Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une conférence sur la nature de la réalité La synchronicité: un pont entre l'âme et la science

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
akasha
Administrateur
avatar

Féminin Gémeaux Serpent
Messages : 3220
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 40
Localisation : ben là au bout tu vois pas ?

MessageSujet: Une conférence sur la nature de la réalité La synchronicité: un pont entre l'âme et la science   Dim 22 Nov - 17:22

Une conférence sur la nature de la réalité



La synchronicité: un pont entre l'âme et la science


<< Choisis la pilule bleue et tout s'arrète. Après tu pourras faire de beaux rèves et penser ce que tu veux. Choisis la pilule rouge et tu restes au pays des merveilles... et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre.>>


Je présente ici les planches de ma conférence à Cassis le 29 mars dernier: << La synchronicité: un pont entre l'âme et la science >> avec quelques commentaires. J'ai introduit cette conférence en présentant un extrait de 2 mn du film Matrix car ce film est une version moderne de l'allégorie de la caverne de Platon. Faire un pont entre l'âme et la science nécessite en effet de modifier profondément notre conception de la réalité et la caverne de Platon est la meilleure image que l'on puisse s'en faire, cependant elle est un peu abstraite. Sa version représentée par la Matrice dans laquelle le héros Néo est amené à combattre contre les gardiens de notre condition d'esclave moderne a le double avantage d'être à la fois plus réaliste et plus actuelle, compte tenu de l'état de déliquescence de notre société qui tend à reproduire peu à peu la même matrice. J'explique que ceci est un phénomène tout à fait naturel puisque le monde se structure logiquement en fonction de la façon dont nous pensons. Nos pensées étant en grande majorité trop matérialistes et entretenues comme telles par un système de conditionnement ultra-libéral et consumériste, ce dernier finit par devenir une véritable matrice dans laquelle notre liberté devient de plus en plus contrôlée et illusoire, c'est à dire une véritable prison pour notre esprit.

Pour en prendre conscience il faut choisir la pilule rouge:


- La pilule bleue représente le choix matérialiste qui nous conduit à dormir debout comme une machine Hawkingienne qui ne se pose pas de questions sur la réalité et considère d'avance toute liberté comme illusoire (nous sommes des machines donc pourquoi s'inquiéter ?).
- La pilule rouge représente le risque pris par celui qui trouve que quelque chose ne tourne pas rond dans la réalité (la matrice) et qui en descendant au fond du gouffre du mental pour rechercher la vérité finit par découvrir son esprit, avec une bonne et une mauvaise nouvelle: la bonne nouvelle est que son esprit le rend libre, joyeux et puissant. La mauvaise nouvelle est qu'en parvenant à dissocier son esprit du mental il découvre qu'il vit dans un monde totalement artificiel qui ne correspond pas à la nature humaine de l'esprit. En revanche il découvre des merveilles mais qu'il ne peut même pas partager avec ses congénères, sauf à passer pour un dingue et à se marginaliser: mieux vaut se taire comme je le fais trop souvent. Il s'aperçoit ainsi que la confusion trop longtemps entretenue entre esprit et mental a finit par transformer le monde en une machine gigantesque de contrôle qui nous broie et qui nous transforme peu à peu en esclaves ignorants de notre véritable nature, au risque de la perdre. Je répète que tout cela est tout à fait normal - sans aucun complot à priori - car le monde (la matrice) ne fait en réalité que se conformer à nos pensées.


Plutôt que de passer un temps fou à faire une retranscription de cette conférence déjà faite pour la précédente, je vous laisse découvrir les planches ci-dessous qui parlent d'elles-mêmes. J'aimerais maintenant simplement en faire un bilan inspiré par les questions qui m'ont été posées.

Bien que beaucoup de personnes n'aient pas compris grand chose à la partie scientifique de mon exposé, que j'ai tenu à maintenir sachant d'avance qu'il y aurait des scientifiques dans la salle, cette conférence a obtenu un franc succès: salle pleine et visiblement passionnée, nombreuses questions et séance interminable de dédicaces. Je remercie le public pour son accueil chaleureux et j'ai été touché par tous les soutiens qui venaient du coeur et des yeux qui brillaient: j'avais manifestement énoncé ce que le public avait envie d'entendre. J'ai ainsi levé tous les doutes que j'avais encore sur le risque (du ridicule) pris par un scientifique à vouloir établir un pont entre la Science et l'Ame: bien que certains râlent encore, je pense qu'il n'y a plus aucun risque à le faire.

Je sais que l'usage de ma crédibilité universitaire pour parler de l'âme dérange certains scientifiques qui n'aiment pas que je fasse dire à la science ce qu'elle ne dit pas. A ce reproche qu'on me fait parfois je répond qu'il est tout à fait justifié et je masque un sourire intérieur, car mon objectif est bel et bien de faire dire à la science ce qu'elle n'ose pas dire sur la spiritualité, faute d'avoir résolu son vieux conflit avec la religion. Ne dirait-on pas que la science est encore névrosée par ce conflit ? Jouerais-je le rôle d'un psy qui essaie de la faire parler: il y a encore du travail! Quoi qu'il en soit, ce mutisme s'explique au moins autant par le fait que la science est excessivement cloisonnée: il en résulte que les travaux de synthèse des connaissances issues de ses innombrables spécialités sont beaucoup trop rares alors que cette synthèse est devenue urgente dans un monde qui est en train de crever de son matérialisme.

Sachant que personne ou presque n'ose le faire, j'ai décidé de prendre le job.


Les raisons pour lesquelles je tente de construire un pont entre la science et la spiritualité et encourage tout autre scientifique à faire de même sont très simples: les physiciens sont les mieux placés pour savoir que le matérialisme et le déterminisme sont des croyances erronées mais ils omettent de le préciser haut et fort à leurs collègues médecins, biologistes, neuroscientifiques et ingénieurs qui se spécialisent dans l'humain ou l'intelligence artificielle, tout en restant dans les erreurs de leur éducation. On aboutit ainsi à des dérives telles que le transhumanisme et bientôt l'acceptation des puces sous la peau. A cause de la défaillance des physiciens dans l'exercice de leur responsabilité qui consisterait à clamer haut et fort que les idées matérialistes sont erronées, tous ces experts continuent ainsi trop souvent de réaffirmer que la conscience est le produit du cerveau et que nous sommes donc des machines. Ils y sont encore encouragés aujourd'hui par les déclarations stupides récentes du physicien qui fait le plus de bruit sur la planète: Stephen Hawking. Le mieux est de l'excuser en disant qu'il n'est pas l'auteur de son dernier livre, sinon il se serait rendu compte qu'il a fondé son affirmation selon laquelle nous sommes des machines - et n'avons pas besoin de Dieu - sur un postulat aujourd'hui totalement contredit par la science: le déterminisme.

Nous constatons ainsi que le plus illustre des scientifiques fait lui-même dire à la science ce qu'elle ne dit pas, le problème étant qu'il lui fait dire n'importe quoi dans ce cas précis. C'est la raison pour laquelle j'ai pris le job qui consiste à affirmer haut et fort le contraire en montrant que les résultats de la physique sont parfaitement en mesure de soutenir l'idée de l'existence de l'âme, dde la conscience et de l'esprit dissociés du mental.

J'invite tous les scientifiques qui ne sont pas d'accord avec ces idées à les combattre avec des arguments et non avec un rejet primitif, car c'est ainsi que fonctionne la science. Il est de toute façon déjà trop tard pour eux de se contenter de les rejeter ou de les ignorer car nous avons déjà basculé dans un nouveau paradigme qui bouleversera notre conception de la réalité. Pour ne pas se retrouver ainsi un jour ou l'autre sur la touche les scientifiques qui sont bien placés pour se prononcer sur ces questions doivent le faire, car c'est ce dont notre société a le plus besoin aujourd'hui et qu'elle attend vraiment.



http://www.doublecause.net/index.php?page=Caverne_Matrix.htm

_________________
"Pace fores obdo, ne qua discedere possit". Ovide, Fastes, I, 281 Tel le dieu romain, tel en son double-visage, telle est la dualité. Janus. La guerre et la paix.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une conférence sur la nature de la réalité La synchronicité: un pont entre l'âme et la science
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» stage dégustation plantes sauvages et survie dans nature
» BIBERONS "Closer to Nature" de TOMMEE TIPPEE
» tétines second nature
» Où acheter Cosatto me-Mo nature trail? Help!
» accouchement "nature" dans le Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Spiritualité / Humanisme :: Eveil Spirituel / Dévelloppement Personnel-
Sauter vers: