Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Dim 22 Fév - 9:41

Revenir en haut Aller en bas
Speranza
Membre Actif
avatar

Masculin Cancer Buffle
Messages : 141
Date d'inscription : 16/11/2014
Age : 32

MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Dim 22 Fév - 10:44

Que nos prières t'apportent amour et paix au royaume ou tu vis désormais....

*****

_________________
**  L'espoir, premier a naitre, dernier a mourir ... **
Revenir en haut Aller en bas
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3338
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Dim 22 Fév - 20:04

Bonsoir mes frères & sœurs  farao
Malcolm X a été important pour la cause des noirs, car il la porté à un degrés supérieur, et surtout il a redonner l'espoir et surtout la fierté à tout un peuple qui était tombé au fil du temps dans la fatalité et le renoncement. Il a su transcender les minorités qui désormais ne se sentaient plus seul et avaient une cause commune, tous derrière leur leader ! Avant cela il a eu le mouvement afro-centrisme de Cheikh Anta_Diop, ensuite il y a eu Marcus Garvey et le garveynisme, qui découla sur plusieurs mouvement de la cause noir, et bien sur les black Panter's. Quand Malcom est arrivé, tout ces groupements n'étaient plus l'ombre d'eux même, il a pu redonner un nouvel essor, mais surtout une cohésion entre tout ses militants de la cause noir. Ce qu'il a réussi peu seront capable de faire mieux, surtout maintenant ou l'individualisme est a son apogée. Pour ce qui est de la cause noir, ils sont malheureusement retombé en désuétude, et sont retombé dans leur travers. Il y a bien Kemi Seba qui a reprit le flambeau, mais son combat par trop inégale tellement le pouvoir actuel a réussi à tuer toute revendications et la division entre les peuples.




Malcolm X accorde une interview a un blanc européen



Tupac Shakur - Malcom X Dinner Speech VOSTFR [sous-titres www.etatdexception.net]



Kemi Seba pour NOFI.FR: "CONSCIENCE NOIRE VS MONDIALISME"

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1132
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Mer 25 Fév - 8:00

Malcolm X avait raison sur les États-Unis

Malcolm X, contrairement à Martin Luther King, ne pensait pas que l’Amérique ait une conscience. Pour lui, il n’y avait pas de grande contradiction entre les nobles idéaux de la nation (une imposture à ses yeux) et l’échec de garantie de justice à l’égard des Noirs.



Il avait compris, peut-être mieux que King, les mécanismes inhérents à l’Empire. Il n’espérait pas des dirigeants de l’Empire qu’ils se reconnectent à la bonté en eux afin de construire un pays débarrassé de l’injustice et de l’exploitation. Il expliquait que depuis l’arrivée du premier bateau d’esclaves jusqu’à l’apparition de notre vaste archipel de prisons et de nos sordides colonies intérieures (NdT : les réserves d’Amérindiens), où les pauvres étaient piégés et exploités, l’empire américain était inexorablement hostile à ceux que Frantz Fanon appelait les « damnés de la Terre ». Cela, et Malcolm en était conscient, ne changerait pas avant la destruction de l’Empire.

« Il est impossible que le capitalisme survive, premièrement parce que le système capitaliste a un besoin perpétuel de sang à sucer », disait Malcolm.

Le capitalisme était un aigle ; c’est maintenant un vautour. Il était assez puissant pour sucer le sang de n’importe qui, des forts comme des faibles. Mais aujourd’hui il devient plus couard, comme le vautour, et il ne suce plus que le sang des faibles. À mesure que les nations du monde se libèrent, le capitalisme a moins de victimes potentielles à sucer, et il s’affaiblit. Ce n’est qu’une question de temps avant l’effondrement complet.


King obtint une victoire législative à travers le mouvement des droits civiques, comme le montre le nouveau film Selma. Mais il échoua à faire naître la justice économique, et à détourner l’appétit vorace de la machine de guerre qu’il savait pertinemment responsable des abus de l’Empire sur les opprimés, à l’étranger comme à domicile. Et 50 ans après l’assassinat de Malcolm X à l’Audubon Ballroom de Harlem par des tueurs professionnels de la Nation of Islam, il apparaît clairement que lui avait raison, et pas Martin Luther King. Nous sommes la nation que Malcolm savait déjà que nous étions. Les humains peuvent changer. Pas les empires. Notre refus de regarder la vérité en face sur l’Empire, de nous attaquer à la multitude de ses crimes et de ses atrocités, a fait naître le cauchemar que Malcolm avait prédit. Et à mesure que l’ère numérique et que la société post-littéraire implante une amnésie historique terrifiante, ces crimes sont effacés aussi facilement qu’ils sont commis.

« Parfois, j’ai osé rêver… qu’un jour l’Histoire puisse dire que ma voix — dérangeant la suffisance de l’homme blanc, son arrogance et sa complaisance — que ma voix aurait aidé à sauver l’Amérique d’une catastrophe grave, voire possiblement fatale », avait écrit Malcolm.

L’intégration d’élites de couleur, dont Barack Obama, dans les échelons les plus élevés des structures institutionnelles et politiques, n’a rien changé à la nature prédatrice de l’Empire.

Les politiques identitaires et de genre (nous sommes sur le point de nous faire vendre une femme présidente en forme d’Hillary Clinton) ont encouragé, comme l’avait compris Malcolm, les fraudes et les vols de Wall Street, l’éviscération de nos libertés individuelles, la misère d’une sous-classe dans laquelle la moitié des enfants en école publique vivent dans la pauvreté, l’expansion de nos guerres impériales et l’exploitation intensive et peut-être fatale de nos écosystèmes.


Et tant que l’on se refuse à écouter la voix de Malcolm X, tant que l’on ne lutte pas contre l’auto-destruction inhérente au fonctionnement de l’Empire, les victimes, à domicile comme à l’étranger, ne cesseront de s’accumuler. Malcolm, à l’instar de James Baldwin, avait compris qu’il n’y a qu’en se confrontant à la réalité de qui nous sommes, en tant que membres d’une puissance impériale, que les gens de couleur, ainsi que les Blancs, pourront se libérer. Cette vérité est dure et amère. Elle requiert une reconnaissance de notre capacité à faire le mal, à engendrer l’injustice et l’exploitation, et elle exige une repentance. Mais on s’accroche comme des enfants frivoles aux mensonges qu’on se raconte sur nous-mêmes. Nous refusons de grandir. Et à cause de ces mensonges, propagés à travers le spectre culturel et politique, la libération n’a pas lieu. L’empire nous dévore tous.

« Nous sommes contre la diabolisation, contre l’oppression et contre le lynchage », disait Malcolm.

On ne peut pas être contre ces choses sans être contre l’Oppresseur et le Lyncheur. On ne peut être anti-esclavage et pro-esclavagiste ; on ne peut être anti-crime et pro-criminel. D’ailleurs, Mr. Muhammad explique que si l’actuelle génération de Blancs étudiait sa propre race à la lumière de la véritable histoire, ils seraient eux-mêmes anti-blancs.


Malcolm avait un jour raconté que s’il avait été un Noir de la classe moyenne, encouragé à aller en école de droit, plutôt qu’un pauvre enfant en foyer, abandonnant l’école à 15 ans, il ferait « aujourd’hui probablement partie de la bourgeoisie noire de quelque ville, sirotant des cocktails en [se] vantant d’être [lui-même] un porte-parole et un leader des masses noires souffrantes, alors que [sa] plus grande préoccupation serait de ramasser quelques miettes d’un conseil de faux-culs blancs acariâtres [qu’il] aurait suppliés pour [son] “intégration”. »

Lire la suite de l'article
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Lun 17 Aoû - 23:29

« Je suis pour la vérité, peu importe qui la dit, je suis pour la justice, peu importe en faveur de qui elle tranche. »   Malcolm X
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Sam 24 Oct - 21:08

Un célèbre conférencier parle des 2 dernières années de la vie de Malcolm X, extrait:

https://youtu.be/0pnapPMPEWA?t=1h14m17s


Conférence intégrale:   https://www.youtube.com/watch?v=0pnapPMPEWA

______
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Dim 25 Oct - 12:32

Une sélection de courtes vidéos sur Malcolm X:

https://www.youtube.com/playlist?list=PLjqSMUJX-3pMPi9Prv-cEOCyHadhC5Tt1


______
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Mar 27 Oct - 20:32

Citation :
Zionist Logic -- Malcolm X on Zionism


Taken from The Egyptian Gazette -- Sept. 17, 1964


The Zionist armies that now occupy Palestine claim their ancient Jewish prophets predicted that in the "last days of this world" their own God would raise them up a "messiah" who would lead them to their promised land, and they would set up their own "divine" government in this newly-gained land, this "divine" government would enable them to "rule all other nations with a rod of iron."

If the Israeli Zionists believe their present occupation of Arab Palestine is the fulfillment of predictions made by their Jewish prophets, then they also religiously believe that Israel must fulfill its "divine" mission to rule all other nations with a rod of irons, which only means a different form of iron-like rule, more firmly entrenched even, than that of the former European Colonial Powers.

These Israeli Zionists religiously believe their Jewish God has chosen them to replace the outdated European colonialism with a new form of colonialism, so well disguised that it will enable them to deceive the African masses into submitting willingly to their "divine" authority and guidance, without the African masses being aware that they are still colonized.

CAMOUFLAGE

The Israeli Zionists are convinced they have successfully camouflaged their new kind of colonialism. Their colonialism appears to be more "benevolent," more "philanthropic," a system with which they rule simply by getting their potential victims to accept their friendly offers of economic "aid," and other tempting gifts, that they dangle in front of the newly-independent African nations, whose economies are experiencing great difficulties. During the 19th century, when the masses here in Africa were largely illiterate it was easy for European imperialists to rule them with "force and fear," but in this present era of enlightenment the African masses are awakening, and it is impossible to hold them in check now with the antiquated methods of the 19th century.

The imperialists, therefore, have been compelled to devise new methods. Since they can no longer force or frighten the masses into submission, they must devise modern methods that will enable them to manouevre the African masses into willing submission.

The modern 20th century weapon of neo-imperialism is "dollarism." The Zionists have mastered the science of dollarism: the ability to come posing as a friend and benefactor, bearing gifts and all other forms of economic aid and offers of technical assistance. Thus, the power and influence of Zionist Israel in many of the newly "independent" African nations has fast-become even more unshakeable than that of the 18th century European colonialists... and this new kind of Zionist colonialism differs only in form and method, but never in motive or objective.

At the close of the 19th century when European imperialists wisely foresaw that the awakening masses of Africa would not submit to their old method of ruling through force and fears, these ever-scheming imperialists had to create a "new weapon," and to find a "new base" for that weapon.

DOLLARISM

The number one weapon of 20th century imperialism is zionist dollarism, and one of the main bases for this weapon is Zionist Israel. The ever-scheming European imperialists wisely placed Israel where she could geographically divide the Arab world, infiltrate and sow the seed of dissension among African leaders and also divide the Africans against the Asians.

Zionist Israel's occupation of Arab Palestine has forced the Arab world to waste billions of precious dollars on armaments, making it impossible for these newly independent Arab nations to concentrate on strengthening the economies of their countries and elevate the living standard of their people.

And the continued low standard of living in the Arab world has been skillfully used by the Zionist propagandists to make it appear to the Africans that the Arab leaders are not intellectually or technically qualified to lift the living standard of their people ... thus, indirectly "enducing" Africans to turn away from the Arabs and towards the Israelis for teachers and technical assistance.

"They cripple the bird's wing, and then condemn it for not flying as fast as they."

The imperialists always make themselves look good, but it is only because they are competing against economically crippled newly independent countries whose economies are actually crippled by the Zionist-capitalist conspiracy. They can't stand against fair competition, thus they dread Gamal Abdul Nasser's call for African-Arab Unity under Socialism.

MESSIAH?

If the "religious" claim of the Zionists is true that they were to be led to the promised land by their messiah, and Israel's present occupation of Arab Palestine is the fulfillment of that prophesy: where is their messiah whom their prophets said would get the credit for leading them there? It was Ralph Bunche who "negotiated" the Zionists into possession of Occupied Palestine! Is Ralph Bunche the messiah of Zionism? If Ralph Bunche is not their messiah, and their messsiah has not yet come, then what are they doing in Palestine ahead of their messiah?

Did the Zionists have the legal or moral right to invade Arab Palestine, uproot its Arab citizens from their homes and seize all Arab property for themselves just based on the "religious" claim that their forefathers lived there thousands of years ago? Only a thousand years ago the Moors lived in Spain. Would this give the Moors of today the legal and moral right to invade the Iberian Peninsula, drive out its Spanish citizens, and then set up a new Moroccan nation ... where Spain used to be, as the European zionists have done to our Arab brothers and sisters in Palestine?...

In short the Zionist argument to justify Israel's present occupation of Arab Palestine has no intelligent or legal basis in history ... not even in their own religion. Where is their Messiah?

Source: http://www.malcolm-x.org/docs/gen_zion.htm

______
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Dim 28 Fév - 23:08

______

______
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   Ven 6 Mai - 23:08

Siné s'est éteint jeudi 5 mai 2016 à Paris. Il parlait de Malcolm X:


______
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965   

Revenir en haut Aller en bas
 
IL Y A 50 ANS MALCOLM X FUT ASSASSINE ... 21 février 1965
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Malcolm
» La clé du cosmos, Malcolm de Chazal.
» Les séries de notre jeunesse
» Le bonjour de Malcolm ( Espace Tourville / Jean-Bart )
» Malcolm de Chazal: La vie filtrée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Agora/Réflexions :: Révolution / Militantisme / Résistance-
Sauter vers: