Novi Orbis - Le Nouveau Monde
Bienvenue sur le Nouveau Monde,
Visitez le forum à votre envie, connectez-vous ou inscrivez-vous en cliquant sur l’icône ci-dessous !
En vous souhaitant une bonne navigation, l'Administration.

Novi Orbis - Le Nouveau Monde

site d'information sur la géopolitique, la nature, la science, la spiritualité, l'ésotérisme et les Ovnis.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Attaque au Mali: ONU, États-Unis, Qatar, saoudiens, France, Israël, tous impliqués, tous derrière le terrorisme!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
orné
Modérateur
avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 1106
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 44
Localisation : où ça ?

MessageSujet: Attaque au Mali: ONU, États-Unis, Qatar, saoudiens, France, Israël, tous impliqués, tous derrière le terrorisme!   Mar 24 Nov - 18:45

Attaque au Mali: ONU, États-Unis, Qatar, saoudiens, France, Israël, tous impliqués, tous derrière le terrorisme!

La France et l’ONU aident dans cette enquête, on pourrait presque espérer!!! Voilà ce qui nous est dit:



Appuyés par des experts français et de l’ONU, les enquêteurs maliens ont mené des perquisitions pour débusquer les complices des auteurs de l’attentat contre un grand hôtel de Bamako, toujours recherchés lundi, au premier des trois jours de deuil national.

Vingt personnes ont péri dans cette attaque avec prise d’otages vendredi, outre les deux assaillants, a affirmé lundi soir le procureur chargé de l’enquête à la télévision publique malienne.

« Tous les témoins s’accordent pour dire qu’il y avait deux terroristes, pas plus. Je suis catégorique », a assuré Boubacar Sidiki Samaké, alors que certains clients de l’hôtel et l’un des groupes jihadistes qui a revendiqué l’attentat ont fait état d’un chiffre supérieur.

Article en intégralité sur Lanouvellerepublique.fr

Sauf que les propos des médias occidentaux, et ceux des médias africains ne donnent pas exactement les mêmes informations, bien au contraire! On pourrait même douter très fortement de l’honnêteté des enquêtes. Et attention, c’est ce qu’on appelle du lourd! Car si Boko Haram doit être combattu, il faut aussi dénoncer ceux qui sont derrière, comme ceux qui les arment par exemple… Et étonnement, il y a la France dans le lot:


==================================================

Selon un média camerounais : des Français livrent des armes au groupe terroriste Boko Haram


Le site Afrique News Info, citant un homme politique camerounais, Banda Kani d’Africa Media, révèle que l’armée camerounaise a intercepté un hélicoptère français au Nord Cameroun déposant des armes, des munitions et des dollars destinés à Boko Haram, groupe terroriste nigérian, affilié à Daech et opérant au Nigeria et au Cameroun essentiellement, mais aussi dans d’autres pays africains comme le Niger, le Tchad et même le Mali. Banda Kani a également signalé le cas de «deux terroristes français qui ont été arrêtés avec des explosifs», ainsi qu’un container d’armes intercepté au port de Douala avec les armes de guerre.

Il dénonce la complicité d’officiels camerounais dans cette affaire. Aucune indication précise n’a été fournie sur ces deux Français, mais le site Afrique News Info a publié, à l’appui, deux photos montrant leur arrestation. L’exemple de la Syrie a démontré que le mercenariat européen s’oriente de plus en plus vers les mouvements terroristes affiliés à Al-Qaïda et Daech sur fond de couverture politique accordée aux groupes terroristes par les pays d’où sont originaires ces mercenaires, comme le prouvent les déclarations de nombreux dirigeants et hauts fonctionnaires occidentaux qui présentent les groupes terroristes comme des mouvements de résistance armée animés par l’opposition.

Article complet sur Algérie Patriotique

On a même le nom d’un candidat français aux présidentielles qui ressort suivant le média Mondeafrique. Je ne vous fais pas deviner, c’est tellement évident…

Deux armes sur cinq saisies sur les combattants de Boko Haram sont de fabrication française. En lançant cette petite bombe, le ministre de la communication tchadien s’est attiré un faible démenti de l’ambassadeur de France au Cameroun. Il réplique qu’une grande partie de l’armement de la secte islamiste a été prélevée à l’armée nigériane, l’autre provenant « de trafics illégaux dans la région » sans toutefois nier l’étiquetage made in France

Tous les experts militaires de bonne foi admettent aujourd’hui que la France, quatrième exportateur d’armes dans le monde, un rang qu’elle maintient alors qu’elle a chuté à la sixième place des puissances économiques, s’est montrée bien imprudente en parachutant à l’aveugle dans le désert libyen, en juin 2011, des dizaines de tonnes d’armes à destination des rebelles combattants Kadhafi. Nicolas Sarkozy, qui est un homme impatient, était alors pressé d’en finir avec son nouvel ennemi, le Guide Libyen.

Une pluie d’armes tricolores


Jusqu’à ces largages, les conteneurs d’armement étaient livrés par le Qatar (tiens, le revoilà) et les Émirats Arabes Unis (où l’ancien président exerce ses talents de conférencier) par avion à Benghazi, puis par bateau jusqu’à Misrata, ville tenue par les insurgés. Les parachutages français furent effectués dans le djebel Nefoussa, non loin de la frontière tunisienne. On largua en masse des lance-roquettes, des fusils d’assaut, des mitrailleuses et surtout des missiles antichars Milan. En utilisant un système très sophistiqué, avec un petit parachute qui s’ouvrait à 200 mètres du sol, se vantaient alors les militaires français.

Dans cette région réputée pour être un fief islamiste, ces colis tombés du ciel furent accueillis comme une bénédiction, notamment par Mounir el-Haidara, l’un des émirs les plus célèbres du djihadisme tunisien.

Article complet sur Nondeafrique.com

Et il y a encore mieux, selon d’autres médias, l’ONU serait également mouillée dans la livraison d’armes:

« Un container frappé du sceau des nations unies saisi au Nord du Cameroun transportant des armes et matériels militaires en direction de Boko Haram », selon Afrique Media TV.

Selon la chaîne panafricaine Afrique media TV dans son émission le Débat Panafricain du 18.01.2015, « un container frappé du sceau des nations unies a été saisi au Nord du Cameroun ». Ce colis diplomatique de l’ONU « transportait des armes et matériels militaires en direction de Boko Haram » selon Afrique media TV.

Toujours selon notre confrère, la pot aux roses a été découvert lorsque l’armée camerounaise a décidé d’ouvrir le container estampillé « colis diplomatique ».
Le pays de Paul Biya est ainsi devenu le seul pays au monde à avoir ouvert un tel coli diplomatique.
Avec ce nouveau scandale de livraison d’armes à Boko Haram au Cameroun, le rôle de l’ONU en Afrique est de plus en plus décrié.

Article complet sur Alwihdainfo.com

Nous avons donc sensiblement les mêmes nations d’impliquées que pour Daech, sûrement un hasard… Mais pourquoi en fait? Si la réponse vous intéresse, elle se trouve sur le site Afrik.com qui via une interview de Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement et de sécurité à la DGSE (service de renseignement extérieur de la France). Réellement intéressant…

Boko Haram frappe encore et encore les populations civiles du Nigeria sans que la mobilisation de la communauté internationale n’ait pu enrayer cette spirale meurtrière. Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement et de sécurité à la DGSE (service de renseignement extérieur de la France) révèle, dans cette deuxième partie de l’entretien, les soutiens extérieurs dont peut bénéficier cette secte islamiste, notamment le financement des pétromonarchies du Golfe.

Afrik.com : Vous dites que les pétromonarchies du Golfe ont certainement participé à financer Boko Haram, dans une tribune sur Mondafrique, pour quelles raisons ? Quel intérêt ont-ils à financer ce groupe ?
Alain Chouet :
Le Qatar et surtout l’Arabie fondent leur légitimité sur l’Islam et, ces pays doivent se prémunir contre toute forme de critique, de concurrence ou de dépassement, sur la lecture la plus fondamentaliste de cette religion. Soumis à la concurrence et à la volonté de puissance de l’Iran, leur politique constante est de tenter de s’assurer le contrôle de l’Islam à l’échelon mondial par le seul moyen dont ils disposent à suffisance : l’argent. Ils sont extrêmement attentifs dans le monde entier à toute initiative fondamentaliste locale qui pourrait risquer de les dépasser ou de menacer leur légitimité et s’empressent d’essayer de la canaliser et de la contrôler grâce aux revenus de leur rente pétrolière. C’est là l’une des raisons de la montée en puissance de l’islamisme militant dans le monde, tous les acteurs locaux ayant compris que plus ils affirmeraient leur fondamentalisme, plus ils attireraient l’attention et l’argent des pétromonarchies wahhabites.

Afrik.com : Boko Haram a-t-il d’autres sources de financement ?
Alain Chouet :
Boko Haram a commencé ses activités en se finançant par les trafics en tous genres : le racket, le pillage et, plus récemment, par les prises d’otages contre rançon. C’est là son fonds de commerce ordinaire auquel l’argent des pétromonarques ne vient qu’ajouter un élément de régularité, mais dont la pérennité n’est pas assurée.
« Neutralité tiers-mondiste »

Afrik.com : Dans cette même tribune, vous évoquez l’instrument que constitue Boko Haram pour rendre le Nigeria dépendant de l’OTAN, de quelle façon ?
Alain Chouet :
Ne tombons pas dans le conspirationnisme ! Ce n’est évidemment pas l’OTAN qui instrumentalise Boko Haram. Mais il se trouve que du fait de la faiblesse et de l’inertie des organisations internationales comme l’ONU ou des organisations transnationales régionales en Afrique, au Moyen Orient ou en Asie, ce sont toujours les forces de l’OTAN qui se précipitent sous la pression des opinions publiques quand un problème de sécurité se pose. Plutôt que de tenter de renforcer les capacités d’intervention sécuritaire des organisations internationales ou régionales normalement habilitées à cela, les États-Unis et l’OTAN qu’ils contrôlent prennent prétexte de tout désordre régional pour intervenir militairement, avec des résultats d’ailleurs discutables, mais dont le principal effet est de rendre les Etats faibles dépendants des forces du Pacte Atlantique. C’est actuellement le cas du Nigeria qui avait toujours cherché à éviter ce type de connivence avec l’Occident et se tenait sur une ligne de relative neutralité tiers-mondiste peu appréciée à Washington. En ce sens, l’action de Boko Haram finit par servir les intérêts de l’OTAN et à nuire à l’indépendance du pays.

Afrik.com : L’OTAN est une organisation largement contrôlée par les Américains qui en assurent la plus grande partie du financement. Vous n’évoquez pas les Etats-Unis, quel peut être leur rôle dans cette histoire ? Quels sont les intérêts des Américains à intervenir au Nigeria ?
Alain Chouet :
Qui dit OTAN dit Etats-Unis. Le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique et le 6e exportateur de pétrole au monde. Il est clair que l’hyperpuissance américaine ne peut s’en désintéresser. Washington ne peut laisser un pays aussi important au cœur de l’Afrique sombrer dans la confusion et devenir un sanctuaire djihadiste, ni tomber par réaction entre les mains d’un pouvoir militaire fort qui pourrait avoir la tentation d’une politique nationaliste sur le modèle iranien ou venezuélien en s’affranchissant des règles de l’OPEP et de l’acceptation du paiement de son pétrole en dollars.

Interview complète sur Afrik.com

Mise à jour:
Un pays n’a pas été cité, on répare cette erreur.! Car suivant Xibar, un média du Sénégal, Israël aurait également fourni des armes à Boko Haram! Tous impliqués, pathétique….

Scandale: L’ONU et Israel fournissent des armes à Boko Haram, un container intercepté par l’armée camerounaise

Depuis le début du mois de Ramadan, la secte islamique Boko Haram, a multiplié des attaques contre les civiles. Ce groupe s’est permis d’attaquer le Tchad. Le président de ce dernier pays cité, accusé l’occident d’être ce groupe radical. Mais après plusieurs recherche et témoignages, l’Etat Juif serait derrière les rebelles. Et le président Deby détient des preuves sur cette implication du gouvernement Israélien et va se prononcer.

Selon des sources proches de la secte Islamique, l’Etat-major des forces armée Israéliennes, fourni des armes sophistiquées à Boko Haram par la voie maritime et Arienne. Plus grave, l’armée Israélienne espionne et fournie des informations à Boko Haram.L’objectif des juifs c’est d’aider Boko Haram à semer le chao dans le Nord du Nigeria pour s’emparer des ressources naturelles. Parmi, les mercenaires qui sont derrière la secte, il y’a des Juifs d’origines Ethiopienne nouvellement naturalisés .Et le président Deby détient des preuves sur cette implication du gouvernement Israélien et va se prononcer.
Source et article en intégralité sur Xibar.net


Par Benji pour Les M-E
Revenir en haut Aller en bas
 
Attaque au Mali: ONU, États-Unis, Qatar, saoudiens, France, Israël, tous impliqués, tous derrière le terrorisme!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attaque "chimique": les Etats-Unis frappent la Syrie.
» U. S. Coast Guard (garde-côtes des États-Unis)
» achat mac etat unis
» Monument Valley (Etats-Unis)
» Les Grades dans l'Armée de Terre des Etats Unis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Novi Orbis - Le Nouveau Monde :: Agora/Réflexions :: Guerres & Conflits-
Sauter vers: