprète ici. C'est à mettre en parallèle avec ce qu'on a déjà poster. Comme si les américains aurait sous estimer Daech, ça n'a aucun sens. Sans compter que ça les arrangent bien.

Regardes ça aussi : http://francais.rt.com/international/5482-dia-washington-naissance-daesh

Et ceci : http://francais.rt.com/international/6031-irak-chilcot-blair-bush
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 27 Aoû - 21:19

rt.com c'est pire que BFMtv, c'est du baratin, on y apprend pas grand chose. Il y a même des erreurs, comme celle de mettre dans le même sac tous les opposants au gouvernement Assad.


Dernière édition par yous_f le Jeu 27 Aoû - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 27 Aoû - 22:02

Quelques lignes de pure vérité pour faire face à un torrent de désinformation:


Marc Edouard Nabe a écrit:
Obama n'a pas voulu bombarder la Syrie pour arrêter Bachar mais aujourd'hui il est prêt à la bombarder pour arrêter l'Etat islamique! Débile! Le seul qui fera tomber Bachar, c’est Baghdadi, et pas l'Occident. Celui-ci vient de le comprendre. Et pourtant, les occidentards ne peuvent pas le suivre dans ce projet... Daech a poussé l'Occident à avouer que Bachar, malgré tous ses crimes, est "un moindre mal"...L'Empire va peut-être passer l'éponge ("Allez, on efface Houla*!") pour arrêter Baghdadi, et on verra alors combien les 200 000 morts syriens dont Assad est responsable ne pèsent pas lourd contre la menace qu'une poignée d'Arabes récupèrent leur terre, leur pétrole et leur religion dans des pays que les Blancs croyaient avoir colonisés ad aeternam.
(Patience n°1)

* https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Houla
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3387
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Ven 28 Aoû - 3:09

Assad n'est pas tout blanc, c'est évident, tout comme Sadam ou Kadafi ne l'étaient pas...Mais on ne peux nier certaines choses, leurs pays étaient laïque, tout culte pouvaient subsister. Leurs pays avaient une économie forte, et leur habitants du travail et des tas d’avantages...Maintenant il reste quoi ? que ruines violences et un état islamique....Alors qu'on arrêtent de dire que les gentils américains on libéré ses peuples, c'est tout l'inverse !!! Al assad est légitime chez lui, et a été élu démocratiquement quoi que je sache et a le peuple derrière lui.  Ce ne sont pas les mercenaires financé par l'OTAN qui vont changer cet état de fait...Alors maintenant Daech, dont effectivement les américains comptent dessus pour faire tomber Assad et plus si affinité... What a Face

Pour les infos RT cela valait surtout pour les liens de documents officiels...On en peut rien si les médias dit "officiels" ne font plus leur boulot (car financé par toujours les mêmes, et pareil pour les actionnaires majoritaires des grosses boites d'infos) et ne sources même plus leurs infos.. No .

Pour la mainmise des médias par les multinationales, j'en parle ailleurs... silent

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Ven 28 Aoû - 20:59

akasha a écrit:
Assad n'est pas tout blanc, c'est évident, tout comme Sadam ou Kadafi ne l'étaient pas...Mais on ne peux nier certaines choses, leurs pays étaient laïque, tout culte pouvaient subsister. Leurs pays avaient une économie forte, et leur habitants du travail et des tas d’avantages...Maintenant il reste quoi ? que ruines violences et un état islamique....Alors qu'on arrêtent de dire que les gentils américains on libéré ses peuples, c'est tout l'inverse !!! Al assad est légitime chez lui, et a été élu démocratiquement quoi que je sache et a le peuple derrière lui.  Ce ne sont pas les mercenaires financé par l'OTAN qui vont changer cet état de fait...

On est d'accord.

Mais pas pour la suite: 


akasha a écrit:
Alors maintenant Daech, dont effectivement les américains comptent dessus pour faire tomber Assad et plus si affinité... What a Face 

C'est faux, parce que tu confonds Daech avec les autres groupes rebelles. Ce que l'on sait dans les faits, c'est que 1)L'Occident a aidé des groupes rebelles en Syrie. 2)L'Occident a monté une coalition pour bombarder Daech en Irak et en Syrie. 3) Daech a lancé un ultimatum aux pays qui participent aux frappes aériennes qui font des victimes civiles 4)L'Occident a ignoré cet ultimatum et subit les représailles de Daech. La dernière en date: l'attaque du Thalys.
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3387
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Sam 29 Aoû - 2:31

Je le sais bien qu'il y a les rebelles (mercenaires) Je suis le dossier depuis le début Smile
Ce que tu appelles des faits, moi j'appelle ça la propagande médiatique...Pour ce qui est des menaces de Daech. Il est évident que de un, ils doivent continuer à donner le change, de deux, cela sert aussi de épouvantail pour semer la peur, comme ils le faisaient avant avec Al Caida. Car Daech sert aussi à ça, à semer la peur sur l'occident pour faciliter de nouvelles loi permissive, et de faire accepter à l'opinion publique n'importe quelle décision, avec lequel ils auraient du mal en temps normal.
Et puis tu ne les trouves pas un "peu light" leurs attaques ? Bon, en même temps, c'est tant mieux, mais rapport aux moyens financier (aussi en hommes et logistiques)  dont ils disposent...What a Face

Bien entendu, cela reste ma théorie (enfin on est beaucoup à la partager), mais qui est basée sur du solide, mais il reste des zones d'ombres, et certains éléments à interpréter. Ce qui me donne un droit de réserve, je ne peux pas être certaine à 100 %

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Sam 29 Aoû - 6:43

Des lois permissives non, des lois liberticides peut-être.

L'attaque de Chattanooga aux USA où un combattant se réclamant de Daech a tué 5 soldats est un autre exemple.
Les militaires pensaient qu'ils étaient à l'abri dans leur base bunkerisée, derrière leurs clavier et joystick, à commander des drones comme dans un jeu vidéo. Et vlan, un barbu de Daech est venu leur rappeler ce que c'est la réalité de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 1 Sep - 20:38

Citation :
Alain Marsaud, le député Les Républicain des Français de l'étranger, s'est demandé si Daech (acronyme du groupe Etat islamique) n'était pas "un élément stabilisateur" au Moyen-Orient, ce mardi 1er septembre.

Les viols, décaptitations et autres attaques terroristes des jihadistes de Daech ne semblent pas inquiéter le député Les Républicain des Français de l'étranger Alain Marsaud. Invité au Talk du Figaro, il s'est exprimé sur la situation au Moyen-Orient. Évoquant la crise des migrants en Europe et la réponsabilité de l'Occident, le député Les Républicains affirme : "Nous, Occidentaux, nous devons nous poser la question de nos responsabilités. Nous avons détruit le Moyen-Orient. On a commencé par l'Irak, l'Afghanistan, la Syrie avec la politique douteuse qui est la nôtre (...) Nous avons mis un grand désordre dans cette partie du monde et aujourd'hui, ce désordre est en train de se venger. Alors, ils débarquent chez nous". Quant à une solution à apporter à cette crise, Alain Marsaud se demande : "Comment rétablir la situation au Moyen-Orient ? Aller faire la guerre à Daech ? Mais ce n'est pas Daech, à la limite, qui est l'auteur de tout ça. Je me demande même si Daech n'est pas un élément stabilisateur de la région".

Selon lui, "Daech est en train de créer un 'sunniteland', ce qui n'a jamais existé, parce que finalement le Moyen-Orient est en train de souffrir des accords Sykes-Picot de 1916 (...) qui avait fait une partition inintelligente et un peu n'importe comment du Moyen-Orient. Aujourd'hui, on est en train de créer un État sunnite et il y avait besoin d'un État sunnite". Les accords de Sykes-Picot de 1916, signés entre la France et le Royaume-Uni ont redessiné le Moyen-Orient, l'Empire ottoman se transformant en zones d'influences entre Français et Britanniques.

Pour Alain Marsaud la création par Daech de cet État sunnite se fait "dans la violence, dans l'exagération, dans ce que certains appellent la barbarie, mais le terme est utilisé n'importe comment", a-t-il ajouté, alors que l'Etat islamique, auteur de nombreux massacres et exactions en Irak et Syrie. "Mais je crois effectivement que nous avons besoin de cet État sunnite dans cette région. Ca répond à un vide" et "les populations (y) adhèrent", a-t-il également affirmé. L'ex-magistrat, ancien chef central de lutte anti-terroriste, a également affirmé que les migrants étaient "majoritairement des réfugiés économiques". "Il y a de faux passeports syriens". Face à cela, "on ne peut rien faire," car "vouloir faire quelque chose aujourd'hui, c'est comme vouloir labourer la mer (...) Je ne sais pas (comment ça va se terminer), peut-être par une guerre civile".








Des jihadistes du groupe État islamique en Irak, le 11 juin 2014 (ILLUSTRATION).



Source:  http://actu.orange.fr/france/pour-le-depute-alain-marsaud-daech-serait-un-element-stabilisateur-au-moyen-orient-afp-s_CNT000000dBRlQ.html

***
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 1 Sep - 20:47

Gilles Munier est perplexe:

Parachutages d’armes US à l’Etat islamique ? Cherchons preuves tangibles…
Publié par Gilles Munier        1 Septembre 2015


Par Gilles Munier/
Des informations font état de temps à autre de parachutages d’armes et de munitions aux djihadistes de l’Etat islamique par des avions américains, dans des zones de combat les opposant aux milices chiites irakiennes ou kurdes syriennes. A notre connaissance, l’EI ne manque pas d’armes, s’étant emparé des stocks entreposés dans les camps militaires syriens, dans la région de Ninive, ou encore à Ramadi. Il a les moyens d’en acheter à des trafiquants et peut-être même d’en livrer aux organisations qui lui ont prêté allégeance à l’étranger.
Lors d’une conférence anti-takfirisme organisée à Qom, réunissant tous des représentants des divers courants de l’islam, le Guide suprême iranien Ali Khamenei a parlé de cinq parachutages d’armes à l’EI :« Nous nous sommes dit que c’était peut-être une erreur ! Puis nous avons vu qu’ils continuaient à le faire… Peuvent-ils commettre cinq fois une erreur ? ». Certes, les Etats-Unis ne sont pas à une « erreur » près, mais pas à un « coup tordu » près non plus. Tout est possible de la part de la CIA ou du MI6.
Pour l’instant, le Pentagone n’a reconnu qu’un parachutage tombé – par erreur – entre les mains de l’EI, mais, après la diffusion par Daech, en octobre 2014, d’une vidéo dénonçant la livraison d’armes et de munitions aux « infidèles » du PKK et du PYD, assiégés dans Kobané.
Depuis, Al-Hashd al-Shaabi – les Forces de mobilisation populaire irakiennes - affirment avoir abattu deux hélicoptères US bourrés d’armes destinées à Daech, près d’Al-Baghdadi, à l’ouest de la région d’Al-Anbar ; un juge irakien assure que deux avions britanniques l’ont également été. On aimerait voir les photos des débris qui seraient en procession du Comité de Sécurité et de Défense du Parlement irakien, et savoir ce que sont devenus leurs pilotes. Pourquoi aucun député n’a réclamé une enquête parlementaire ?
Des hélicoptères US venant « de Turquie ou d’Israël » auraient transportés des djihadistes blessés vers des hôpitaux « en Syrie ou ailleurs ». Facile à dire, mais pas assez précis pour être crédible.
Trois Marines américains auraient été parachutés d’un hélicoptère Apache du côté de Moussayyab, dans la province de Babel. Si c’est vrai, sait-on ce qu’ils ont fait ensuite ?
Le 24 août dernier, un haut responsable du renseignement irakien a déclaré à l’agence iranienne Fars News« sous couvert d’anonymat », que « les combattants présents aux avant-postes du combat contre ISIS (l’État islamique) voient toujours des hélicoptères américains survoler les zones contrôlées par ISIS et parachuter des armes et des aides d’urgence ». Comment se fait-il qu’aucun officier n’ait pensé à filmer ces livraisons ? « Secret défense », sans doute ! En fait, tout cela sent l’amateurisme, la mauvaise propagande de guerre et une méconnaissance crasse du fonctionnement des médias occidentaux.
On imagine le scandale qui éclaterait si les derniers « coups tordus » des services secrets occidentaux au Proche-Orient étaient dénoncés, documents à l’appui. Telles quelles, les informations sur les livraisons d’armes US à l’Etat islamique n’ont aucune chance d’être prises au sérieux au-delà des cercles politiques anti-impérialistes dont elles font les délices.
Photo : Cargaison d’armes récupérées par un djihadiste de l’Etat islamique à Kobané.


Source:  http://www.france-irak-actualite.com/2015/09/parachutages-d-armes-us-a-l-etat-islamique-cherchons-preuves-tangibles.html

***
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 1 Sep - 23:20

************************

Quand les russes vont commencés à péter en Syrie ,je plains l'EI et si les Russes ne protégeraient pas la Syrie ça fait belle lurette que Bachar serait aux oubliettes et que les ricains auraient bouffé la Syrie et mis une tête pensante américaine  à la tête de la Syrie

Poutine a plein de défauts sauf un, c'est un homme de parole lui et il a la foi en Dieu
Welcome Russia cheers

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/84074-150831-des-pilotes-russes-en-syrie-pour-attaquer-l-ei-diplomates

Hé Hé ! Waouh ! il fait le signe de croix, c'est un chrétien cheers
************************
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 2 Sep - 0:50

Pour protéger le régime syrien, mais pas pour protéger le peuple syrien. Après dire que Poutine est chrétien,  ça ne lui donne pas un certificat de moralité. Hitler était aussi chrétien. 
Pourquoi vouloir maintenir à tout pris Bashir au pouvoir, serait-ce parce que Assad est un bon aryen ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 2 Sep - 1:07

yous_f a écrit:
Pour protéger le régime syrien, mais pas pour protéger le peuple syrien. Après dire que Poutine est chrétien,  ça ne lui donne pas un certificat de moralité. Hitler était aussi chrétien. 
Pourquoi vouloir maintenir à tout pris Bashir au pouvoir, serait-ce parce que Assad est un bon aryen ?

Hitler était un faux Chrétien, comme l'état islamique l'est par rapport à Dieu, et si ça lui donne à Poutine un certificat de moralité, mais toi tu n'es pas obligé de le penser.

Tu peux me dire s'ils font des prisonniers de guerre l'état islamique ??????????????????????????????????????????????????????

   Ah bon ! Bachar est un aryen mais depuis quand la France accueil des Aryens, qui a tourné la veste scratch


***************
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 2 Sep - 1:37

Bien sûr qu'ils font des prisonniers, mais ils ne vivent pas longtemps. Ca s'appelle la justice expéditive.
Et puis tu as fournis une info provenant d'un média israélien: i24new, média sioniste que tu conspues en temps normal, mais qui cette fois te procure enthousiasme à l'approche des futurs bombardements qui feront sans doutes des victimes civiles en Syrie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 2 Sep - 1:41

La question est de savoir si  l'information est vraie ou fausse, le reste je m'en tape sioniste ou pas .

Je vais aussi consulté les sites de témoin de Jéhovah, ça te va pour tourner les infos à la dérision... la dérision est l'arme du diable Twisted Evil


Justice expéditive mon Dieu ,no comment !
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3387
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 2 Sep - 2:19

Comme je l'ai déjà signalé, Bachar à SON peuple derrière lui. Les victimes civiles sont à mettre au contecieux des rebelles (mercenaires) Tout comme les attaques chimiques sont à leur attribuer : Attaque chimique en Syrie : des rebelles de la Ghouta avouent l’avoir causée Et n'oublions pas de quel côté les Peshmergas combattent..Se sont les seuls par exemple à protèger les chrétiens d'orient. Et se, même si la France, l'Angleterre et les Etats-Unis l'on on livré quelques armes de façons symbolique...Irak : qui sont les Peshmergas, ces forces kurdes qui combattent l'EI ?

Bachar Al Assad est serte pas un sain, mais il est un des derniers à l'instar de ce que Sadam Husein ou Kahdafi en leur temps, d'empêcher que le moyens orient tombent sous la coupe d'un islamisme radical. Et de surcroît servir les intérêts de l'Amérique et Israël..

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 20 ... 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lush UK attention arnaque !
» Guerres et épaves - Le Syrie
» Le RSA, aubaine ou arnaque ?
» attention arnaque au telephone
» Numéros en 08 97 et 08 99 : ne rappelez pas c'est une grosse arnaque !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Agora/Réflexions :: Guerres & Conflits-
Sauter vers: