Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33, 34  Suivant
AuteurMessage
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3384
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Dim 14 Sep - 9:26

Rappel du premier message :

TEXTE AKASHA/ BONJOUR LES GENS  cat
Voilà j'ouvre se sujet afin de poursuivre les débats pour qui le désire sur la crise irakienne qui plus est semble de jours en jours, rejoindre le conflit syrien. En tout les cas, c'est la volonté affiché par Obama, inclure les deux conflits en un et de régler les deux en même temps ! Ce qui permet de bien comprendre sa stratégie...Et quelle était l'utilité d'instrumentalisé et armé l'EI...C'est-à-dire prendre le contrôle de toute la péninsule du moyens-orient à leur compte. La suite du programme concerne également les intérêts sioniste (comme je le démontrai dans un de mes post sur PR) et que je vais par ailleurs rééditer ici  Surprised Il est pas toujours aisé de trouver des articles parfaitement impartial et non intéresser sur se sujet épineux..Inutile de vous dire qu'il est proscrit d'en trouver un parmi nos médias atlantistes, à quelques exceptions prêts de bien entendu...Et selon  les cas et faits abordés... Razz  Car en effet, nous pouvons disposer de très bon articles venant des médias du moyens orient, notamment via l'Algérie, mais pouvons-nous être certains que l'impartialité soit au rendez-vous ? ou de journalistes free-lance européens, français pour se qui s'agit de notre cas. Je pense notamment à l'excellent monsieur Meyssan.  Mais encore ici ces sources peuvent être attaquable par ses détracteurs... No  Donc ce n'est toujours pas évident de bien mettre le doigt au bon endroit (sans vouloir faire de vilains jeux de mots...)
Eh bien cependant, pour mon intitulé, je penses avoir mis la main sur un article "modèle" qui nous offres une synthèse intéressante qui pourra faire office de point centrale pour nos débats et suites d'informations futures...Un article rédigé par notre excellent confrère Michel Collon  Very Happy  Bonne lecture !  study



Le flirt des Occidentaux avec les djihadistes tourne mal

Les USA envoient de l'aide humanitaire aux victimes sans défense dans le nord de l'Irak et ils bombardent les terroristes qui veulent mener une épuration religieuse dans le pays. Ce qu'ils omettent de dire, c'est que ces terroristes sont le produit de leur propre politique étrangère dans la région.





« It’s the oil, stupid ! »


Deux ans et demi après que l’armée des Etats-Unis s’est retirée d’Irak, Washington s’en va-t-en guerre à nouveau. Le Pentagone a 400 conseillers sur place et a commencé dès le 8 août à bombarder des positions d’ISIS, rebaptisé EI (Etat islamique). Officiellement [http://www.whitehouse.gov/blog/2014...], il s’agit d’une mission « humanitaire », plus précisément pour « prévenir un possible génocide ».
Tout conflit armé a ses drames humanitaires, et celui-ci ne fait pas exception. Mais Proudhon déjà mettait en garde : « Chaque fois que j’entends le mot “humanité” je sais qu’ils veulent tromper ». Et c’est certainement le cas si quelqu’un entre en guerre.
Le Financial Times a fait remarquer sèchement que les bombardements coïncident avec les premiers signaux indiquant que les combats dans le nord de l’Irak mettent en péril le fonctionnement normal des compagnies pétrolières. Dès le début du mois d’août, des acteurs aussi importants que Efron, Genel Energy, Chevron et ExxonMobil commençaient déjà à évacuer du personnel.

Le journal signalait aussi que ces dernières années ce territoire a exercé une forte attraction sur l’industrie de l’énergie. Le sous-sol recèle une très grande réserve de pétrole qui de plus est très facile à exploiter. Jusqu’à présent la région avait été épargnée par la guerre civile et les carnages tant des autorités que des djihadistes.
Les quartiers généraux de ces géants de l’énergie se trouvent à Arbil, capitale du Kurdistan irakien semi-autonome. Des milliers de citoyens étatsuniens y vivent [http://readersupportednews.org/opin...] et il y a un consulat US. C’est cette ville, la première qui a intéressé l’Etat Islamique, qui menaçait de tomber aux mains des djihadistes. Ce n’est pas pour rien que John Boehner [http://www.speaker.gov/press-releas...], président de la Chambre des représentants des États-Unis, déclarait que « des intérêts nationaux vitaux sont en jeu ».


Bombarder : ni légitime, ni utile



Le calendrier n’est pas très heureux. Juste au moment où yézidis, Kurdes et chrétiens reçoivent une aide humanitaire, Obama envoie des armes aux Israéliens pour qu’ils puissent encore mieux « gérer » les Palestiniens à Gaza. Pas plus que lors des bombardements et des conflits précédents (1), cette fois non plus il n’y a aucun mandat de l’ONU [http://readersupportednews.org/opin...]. Quels arguments allons-nous utiliser quand Poutine va se mettre à bombarder l’armée ukrainienne dans le cadre d’une « mission de paix humanitaire » ?
Si (tout) le but est de stopper l’avancée de l’EI, alors les bombardements actuels ne sont ni suffisants ni même utiles. « Quelques bombes de 250 kg larguées d’un F18 et quelques attaques avec des drones n’arrêteront pas l’EI » selon Ryan Crocker, ancien ambassadeur US en Irak.
Jusqu’à ce jour, les bombardements – plutôt limités – n’ont guère eu d’impact. Depuis le début des bombardements, l’ISIS a perdu quelques villes, mais il a regagné du terrain ailleurs. Le général Mayville [http://www.defense.gov/Transcripts/...], qui coordonne l’opération, a dit à ce sujet : « En aucune manière je ne veux suggérer que nous contrôlons effectivement la menace de l’IS ou que nous avons brisé leur avancée ».

Ces pertes limitées et le fait que l’avancée n’est pas stoppée permettent au groupe terroriste de vendre l’opération militaire US à ses partisans comme une victoire.
En outre l’ingérence ouverte et directe des Etats Unis jette de l’huile sur le feu. L’EI s’en servira comme élément de propagande. Des musulmans dans le monde entier qui hésitent à combattre d’autres musulmans, pourront à présent être convaincus qu’il s’agit d’une lutte contre la suprématie occidentale.
Finalement, conséquence des attaques aériennes, l’EI agira encore plus dans la clandestinité et sera donc encore plus difficile à combattre.


Danse macabre


L’invasion US de l’Irak et l’occupation qui a suivi a brisé la colonne vertébrale des forces aériennes irakiennes. Depuis, Washington n’ autorisé aucune reconstitution. Etant donnée la distance, l’armée syrienne n’est pas en mesure d’arrêter la progression d’ISIS. Seule l’armée de l’air US en a les moyens. Mais elle ne frappe pas réellement. Comparée à de précédentes opérations aériennes, l’opération actuelle se fait en mode mineur.

Comme il est apparu dès juin, l’armée de terre irakienne – dominée par des chiites – n’est pas non plus en mesure de reconquérir les territoires conquis dans le nord du pays. Ceux qui pourraient arrêter l’avancée actuelle de l’EI dans la région – par voie terrestre – et qui pourraient éventuellement le battre, ce sont les combattants kurdes armés, les peschmergas. Ils sont quelque 200.000. Ils sont disciplinés et bien entraînés mais ils ne disposent que d’un arsenal léger et obsolète.
Les Kurdes sollicitent depuis un bon moment des armes lourdes et meilleures, mais Washington et la Turquie ne voient pas leur demande d’un bon œil. Une armée kurde bien équipée serait un pas important vers un état indépendant, mais c’est ce que la Turquie exclut, soutenue en cela par les Etats-Unis.
Le feu vert a maintenant été donné pour une livraison directe d’armement aux Kurdes (2), mais il s’agit d’armes légères.

Récapitulons. D’une part l’EI ne peut pas vraiment percer et certainement pas mettre en danger les intérêts pétroliers. D’autre part, il ne faut pas que les Kurdes deviennent trop forts. L’armée de l’air irakienne (chiite) a donc été délibérément maintenue en état de faiblesse et sur le plan militaire les chiites se sont repliés sur Bagdad et dans le territoire au sud de Bagdad. Les trois groupes de population se maintiennent dans un équilibre des forces macabre. Si un des trois menace de rompre l’équilibre, le Pentagone et la CIA viennent donner un coup de main. Un scénario similaire se joue en Syrie. Assad doit être affaibli, mais il n’est pas question que les djihadistes y prennent la main. C’est une impasse qui convient parfaitement au jeu des Etats-Unis et d’Israël. Les états forts de la région qui ne marchent pas au pas sont démembrés ou, comme dans le cas de l’Iran, assujetti par un embargo draconien.


EI : une création de l’Occident ?



Le groupe terroriste « Etat Islamique » s’emboîte parfaitement dans ce puzzle. Selon Edward Snowden , ex-collaborateur de la National Security Agency (NSA) étatsunienne, il est apparu que les agences du renseignement des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et d’Israël ont collaboré pour créer ISIS. Elles ont créé une organisation terroristes qui est en mesure d’attirer tous les extrémistes (psychopathes) du monde avec l’aide d’une stratégie qu’elles nomment « le nid de guêpes ». Nabil Na’eem, ancien commandant d’al Qaeda, confirme ce récit. Selon lui, presque toutes les sections actuelles d’al-Qaeda travaillent pour la CIA.
Il faut toujours rester prudent avec de telles informations. Comme c’est généralement le cas avec ce genre d’opérations clandestines et de groupes glauques, nous ne connaîtrons la vérité que plus tard et peut-être jamais intégralement. Mais il y a un certain nombre de choses dont nous sommes certains et qui penchent fortement dans ce sens-là :

1. A partir de 2012 les USA, la Turquie et la Jordanie ont créé un camp d’entraînement pour les rebelles syriens à Sawafi, dans le nord de la Jordanie. Des instructeurs français et britanniques [http://www.theguardian.com/world/20...] étaient impliqués. Certains de ces rebelles ont ensuite rallié [http://www.wnd.com/2014/06/official...] ISIS.
2. Selon le sénateur républicain Paul Rand [http://www.nbcnews.com/meet-the-pre...], les Etats-Unis ont naguère « soutenu » ISIS et c’est pour cela que le mouvement terroriste est si fort aujourd’hui. (“They’re emboldened because we’ve been supporting them.”). Il désigne également quelques alliés proches des Etats-Unis : l’Arabie Saoudite, le Qatar et le Koweit. Ces pays ont fourni armes et finances à ISIS.
3. En effet, l’Arabie Saoudite [http://www.independent.co.uk/voices...] joue un rôle-clé, comme jadis avec al-Qaeda. En tant que sous-traitants des USA, ils se chargent des basses besognes. Cet état du Golfe soutient toutes sortes de groupes extrémistes sunnites pour réduire l’influence et la puissance de l’Iran et des chiites dans la région. Une partie de ce soutien militaire et financier est allée ces dernières années à des combattants d’ISIS en Syrie (3). L’ex-candidat à la présidence John McCain [http://cnnpressroom.blogs.cnn.com/2...] ne dissimule pas son enthousiasme pour cette monarchie extrémiste : « Thank God for the Saudis and Prince Bandar ». (4)
4. Mais on ne se contente pas d’éloges. En mai 2013 MacCain s’est fait fièrement photographier avec quelques djihadistes [http://wonkette.com/552931/heres-a-...]. Le problème est que l’un d’eux est un combattant d’ISIS. Et pas le premier venu, il est connu comme le djihadiste cannibale [http://topconservativenews.com/2014...], parce qu’on le voit dans une vidéo en train de manger un cœur humain.


Un flirt tenace



L’idylle entre le Pentagone et des groupements islamistes extrémistes n’est pas une nouveauté. Dès 1979 des moudjahidin étaient recrutés, armés et entraînés pour chasser le gouvernement communiste d’Afghanistan. « Rambo 3 » de Silvester Stallone est une version hollywoodienne de cette collaboration. C’est de ces cercles de moudjahidin que sont issus al-Qaeda et Osama Ben Laden.
Dans les années ’90 les talibans, combattants encore plus violents et extrémistes, devenaient les partenaires préférés de Washington en Afghanistan. Cette collaboration se termina quand il devint évident que les talibans ne pouvaient plus servir les intérêts étatsuniens.

Pendant la guerre civile en Yougoslavie (1992-1995) le Pentagone permit à des dizaines de combattants d’al-Qaeda de s’envoler pour la Bosnie, afin de soutenir les musulmans sur place.
En 1996 l'armée de libération du Kosovo (AK) a été entraînée par des officiers d’al-Qaeda, juste au-delà de la frontière albanaise. Tout en ayant l’aide de militaires britanniques et américains.

Pour faire tomber Kaddhafi en 2011 l’OTAN a collaboré notamment avec lle Groupe islamique combattant en Libye (GIGL), une organisation qui figurait sur la liste des organisations terroristes interdites. Son chef, Abdelhakim Belhadj, est un ancien ponte d’al-Qaeda. Sa milice suivait encore un entraînement US juste avant le début de la rébellion en Libye.

Le GIGL a conclu une alliance avec les rebelles islamistes du Mali. Ces derniers ont réussi, avec l’aide des Touaregs à s'emparer du nord du Mali pendant quelques mois. Grâce aux bombardements de l’OTAN les rebelles islamistes ont pu piller les dépôts d’armes de l’armée libyenne. Ce sont ces mêmes armes que les djihadistes utilisent aujourd’hui au Nigéria, au Tchad, en Irak et au Mali.
Nous avons déjà évoqué l’étroite collaboration entre des organisations extrémistes en Syrie. C’est dans ce « nid de guêpes » qu’est né et se développe fortement l’EI.


La stratégie du chaos



La guerre contre le terrorisme ( war on terror) s’est inversée en son contraire, la propagation du terrorisme (spread of terror). Les opérations ratées en Irak, Afghanistan, Libye et Syrie montrent à l’évidence que les Etats-Unis et l’Occident ne sont désormais plus capables de modeler la région du Moyen-Orient comme elle le souhaiterait elle-même.

Washington et ses alliés risquent de perdre de plus en plus la maîtrise et ils font de plus en plus appel à des sous-traitants de mauvais aloi. Ils raisonnent ainsi : « Si nous ne pouvons pas contrôler nous-mêmes, alors personne d’autre ne le peut ». C’est ce qu’on peut qualifier de stratégie du chaos, ou plus exactement, de chaos de la stratégie. C’est le comble de l’immoralité.

Notes :

(1) Par exemple la guerre contre l’Irak en 1991 et les bombardements à Panama 1989, en Somalie 1993, Bosnie 1995, Soudan 1998, Pakistan 2005-2013 et au Yemen 2009-2013.
(2) Auparavant c’était toujours via l’autorité centrale irakienne.
(3) Ce soutien militaire se fait non par l’intermédiaire de l’autorité centrale mais via toutes sortes d’individus et de réseaux généreux en capitaux [http://www.theatlantic.com/internat...].
(4) Le Prince Bandar est un homme influent en Arabie Saoudite. Il a été ambassadeur aux Etats-Unis et entretenait d’excellentes relations avec la famille Bush.


Traduction du néerlandais : Anne Meert pour InvestigAction.


Source : MichelCollonInfo


* * * * * * *


Dernière édition par Om9n le Mar 26 Juil - 23:58, édité 2 fois (Raison : Changement du titre pour un plus approprié ....)
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Lun 12 Juin - 0:01

Ce ne sont pas des apologistes de crimes de guerre pro-Bachar et nazillons qui ne s'assument pas qui vont me faire la morale, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3384
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Lun 12 Juin - 1:19

nolife a écrit:
Ce ne sont pas des apologistes de crimes de guerre pro-Bachar et nazillons qui ne s'assument pas qui vont me faire la morale, quand même !

Modération Akasha :
Eh pourtant si, tu as bien fait de supprimer ton poste, tu deviendrais raisonnable ?
Par-contre tes assertions qui ne reposent sur rien, tu te les gardes, j'ai assez de sujets qui dénoncent le nazisme, le fascisme et le racisme que pour me faire accuser de n'importe quoi par un intégriste notoire qui ne s'assume pas. Et les crimes commis en Syrie, le jour ou tu arriveras à faire preuve d'autant de clairvoyance que moi, on pourra en discuter sereinement entre adulte, en attendant reste à ta place.  Wink  

PS : Ah non... du tout ça a tourné de page...

Bon tu dis :
Citation :
Comme si j'en avais fait, menteuse!


Et je t'ai pourtant banni à vie pour ceci sur Planète Révélations :
Citation :
A quoi ça vous sert de nier que c'est l'Etat islamique qui est l'auteur de l'attentat? Vous savez pertinemment que Daech rend les "coups" et que la loi du Talion, c'est encore le droit coutumier international.
à lire ici :

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Lun 12 Juin - 10:56

Tu confonds apologie de guerre et apologie de terrorisme.
Je suis pour la guerre, et ça ce n'est pas de l'apologie de terrorisme, ma pauvre complotiste.
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3384
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Lun 12 Juin - 18:27

nolife a écrit:
Tu confonds apologie de guerre et apologie de terrorisme.
Je suis pour la guerre, et ça ce n'est pas de l'apologie de terrorisme, ma pauvre complotiste.

Tu as posté sur le sujet "Attentat de Manchester" et non sur le sujet guerre en Syrie et Irak. Si c'eut été le cas, je ne t'aurais rien dis, j'aurais passer comme je le fait depuis des années, je sais faire la part des choses. Mais tenir ce genre de propos sur le sujet des attentats et où la plupart des victimes sont des enfants et des ados, non je ne pouvais pas laisser passer.. Rolling Eyes

Me taxer de complotiste n'y changera rien, je sais où est ma place de plus, tes mots glissent sur la carapace de mon indifférence.

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Lun 12 Juin - 19:32

Selon Gilles Sacaze président et co-fondateur de Gallice, ex-DGSE  et  Wassim Nasr journaliste à France24, les combattants de l'Etat islamique ne visent pas délibérément les enfants:

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/attentat-a-manchester-l-auteur-a-t-il-deliberement-pris-pour-cible-les-enfants-947569.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Lun 12 Juin - 19:43

akasha a écrit:
nolife a écrit:
Tu confonds apologie de guerre et apologie de terrorisme.
Je suis pour la guerre, et ça ce n'est pas de l'apologie de terrorisme, ma pauvre complotiste.

Tu as posté sur le sujet "Attentat de Manchester" et non sur le sujet guerre en Syrie et Irak. Si c'eut été le cas, je ne t'aurais rien dis, j'aurais passer comme je le fait depuis des années, je sais faire la part des choses. Mais tenir ce genre de propos sur le sujet des attentats et où la plupart des victimes sont des enfants et des ados, non je ne pouvais pas laisser passer..  Rolling Eyes

Me taxer de complotiste n'y changera rien, je sais où est ma place de plus, tes mots glissent sur la carapace de mon indifférence.

Si rappeler que l'EI a bombardé (littéralement!) Manchester et a fait des "dommages collatéraux", c'est faire l'apologie du terrorisme, alors chanter les louanges de Bachar (soutenu par le "Hezbollah") qui massacre les enfants syriens qu'est-ce que c'est ?
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3384
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 13 Juin - 6:23

nolife a écrit:
Si rappeler que l'EI a bombardé (littéralement!) Manchester et a fait des "dommages collatéraux", c'est faire l'apologie du terrorisme, alors chanter les louanges de Bachar (soutenu par le "Hezbollah") qui massacre les enfants syriens qu'est-ce que c'est ?

Mon pauvre Yousef, tu as vraiment le cerveau retourné... Il n'y a pas de "littéralement", il n'y a pas eux de bombardement, c'est un pauvre type qui se fait sauté au milieux d'enfants et de parents, c'est délibéré, il ne s'agit pas ici de "dommages collatéraux". Tu es lourd avec tes deux poids deux mesures...

Et venir avec tes exemples partiales des médias tels que BMF wc ne changera rien, c'est un véritable torchon. Je n'arrive même pas à comprendre comment ils osent donner la parole à une merde pareil qui raconte de telles inepties... Il savait où il se tenait le terroriste il l'a fait exprès, aucune excuse possible. Et pour toi c'est pareil, tu sais ce que tu as écrit et pourquoi.

Et je ne chante pas les louanges de Assad et le Hezbollah, je ne fais que souligner ce qu'il doit l'être rapport au combat qu'ils mènent contre le terrorisme, leur état de conscience et leur but personnels c'est une autre histoire, contrairement à toi ou d'autres à des niveaux diverses, je sais faire la distinction et souligner ce qui doit être fait au moment opportun, je ne mélange pas tout.  

Le problème c'est que au vue de tes convictions et attachement religieux, tu es partial.

Savoir faire preuve de discernement ce n'est pas donner à tout le monde....  No

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 13 Juin - 15:20

akasha a écrit:
il n'y a pas eux de bombardement, c'est un pauvre type qui se fait sauté au milieux d'enfants et de parents


Traduction: il n'y a pas eu d'attaque à la bombe, pas d'explosion, le type tournait une scène porno en public. ???

Personne n'excuse quoi que se soit. Dans toutes les guerres il y a des "dommages collatéraux". C'est ton chérie qui le disait, et dans ce topic. Je reste donc impartial.

J'accorde plus de crédit à un spécialiste de la sécurité et à un journaliste spécialisé dans le dossier 'Moyen Orient' qu'à une beauf de forum qui fait le contraire de ce qu'elle dit.
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3384
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 13 Juin - 16:24

nolife a écrit:
akasha a écrit:
il n'y a pas eux de bombardement, c'est un pauvre type qui se fait sauté au milieux d'enfants et de parents


Traduction: il n'y a pas eu d'attaque à la bombe, pas d'explosion, le type tournait une scène porno en public. ???

Personne n'excuse quoi que se soit. Dans toutes les guerres il y a des "dommages collatéraux". C'est ton chérie qui le disait, et dans ce topic. Je reste donc impartial.

J'accorde plus de crédit à un spécialiste de la sécurité et à un journaliste spécialisé dans le dossier 'Moyen Orient' qu'à une beauf de forum qui fait le contraire de ce qu'elle dit.

Avant de parler ou d'écrire, tu devrais d'abord apprendre à lire correctement ou au minimum être conscient de ce que tu écris... Tu parle de bombardement.Le mec c'est bien fait sauté dans le public non ? Dans le hall entre le stade et le métro.. Je ne savais pas que le terroriste avait utilisé un avion et largué des bombes . ...Première nouvelle !

Ensuite tu prends les gens pour des neuneus, ça aussi il faut que tu arrêtes, ta vidéo est périmée depuis longtemps, on en était au stade des supposition lorsque ce infos furent donnée, depuis on en a su plus longuement sur les faits. A ce moment on ne savait toujours pas comment le terroriste vaut procédé, maintenant on le sait qu'il c'est bien fait sauté et non qu'il essayait de poser une bombe. Ce qui effectivement rend bien caduc leurs lamentables explications.

Tenter de m'insulter ou de me rabaisser ne fera pas de toi quelqu'un de bien ou de crédible, bien au contraire, une fois de plus je te met échec  Very Happy

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 13 Juin - 19:13

Larousse a écrit:
Bombarder


verbe transitif


attaquer un objectif avec des bombes


http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/bombarder/10084

Citation :
Bombe: engin explosif ... (Wikipédia)


Citation :
Bombardement: action de bombarder (Larousse)


Maintenant que tu sais ce que ça veut dire et que tu sais que de l'explosif a été utilisé, tu reconnaîtras qu'il s'agit littéralement d'un bombardement.
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1145
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mar 13 Juin - 20:15

nolife a écrit:
Larousse a écrit:
Bombarder


verbe transitif


attaquer un objectif avec des bombes


http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/bombarder/10084

Citation :
Bombe: engin explosif ... (Wikipédia)


Citation :
Bombardement: action de bombarder (Larousse)


Maintenant que tu sais ce que ça veut dire et que tu sais que de l'explosif a été utilisé, tu reconnaîtras qu'il s'agit littéralement d'un bombardement.

Comme à ton habitude tu choisis la réponse qui t'arrange en ayant sélectionner la moins précise:

Car celle du Larousse est réellement imprécise, quand on parle de bombarder cela sous entend l'action de lancer :
Citation :

Attaquer en lançant des bombes
(source)
Sens 2 :
Citation :

Lancer un grand nombre de projectiles sur une même cible
(source)

Encore plus explicite :
Citation :
bombarder \bɔ̃.baʁ.de\ transitif 1er groupe (conjugaison)
Attaquer une ville, une place, une position militaire avec de l’artillerie terrestre, maritime ou, larguer des bombes avec d'un aéronef.
On la dévasta, comme, au siècle précédent, on avait bombardé d’immenses agglomérations barbares, et parce qu’elle était à la fois trop forte pour être occupée par le vainqueur et trop indisciplinée, trop orgueilleuse pour se rendre dans le but d’échapper à la destruction. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 242 de l’éd. de 1921)
(source)


Voilà, ça c'est la définition correcte en bon français.

Et au sujet de ton information dépassée, rien à rajouter ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 14 Juin - 0:16

Maintenant qu'on a chacun donné nos définitions, mon propos est clair.

Je reproche à ta copine sa vision manichéenne. Les innocents ne sont pas tous d'un côté, et les coupables de l'autre. Dans l'attentat de Manchester, il y avait des innocents certes. Mais il y avait aussi des coupables.
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1145
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 14 Juin - 1:32

Ce n'est pas nos définitions, mais celle du dictionnaire dont une c'est avérée incomplète, la tienne. Soit passons, il y a plus important à traiter dans l'immédiat.

Commençons par le plus "soft" de ton message :
Citation :
Je reproche à ta copine sa vision manichéenne.

Honnêtement, je ne vois pas où elle aurait une vision manichéenne, elle c'est justement toujours efforcé de montrer les ravages du conflit dans sa globalité rappelant toujours les responsabilités et crimes de chacun des protagonistes. En appuyant certes tantôt sur la coalition, tantôt sur les rebelles et bien entendu Isis.

Pour la simple et bonne raison d'un ordre logique, on ne doit pas oublier la souveraineté de la Syrie et de la légitimité de la Russie en tant qu'invité par un gouvernement légitime. Les lois internationales stipulent bien que si un pays à l'aval du pays demandeur ou de l'ONU est dans son droit.

Or La coalition est donc illégalement en Syrie, Isis est en position d'envahisseur et les rebelles des intrus qui plus est sont des groupuscules terroristes aidé par l'OTAN.

Dans un conflit et particulièrement ici, il n'y a effectivement pas un camp de gentils et les méchants de l'autre, ils ont tous leur intérêts propres et du sang sur les mains que se soient les rebelles, Isis, Assad, Poutine, la Coalition, tout le monde.

Et ça Akasha c'est toujours efforcée de le montrer.

Venons en à la partie qui me chiffonne :
Citation :
Dans l'attentat de Manchester, il y avait des innocents certes. Mais il y avait aussi des coupables

Là il va falloir que tu développes un peu, car je ne vois pas de responsables dans ce genre de contexte, pas de militaires, de politiciens, ni même de force de l'ordre, de lobbyistes, rien. Que des parents accompagnants leurs enfants. Explique en quoi tu les estimes responsables ?

Surtout que Isis ce rendent eux même coupable de crimes contre leurs propres frères en Syrie ou en Irak, il n'y a pas que la coalition ou les russes qui tuent des civils, Isis ou les rebelles en font de même.

Car que se soit là-bas ou ici, c'est les civils qui payent le prix fort, et ça la miss l'a rappelé plus d'une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Ven 16 Juin - 0:51

Du point de vue du Califat historique, les assadistes n'ont aucune légitimité, la Syrie est un territoire sous administration de l'Etat islamique. Le calife Abou Bakr 2 (102ème calife de l'islam) n'est pas soumis aux traités internationaux contemporains (et ceux que ses prédécesseurs n'ont pas signés). L'ONU n'a pas autorité sur lui.

Comment expliquer que les citoyens d'un Etat démocratique sont collectivement responsables et surtout coupables (excepté ceux qui ne votent pas) ? Presque tout est là:

Citation :
Un éclairage sur la logique froide et implacable de l'Etat d'Irak islamique (EIi) s'impose. Il s'agit uniquement de montrer qu'il y a une cohérence dans les actes politiques de l'EIi, même quand ils revêtent un caractère « terroriste »,  d'expliquer et non de justifier sa politique, par une mise en parallèle de certains arguments des anti-Daech (ici, je prendrais l'exemple de la France et des USA) avec la logique de l'EIi:


Premier argument des anti-Daech:

Daech nous a déclaré la guerre.

La logique de l'Etat islamique:

A l'évidence, cette déclaration est fausse. Des preuves incontestables sont ici: https://www.youtube.com/watch?v=-sW7cC7oevk


Deuxième argument des anti-Daech:

L'Etat français ne cible pas délibérément les civils syriens et irakiens.

La logique de l'Etat islamique:

Il existe plusieurs méthodes pour faire la guerre:

-utilisation de l'infanterie pour les combats rapprochés: des fantassins combattent aux sols avec des équipements légers.
-Bombardements depuis le sol: utilisation de l'artillerie lourde.
-Bombardements aériens: utilisation de l'aviation militaire

Les deux premières peuvent être considérées comme loyales si l'adversaire en dispose aussi.
La troisième est déloyale. Mais cette déloyauté n'est pas la problématique principale posée par l'utilisation de l'aviation militaire:

-Nous savons depuis plus d'un siècle que les bombardements aériens causent des dégâts inacceptables sur les populations civils comparés aux autres  
méthodes.
-les règles du combat imposent d'utiliser prioritairement les méthodes qui épargnent les civils.

Un Etat qui dispose d'une infanterie, mais qui utilise de préférence des bombardements aériens ne peut plus invoqué la mort accidentelle (non délibérée)  
de civils.

Les USA, la France et leurs alliés n'utilisent pas prioritairement leur infanterie dans les combats contre l'Etat islamique.

L'Etat islamique invite loyalement ses adversaires à utiliser leur infanterie.

Devant le refus de ses adversaires de cesser les bombardements qui font délibérément des victimes civiles, l'Etat islamique exerce des représailles en  
invoquant la loi du Talion (loi biblique qui fait aussi partie de la charia et que les adversaires de l'EI connaissent bien)


Troisième argument des anti-Daech:

L'Etat d'Irak islamique a tué des innocents.

La logique de l'Etat islamique:

C'est vrai d'un certain point de vue.

L'Etat islamique admet que les Etats-Unis d'Amérique et l'Etat Français sont des démocraties. En France, sous l'ancien régime, c'est-à-dire en  
monarchie, l'Etat c'était le Roi.

En démocratie, l'Etat c'est le peuple.

Etymologiquement et constitutionnellement, la démocratie implique la responsabilité du peuple dans toutes décisions politiques. Pour cette raison, quand le président François Hollande décide de bombarder l'Irak, il le fait au nom du peuple français, même s'il n'a pas consulté directement le peuple français. En acceptant le contrat social démocratique, le peuple avalise les décisions du président, par définition de la démocratie.

Ainsi, quand Les Etats-unis d'Amérique et l'Etat Français sont responsables de "crimes de guerre" (accusations lancées par la Russie notamment), ce sont les peuples étasuniens et français qui sont responsables, par transitivité.


Quatrième argument qui n'est pas partagé par tous les anti-Daech:

Les musulmans d'Europe sont mal vus et vivent sous la menace de représailles de la part de brutes d’extrême droite. Pour les éviter, il faut que l'Etat islamique cesse de cibler les civils en Europe.

La logique imparable de l'Etat islamique:

Quand l'Etat islamique vise la France, il vise tous les citoyens français, tout individu disposant de la nationalité française.
Pour l'Etat islamique, un individu n'est pas considéré comme musulman s'il n'a pas renoncé à sa nationalité, c'est-à-dire s'il n'a pas renoncé à son  
allégeance à un Etat autre que l'Etat islamique.
Par conséquent, pour l'Etat islamique, les musulmans français sont des cibles. Pour l'EI ce sont des musulmans indignes, voire des apostats.
Si des représailles s'exercent contre eux par des brutes épaisses d'extrême droite, c'est un service gratuit rendu à l'Etat islamique.
Et mieux encore pour l'Etat islamique, cela permettrait d'ouvrir un front en Europe pour soulager ceux au Moyen-Orient.


http://electra2zeiss.tonempire.net/t15525p25-discours-historique-du-calife
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1145
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Dim 18 Juin - 14:48

Ton poste parle de lui même, il n'y a pas grand chose à dire. C'est totalement orienté on vois bien que les excuses sont bidons, dans les peuple de quels pays que se soient, tout le monde ne vote pas déjà et non plus pour les partis dominent, ils touchent donc peu de responsables vu sur leur angle bien entendu.

Tu vas me répondre, ce sont des dommages collatéraux comme les forces militaires engagée le font sur le front. Sauf que ce n'est pas comparable même si les deux cas sont bien entendu horrible. Ici ils exportent le conflit en s'en prenant délibérément aux civils, on ne peut donc à proprement parler de "dégâts collatéraux".



Que se soit les forces armées engagées, Daech, ou les groupes terroristes, ils n'ont pas d'excuse, c'est une guerre, et une guerre est toujours atroce et font payer de lourds tributs aux civils.

Daech procède à une épuration religieuse et ethnique, les djihadistes terroristes font de même et au centre on trouve les forces armées étrangères qui veulent profiter de la situation pour morceler et affaiblir les pays viser pour profiter des ressources qui s'y trouvent.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Dim 18 Juin - 19:52

L'Etat islamique ne cherche pas d'excuses, il propose un réquisitoire contre ses ennemis: pour lui tous les citoyens d'un état démocratique qui votent sont responsables. En régime "démocratique", un citoyen qui vote accepte l'éventualité d'être gouverné par un élu pour qui il n'a pas voté. C'est donc une responsabilité assumée, il n'y a de la part du citoyen électeur aucun désaveu. Il accepte volontairement sa responsabilité et sa culpabilité.

Je ne vois aucune échappatoire à la logique imparable de l'Etat islamique, l'organisation révolutionnaire la plus cohérente de l'univers.

Daech ne procède pas à une épuration ethnique mais à une épuration politique. Il y a dans les rangs de Daech des kurdes, des arabes, des iraniens, des yezidis, des asiatiques, des européens de souche, même des américains... Alors accuser Daech d'épuration ethnique, il faudra faire mieux que de la minable propagande "mainstream".
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3384
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Dim 18 Juin - 23:07

La coalition internationale bombarde Raqqa au phosphore blanc (alors qu'il y a des civils)



Lorsque des civils évoquent l'usage présumé de phosphore blanc par le gouvernement syrien , la France et les Etats-Unis dénoncent des crimes de guerre. Lorsqu'il s'agit de la coalition internationale, aucun pays ne relève et les médias nous disent que c'est "pour protéger la fuite des civils" tandis que L'Express nous dit que "la coalition n'est pas accusée de la même brutalité que l'armée syrienne qui, avec le soutien de la Russie, a utilisé des armes chimiques à plusieurs reprises et systématiquement pilonné les infrastructures de santé, par exemple." On est rassuré de savoir que le phosphore blanc peut désormais être utilisé dans un but "humanitaire" grâce aux Etats-Unis... Fawkes
-------

Des vidéos très explicites, confirmées par les militants de l’opposition syrienne, le montrent : la coalition internationale conduite par les États-Unis a effectué en fin de semaine dernière plusieurs bombardements au phosphore blanc sur la ville de Raqqa, fief syrien de l’organisation État islamique. Ce composant, qui peut brûler et tuer une personne, est pourtant interdit dans des zones où les civils sont proches des forces armées.

Ces bombardements viennent s’inscrire dans l’opération de reprise de la ville de Raqqa menée depuis mars 2017 par la coalition internationale et ses alliés. Ils ont eu lieu jeudi, vendredi et samedi, pendant que les forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de forces arabo-kurdes, renforçaient leurs positions dans l’ouest de la ville, où elles ont réussi à entrer le 6 juin, avant de poursuivre leur avancée vers le Nord. Les FDS sont soutenues dans leur lutte contre l’EI par la coalition internationale, créée en 2014 et dirigée par Washington, qui leur assure un appui aérien et au sol, en plus des armes et des munitions.

Les images des bombardements de Raqqa qui circulent sur les réseaux sociaux sont explicites : on y voit l’explosion typique des bombes au phosphore blanc, qui provoque un faisceau de traits de fumée blanche.








Vidéo publiée par des activistes de Raqqa, opposants à l'EI.

"Créer des incendies, provoquer des asphyxies et des brûlures"


Selon Wassim Nasr, journaliste à France 24 et expert de l’EI, "le but officiel de l’usage de ces armes est de créer des écrans de fumée, afin de permettre aux civils de fuir. Mais, officieusement, les bombes au phosphore visent à créer des incendies afin de déloger les jihadistes, voire à provoquer des asphyxies et des brûlures".

Sauf que les civils peuvent subir les mêmes effets. Les bombes au phosphore blanc sont en effet composées d’un produit chimique, qui réagit au contact de l’air en créant un épais nuage blanc. Touchée par ce nuage, une personne peut être brûlée jusqu’à l’os et périr de ses blessures.

L’usage du phosphore blanc est interdit par le Protocole sur l’interdiction ou la limitation de l’emploi des armes incendiaires contre des objectifs militaires si ceux-ci ne sont pas clairement séparés de l’emplacement des civils. C’est justement le cas à Raqqa, où l’on estime le nombre d’habitants demeurés dans la ville à 160 000. Côté jihadiste, et malgré un armement conséquent, ils ne seraient plus que 500, selon les estimations du Pentagone, les commandements ayant déjà fui la ville vers la province voisine de Deir-El-Zor.

Pour Rami Jarrah, reporter et militant de l’opposition syrienne de la première heure, qui se trouve aujourd’hui en Turquie, non loin de la frontière syrienne, ces bombardements reflètent une politique deux poids deux mesures de la coalition internationale:

J’ai l’impression de revivre l’offensive d’Alep, avec des civils qui font les frais d’une opération militaire dirigée contre des jihadistes. À l’époque, on reprochait au régime syrien de prendre en otage les civils. Là, les Américains refusent d’admettre qu’il ont mis en danger des civils [sur son site, le 12 juin, la coalition a assuré que l’utilisation de bombes au phosphore blanc servait à "faire écran, masquer et marquer des endroits en prenant en compte les possibles effets accidentels que cela pourrait avoir sur les civils", mais précise que l’EI "continue à faire preuve d’un mépris flagrant envers les vies humaines innocentes ", NDLR]. À nos yeux, la vie des civils est sacrée, à Alep comme à Raqqa. Or, avec le nombre de civils tués par la coalition internationale depuis le début des opérations [945 au 1er mars 2017, selon le Réseau syrien des droits de l’Homme, 352 au 1er mai, selon la coalition internationale, NDLR], on ne peut plus parler de "victimes collatérales" !

C’est pour cela qu’une partie de l’opposition syrienne, dont je fais partie, a toujours été en faveur d’un soutien aux troupes au sol et non des bombardements, qui toucheront toujours plus des civils. De plus, ce genre d’images sert la propagande de l’EI, qui relaye massivement ces vidéos en tenant un discours de victimisation. Certains habitants peuvent même choisir de les rejoindre par réaction.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), plus de 58 civils ont été tués depuis mardi 6 juin. Des vidéos similaires montrant des bombardements au phosphore blanc à Mossoul ont également été diffusées au début du mois de juin, à la suite d'une opération menée par l’armée irakienne, toujours avec l’appui de la coalition internationale.


Source : Les Observateurs, France 24, FawkesNews

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.


Dernière édition par akasha le Mer 9 Aoû - 2:56, édité 1 fois (Raison : édit vidéo dead..)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Mer 21 Juin - 2:56

akasha a écrit:
 c'est un pauvre type qui se fait sauté au milieux d'enfants et de parents, c'est délibéré, il ne s'agit pas ici de "dommages collatéraux".

Est-ce de la vengeance aveugle ?
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3384
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 22 Juin - 4:02

nolife a écrit:
akasha a écrit:
 c'est un pauvre type qui se fait sauté au milieux d'enfants et de parents, c'est délibéré, il ne s'agit pas ici de "dommages collatéraux".

Est-ce de la vengeance aveugle ?

A ça tu vois, c'est une question qui à le mérite.... DE NE PAS ÊTRE PAUSER !!! pale

De toutes les façons on vois bien que c'est la Bérézina dans les rangs de Daech ils essuient échec sur échec.

On est loin des attentats hyper structurer des débuts où tu avais des organisateurs qui venaient direct de Syrie pour monter des attentats, c'est la fin... Aussi là-bas que ici ou on sent bien que le prestige se perd, tu n'as plus que des déséquilibrés qui passe à l'acte. Les "autres" ils se mettent à quelque peu réfléchir !

Une fois que la mort du Calife va courir là se sera vraiment le début de la fin. Malheureusement on dois tout de même s'attendre à encore des attentats sanglants, d'ailleurs je vois d'un mauvais œil la fin du Ramadan qui je ressent le début d'une vagues d'attentats plus puissant pour la période des vacances, et là un peu partout en Europe.

D'ailleurs je suis contente d'aller en Sicile, là bas on sera protégé par des hommes en armes qui ne laisse rien passer venant d'en face ^^ Very Happy

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 22 Juin - 4:28

Citation :
Selon l'EI, la mosquée Al-Nouri à Mossoul a été détruite par les Américains (agence Amaq)


Vue générale de la Mosquée Al-Nouri et du minaret Al-Hadba, le 24 mai 2017 à Mossoul. Photo AFP / Ahmad al-Rubaye

Le groupe jihadiste Etat islamique a affirmé mercredi soir, via son agence de propagande Amaq, que l'aviation américaine a détruit la célèbre mosquée Al-Nouri à Mossoul, alors que selon différentes sources, notamment les agences Reuters et AFP, les jihadistes auraient eux-même détruit la mosquée en question.



"Urgent : L'agence Amaq de l'EI affirme que la mosquée Al-Nouri a été détruite par des frappes aériennes américaines", peut-on lire dans un message relayé par l'expert Hassan Hassan, sur son compte Twitter.

Source: https://www.lorientlejour.com/article/1058548/selon-lei-la-mosquee-al-nouri-a-mossoul-a-ete-detruite-par-les-americains-agence-amaq.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 22 Juin - 4:30

@ akasha:

Citation :
D'ailleurs je suis contente d'aller en Sicile, là bas on sera protégé par des hommes en armes qui ne laisse rien passer venant d'en face ^^

On en reparlera quand la Sicile redeviendra musulmane:

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mirat_de_Sicile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 22 Juin - 4:39

akasha a écrit:
Malheureusement on dois tout de même s'attendre à encore des attentats sanglants

Ce qui est intéressant de signaler, c'est que les personnes qui le disent sont conscientes qu'elles méritent d'en subir, ces fameux attentats "punitifs".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Jeu 22 Juin - 4:46

akasha a écrit:
Une fois que la mort du Calife va courir là se sera vraiment le début de la fin.

Quand ce jour arrivera, un autre le remplacera. Et tous les (vrais) musulmans pourront dire: "vive le Calife "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Dim 25 Juin - 22:41

Les fantassins de l'Etat islamique mènent plusieurs contre-attaques à l'ouest de Mossoul, prenant à revers les forces du régime (de collaboration).




https://twitter.com/CedricMas/status/879029302490214402
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3384
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   Lun 26 Juin - 1:13

nolife a écrit:
@ akasha:

Citation :
D'ailleurs je suis contente d'aller en Sicile, là bas on sera protégé par des hommes en armes qui ne laisse rien passer venant d'en face ^^  

On en reparlera quand la Sicile redeviendra musulmane:

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mirat_de_Sicile

Je connais l'histoire de mon pays, mais merci quand même.... Je n'ai pas une tête d'arabe pour rien ^^

Citation :
akasha a écrit:
Malheureusement on dois tout de même s'attendre à encore des attentats sanglants

Ce qui est intéressant de signaler, c'est que les personnes qui le disent sont conscientes qu'elles méritent d'en subir, ces fameux attentats "punitifs".

Non c'est juste que je connais que trop bien la folie des hommes et des religions qui les dominent... Rien avoir avec une quelconque responsabilité inconsciente. Rolling Eyes Punir de quoi ? Les fous de guerre n'ont qu'à se débrouiller entre eux

Citation :
Quand ce jour arrivera, un autre le remplacera. Et tous les (vrais) musulmans pourront dire: "vive le Calife "

Ben oui...Un autre le remplacera, mais à la tête de quoi ? d'une armée en déroute ?
Par-contre je ne pense pas qu'on peut parler de vrais musulmans dans ce cas-là, se serait trop terrible. pale



_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Irak et Syrie: l'EI, arnaque ou véritable mouvement révolutionnaire?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 32 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33, 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lush UK attention arnaque !
» Guerres et épaves - Le Syrie
» Le RSA, aubaine ou arnaque ?
» attention arnaque au telephone
» Numéros en 08 97 et 08 99 : ne rappelez pas c'est une grosse arnaque !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Agora/Réflexions :: Guerres & Conflits-
Sauter vers: